dominique-ouattara-01

4000 enfants encore victimes de la traite transfrontalière

| Laissez un commentaire

La Première Dame de Côte d’Ivoire, Dominique Ouattara a jugé ’’préoccupante’’ qu’en Côte d’Ivoire environ 4000 enfants sont encore ’’victimes de la traite transfrontalière’’, préconisant des actions plus vigoureuses pour éradiquer ce phénomène.

Dominique Ouattara s’exprimait mardi à l’occasion de la signature d’une déclaration conjointe d’engagement entre les Premières dames du Ghana et de la Côte d’Ivoire en matière de lutte contre la traite transfrontalière et les pires formes de travail des enfants.

‘’En dépit des actions engagées, de nombreux enfants sont encore impliqués dans les pires formes de travail des enfants dans notre pays et dans la sous-région. En effet, selon de récentes études, environ 4000 enfants seraient encore victimes de la traite transfrontalière en Côte d’Ivoire’’, a dit Mme Ouattara indiquant ‘’une situation préoccupante qui interpelle tous les acteurs et qui nécessite des actions encore plus vigoureuses’’.

Selon la Première Dame ivoirienne, la collaboration entre les pays voisins s’avère ’’primordiale’’ pour éradiquer le phénomène.

‘’La signature de cette déclaration d’engagement témoigne de notre volonté de nous impliquer davantage sur la question. Nana Lordina et moi avons jugé opportun de conduire un engagement entre nos deux pays, nous avons décidé de fédérer nos efforts pour protéger nos enfants’’, a-t-elle ajouté.

Son homologue ghanéenne, Dramani Nana Lordina a, quant à elle, qualifié cette pratique ’’répugnante’’ pour son pays le Ghana et son voisin la Côte d’Ivoire. Pour soutenir ses propos, Lordina Nana a cité un rapport des Nations Unies qui estime à plus de 32 milliards de dollars la somme que génère ce trafic en Afrique où plus de 30 millions de personnes en sont encore victimes .

Nana Lordina qui se dit convaincue que les deux pays parviendront à éradiquer ce fléau a conclu qu’il ‘’faut que nous arrivons à construire une société solide et qui va profiter de la liberté et de ses droits’’
Dominique Ouattara avait signé, en 2011 et en 2013, un accord, respectivement, avec les premières Dames du Mali et du Burkina Faso.

La Côte d’Ivoire et le Ghana sont les 2 premiers producteurs de cacao dans le monde qui sont exposés à la question des pires formes de travail des enfants dans la cacao culture.

Source : abidjan.net

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Côte d’Ivoire / L’UNICEF pour la protection des enfants dans un monde numérique

• Création d’emploi jeunes: les opérateurs dénoncent les failles

• Côte d’Ivoire: Yopougon, une machine de production arrache le bras d’un travailleur

• La profession comptable connaît des ‘’avancées notables’’ en Côte d’Ivoire

• Un hélicoptère s’écrase à Abidjan faisant quatre blessés

• Gestion du foncier rural: La CNDHCI forme ses commissaires régionaux

• Secteur Privé- Renforcement des capacités de plus de 7000 entreprises africaines et francophones

• Vaccination des enfants- 35 millions de dollars US mobilisés par l’Unicef, la Côte d’Ivoire « sur la bonne voie »

• Côte d’Ivoire/ Education : les cours ont repris à Séguéla

• TIC/La Digitalisation à la loupe




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *