Troisième édition du tournoi Kandia CAMARA 15

SPORT / 3ème édition du tournoi Kandia CAMARA, organisé par la DREN Abidjan 1

304 vues | Laissez un commentaire

Moments intenses de fraternisation et de cohésion, Complet survêtement blanc aux parements oranges, le drapeau ivoirien en écusson, et frappé dans le dos de la mention : Cote d’Ivoire…Mme Kandia CAMARA, Ministre de l’Éducation Nationale, a revêtu ses atours de handballeuse professionnelle internationale a l’occasion des phases finales du tournoi portant son nom au Lycée de jeunes filles Houphouët-Mamie Faitai de Bingerville le 15 avril dernier.


Et ce tournoi a été l’occasion d’une fête. La fête en chantant et en fanfare. Faut-il dire que la cour du Lycée était pleine à craquer et que les filles en tenues de sport ont réservé un accueil chaleureux à leur illustre hôte, qu’elles appellent affectueusement « Maman Kandia ! Maman Kandia ! » Partout, c’était la joie et le mouvement. La joie des retrouvailles entre toutes les composantes de la Direction Régionale de l’Education Nationale (DREN) Abidjan 1 organisatrice du tournoi. Mouvement de balles, gestes d’anthologies. Etirement pectoraux, abdos, du dos, des biceps, des mollets, des triceps, etc. C’était surtout l’occasion de raviver les beaux restes de footballeur talentueux d’antan pour les uns, et de Handballeuse talentueuse de l’époque pour les autres.

Heureuse, qui comme Madame Kandia CAMARA, Ministre de l’Education Nationale, avait retrouvé son monde rempli d’allégresse, jouant et riant dans la ferveur sportive. Cette fête, ce tournoi doté du trophée Kandia CAMARA a eu le mérite d’être une véritable occasion de brassage. En effet, les supporters et les aficionados sont venus de partout pour partager ces moments avec la famille éducative. Des Lycées environnants, de l’école militaire préparatoire de Bingerville, des populations environnantes, etc. Nul n’a voulu se faire raconter l’évènement.

Deux matches de gala étaient au programme. Tout d’abord, les Hommes du cabinet contre les hommes de la DREN. Ces jeunes gens, qui revendiquaient un peu de fraicheur n’ont pas démérité. En effet, la foule a applaudi les débordements du gaucher Bamba, et les arrêts du défenseur teigneux, l’intraitable Diarrassouba, qui a fait échec à toutes les tentatives du DREN, M. Sarr Augustin, véritable poison des surfaces de réparation. Alors, que les deux formations se tenaient en respect (0-0) le chef de cabinet, M. KOUYATE Abdoulaye, a sauvé finalement son équipe.  Sur une passe décisive de Soro, sa première tentative bute sur la défense adverse. Mais, c’est aux tirs aux buts, que grâce à un coup de pattes rageur, qu’il donne la victoire aux Hommes du cabinet. Un but, qui fait lever de joie la première responsable de l’école ivoirienne. La rencontre a été officiée par le sifflet international, le Directeur de cabinet de cabinet, M. Kabran Assoumou, qui a fait un arbitrage par objectifs. Comme pour dire qu’à l’Education Nationale, il n’y a pas que la pédagogie, qui soit par objectif.

Ensuite, le deuxième match a opposé les Femmes du cabinet à celles de la DREN. Ce sont ces dernières, qui l’ont emporté sur le score de deux buts à zéro. Et elles ont célébré cette victoire en exécutant  la légendaire haka des All Black sous les acclamations de Madame le Ministre et de ses convives.

En ce qui concerne la compétition proprement dite, au Handball, les femmes de l’IEP de Bingerville et celles de l’IEP de Cocody ont coupé la poire en deux au terme du temps règlementaire. C’est aux tirs aux buts, que Bingerville est venu à bout de Cocody sur la plus courte marche : 5-4.

Au Maracaña, les hommes du Lycée Djédji Amondji ont été plus forts. Ils ont battu l’IEP 2 de Cocody. (Voir tous les résultats en encadrés.)

Et Madame Kandia CAMARA n’a pas eu de mots assez forts pour traduire toute sa joie, et exprimé sa gratitude aux organisateurs. Elle a  félicité  M. le DREN et  l’ensemble de ses collaborateurs, « qui nous ont permis de nous décharger » un tant soit peu « du lourd fardeau des dossiers et de nous récréé. »  Elle a également remercié  la marraine, Madame  Maférima Diarrassouba, Directrice générale des palaces de Cote d’Ivoire, les sponsors, Madame Noel Akossi Bendjo, les représentants du Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, du Ministre des sports et des Loisirs, et  toutes les personnalités « qui nous aident à organiser ce tournoi. Car sans votre appui, il n’aurait pu avoir lieu. » « Ce tournoi nous permet d’oublier nos difficultés, il nous permet de déstresser. En effet, il nous offre l’agréable occasion de décompresser avant l’organisation des examens à grand tirage. Vous ne pouvez pas imaginer l’importance du sport en ces moments, » s’est réjouis Mme Kandia CAMARA, qui a souligné les vertus du sport : Facteur de rapprochement, de convivialité, de cohésion et de fraternité. Pour terminer, Madame le Ministre a invité ses collaborateurs a cultivé l’esprit fair-play. A cet effet, elle rappelé le vieil adage : il n’y a pas de vaincu. C’est l’école qui a gagné.

Said DOSSO

 

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Littérature – En marge du Prix Ivoire 2017, Akwaba culture lance le Prix littéraire Horizon.

• Afrik Fashion show 12: le gouvernement encourage les créateurs de mode

• 1ère édition de Sud-Comoé Festival Agnintié – Les ministres du Tourisme et de la Culture veulent pérenniser l’événement.

• Côte d’Ivoire: DJ Arafat meilleur artiste de coupé décalé

• Eléphants / Retour de Kodjia et Zaha: Un casse-tête pour Marc Wilmots

• Communiqué de presse / concert de Samy Thiébault – jeudi 14 septembre à 20h – IFCI

• Rentrée scolaire 2018 / Les résultats des réclamations pour les élèves de 2nde et 6e sont disponibles

• Chronique littéraire / « A MOI LES TISONS SURVIVANTS » du Pr Séry Bailly : Oublier est le pire des suicides !

• Jeu d’Echecs /Tournoi Yop La Belle: La FIDEC encourage le dynamisme des clubs

• Jeu d’Echecs /Tournoi Yop La Belle: La FIDEC encourage le dynamisme des clubs




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *