An insect food stall in Khao San Road, Bangkok, Thailand. Photo taken at night and focused on the middle tarantulas.

10 expériences gastronomiques atypiques autour du monde

254 vues | Laissez un commentaire

Tout voyage implique son lot d’anecdotes. Anecdotes croustillantes quand il s’agit de parler des spécialités culinaires croisées, voire dégustées en chemin. Pour vous préparer à vos futurs séjours à l’étranger, en voici 10 parmi les plus déroutantes. À table !

  • Le fugu, poisson mortel

Particulièrement prisé au Japon sous forme de sushi ou de sashimi, le fugu (ou poisson-globe) requiert une préparation pour le moins méticuleuse… La raison : ses viscères contiennent une toxine, qui ne doit pas contaminer la chaire ! Le risque : en mourir… Enfin une bonne excuse pour ceux qui n’aiment pas manger de poisson.

Bon à savoir pour briller en société : le terme fugu regroupe en réalité de multiples espèces de poissons venimeux, qui ont pour caractéristique de se gonfler quand ils se sentent menacés.

  • Le balut, fœtus vapeur

Âmes sensibles s’abstenir. Spécialité culinaire d’Asie du Sud-Est et de Chine, le balut est un œuf de cane, de poule ou de caille, cuit à la vapeur ou bouilli. Sa particularité ? L’œuf comprend un embryon presqu’entièrement développé, servi dans sa coquille. Atout cœur : le plat aurait des vertus aphrodisiaques !

  • Le þorramatur, un plat de viking

Traditionnellement consommé entre janvier et mars, pour les longues soirées d’hiver, le þorramatur est un assortiment de plats typiques islandais. Au menu : viande de mouton fumée, pâté, pain noir… Vous avez encore faim ? Parfait, il reste encore du requin faisandé, des testicules et têtes de mouton, des saucisses de foie, de la graisse de baleine marinée, des nageoires de phoques… Bon appétit !

  • Le casu marzu, fromage sarde… et pourri

Le casu marzu (« fromage pourri » en langue sarde) est un fromage de brebis italien originaire de Sardaigne. Son originalité : il est servi en pleine décomposition, infesté de larves vivantes de Piophila casei (la « mouche du fromage »), introduites pendant l’affinage. Vous êtes curieux ? Sachez qu’une variante corse existe, sous le nom de casgiu merzu.

  • Le haggis, plein la panse

Plat traditionnel écossais, le haggis se compose d’abats de mouton (poumons, foie et cœur), de graisse, d’avoine, d’oignons et d’épices, le tout fourré et cuit dans une panse de brebis !
Pour les moins téméraires d’entre vous, certains haggis sont préparés avec du porc ou du bœuf. Si sa présentation est peu ragoutante, sa dégustation est un régal.

  • L’œuf de cent ans, et des poussières

Met typique des gastronomies chinoise et taïwanaise, l’œuf de 100 ans (et souvent de cane) a été conservé dans un mélange de chaux, de riz non décortiqué, de cendre, de sel et de feuilles de thé. Pour info, l’œuf n’est pas vraiment conservé ainsi pendant 100 ans mais seulement pendant plusieurs semaines voire plusieurs mois. Résultat : une coloration, une consistance et un goût déroutants !

  • Les escamoles, larves chics du Mexique

Les escamoles sont des larves de fourmis récupérées dans les racines de l’agave. Souvent consommées en apéritif, elles peuvent être préparées de multiples façons : revenues dans le beurre, cuisinées dans une omelette ou une tortilla, au barbecue… Parfois comparé au caviar, ce met de la cuisine mexicaine est à la fois prisé et raffiné.

  • La chauve-souris, à la soupe

Sur les îles Palaos, en plein océan Pacifique, la spécialité culinaire est une soupe concoctée en faisant mijoter une chauve-souris dans de l’eau ou du lait bouillant. Très important : la chauve-souris doit être entière pour la cuisson. Quoi qu’on en pense, il s’agirait d’un met délicat. Malgré le visuel…

  • Tiết canh, soupe sanguinaire

Thématique soupe, le retour. Pas de tomate parmi les ingrédients de cette soupe vietnamienne rouge vif, mais bien du sang de canard ou de porc, mélangé avec de la viande, de la soupe de poisson, de la coriandre, de la menthe, des cacahouètes… Bref, que des bonnes choses !

  • Araignées et scorpions… frits

Toujours en Asie du Sud-Est, direction la Thaïlande ou le Cambodge. Dernier arrêt de notre tour du monde des plats atypiques, les araignées et scorpions se distinguent parmi les insectes à goûter. Sachez qu’une tarentule frite a un bon goût de noisette. Et est bien plus nutritive que les chips !
Votre estomac est désormais prévenu. Et votre budget ? Alimentation bien de chez nous, logement, transports, loisirs : comparez le coût de la vie dans plus de 2 000 villes dans le monde !

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Cancer de la peau : attention à l’alcool

• Beauté : Comment les faux-cils nuisent à la santé de nos yeux

• HALITOSE – COMBATTRE LA MAUVAISE HALEINE CAUSES ET SOLUTIONS

• 14 aliments à ne jamais mettre au réfrigérateur

• 10 bienfaits du vinaigre de cidre

• COMMENT CONSERVER VOS JOINTS DE FAÏENCE PARFAITEMENT BLANC COMME AU PREMIER JOUR

• Comment protéger ses données personnelles ? Internet sans craintes

• les dangers du courant electrique

• Remède contre les verrues

• Comment protéger nos yeux des écrans ?




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *