1ère édition de Sud-Comoé Festival Agnintié

1ère édition de Sud-Comoé Festival Agnintié – Les ministres du Tourisme et de la Culture veulent pérenniser l’événement.

| Laissez un commentaire

Le vice-président Daniel Kablan Duncan a lancé, le samedi 30 septembre 2017, la 1ère édition de Sud-Comoé Festival Agnintié. C’était à la place Elleingand Etché d’Aboisso, en présence d’un public nombreux. La cérémonie en elle même a débuté avec la prestation de la danse royale Akété de Yaou. S’en est suivie la parade des rois, précédée, chaque fois, de danses guerrières. Mamadou Kano, maire d’Aboisso, qui a souhaité la bienvenue à tous. Sans avoir la prétention de faire disparaître les fêtes déjà existantes, ce festival, a-t-il expliqué, « va fédérer toutes les intelligences, les forces et les compétences du Sud-Comoé ». Souhaitant un rayonnement sans pareil, il a invité les populations du Sud-Comoé à s’approprier ce festival. Dr Aka Aouélé, président du Conseil régional du Sud-Comoé, initiateur du festival, a levé toute équivoque. « Agnintié n’est pas à rapprocher, de façon réductrice, au nom Agni. Ce n’est pas le synonyme d’Agnitiè. Agnintié est plutôt synonyme ou signifie savoir, savoir-faire, savoir-être, savoir-vivre. En somme très émancipé en référence au passé d’une région qui a été visitée très tôt par des valeurs qui ont contribué et contribuent au bien-être de l’Homme moderne ». Pour cette édition, a-t-il dit, « l’accent est mis à titre principal sur les danses et accessoirement sur les parures, la gastronomie et les messages tambourinés. Il s’agit de prendre des mesures de sauvegarde des danses et des faits culturels ». L’ambassadeur de Chine en Côte d’Ivoire, Son Excellence Tang Weibing, a également salué cette initiative dans une « région du Sud-Comoé qui est une région féconde. Son pays, en tant que partenaire, a offert 20 millions et 10 ordinateurs au Conseil régional du Sud-Comoé. « Je serai toujours présent aux côtés du vice-président pour accompagner le développement de cette région » a conclu M. Tang. Siandou Fofana, ministre du Tourisme, parrain de la cérémonie, a tenu à marquer son adhésion à accompagner ce festival afin que « le tourisme, la culture et les arts participent plus efficacement au bel élan de dynamisme économique dans cette belle région du Sud-Comoé ». Eu égard aux potentialités, au niveau des cadres et des fils de cette région, il dira que « nul ne doute qu’à travers ce festival, bien d’autres talents naîtront et des trésors cachés sauront valoriser le tourisme et la culture à tous les niveaux. Mieux, a-t-il poursuivi, « nous ferons en sorte que le festival soit repris sur l’ensemble de nos réseaux de communication et du système de l’Organisation mondiale du tourisme émane du système des Nations unies en termes d’organe spécialisé afin de donner un écho plus retentissant ». Maurice Kouakou Bandama, ministre de la Culture et de la francophonie, a adressé ses félicitations au ministre Aka Aouélé. Il s’est dit heureux de la multiplication des activités culturelles sur l’ensemble du pays. Pour lui, « la culture est au départ de la vie, au milieu de la vie, à la fin de la vie. La culture est la vie elle-même. Elle crée toutes les richesses essentielles à la vie, à savoir les richesses morales, les richesses matérielles. Agnintié n’est donc pas un festival de trop, c’est un festival attendu. Ce festival sera un succès et il va s’inscrire sur les grands festivals de ce pays, nous mêmes ministère de la Culture, nous l’inscrivons déjà sur les grands festivals, c’est pour ça que nous sommes-là M Koffi Michel, conseiller technique du Premier ministre Ahoussou Jeannot, a livré le message de la Reine des Baoulé et fait plusieurs dons, M Ahoua N’doli, inspecteur général d’Etat, les ministres Kobenan Kouassi Adjoumani, Jean Claude Brou, Patrick Achi, M Koizan Roger, représentant Mme Henriette Bédié, les représentants du président de l’Assemblée nationale, des ministres Amichia François, Beugré Mambé, Pascal Abinan, Alain Richard Donwahi, le gouverneur du District de Yamoussoukro, sont autant de personnalités qui étaient présentes. De nombreux dons ont été faits. Et les prestations de danses traditionnelles ont clôturé la cérémonie.

 

Abidjan.net

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Côte d’Ivoire/ L’école de nouveau paralysée à Séguéla

• Côte d’Ivoire / 17 cas de grossesse enregistrés au premier trimestre au lycée moderne de Bocanda

• Côte d’Ivoire / Deux logements remis aux enseignants à Madinani

• Côte d’Ivoire / 140 jugements supplétifs établis par le SAARA en 2017

• Côte d’Ivoire/ 200 kits de dispositif de lavage de main à des restauratrices et aux directeurs d’écoles de Soubré

• Education Nationale : Le Ministre Adama Koné offre 500 tables-bancs et des ordinateurs aux lycées de kabadougou (Odienné)

• Autonomie des femmes- Quatre formations lancées par la Chaire Unesco Eau, Femmes et Pouvoirs de Décisions

• 3ième Edition de la Journée Promotionnelle du Genre ( JPG 2017) : l’employabilité des filles dans les filières industrielles au coeur des débats

• Cote d’Ivoire/ Le 60e anniversaire du collège moderne d’Abengourou célébré

• Création d’emploi jeunes: les opérateurs dénoncent les failles




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *