Abidjan- La Fesci déloge quelques élèves, la police la traque

Abidjan- La Fesci déloge quelques élèves, la police la traque

261 vues | Laissez un commentaire

La fédération  estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) a délogé ce mardi 21 matin,  les élèves et étudiants  des établissements  de  la commune de Cocody, a constaté Politikafrique.info.
La Brigade anti-émeute, venue pour sécuriser les établissements, a réussi à disperser les membres de la Fesci avec des jets de gaz lacrymogènes. Les forces de police sont stationnées  aux abords des écoles, notamment au Collège Moderne de Cocody, au  collège Prosper Mérimé et au niveau des grandes artères de la commune de Cocody.

Les élèves du collège Moderne de Cocody, expulsés des  salles de classe par les éléments  de la Fesci rebroussent chemin pour la maison. Les commentaires sur le passage de la Fesci vont bon train.
« On était en classe, on a vu des jeunes hommes sauter la clôture de l’établissement. Ils avaient des machettes, lance-pierres, cailloux et nous ont demandé de sortir. Nous avons pris peur et nous sommes sortis des classes », raconte un groupe d’élèves rencontré à la sortie du collège moderne de Cocody.

Sara Vanié Lou, élève de la classe de 4ème plus prolixe, indique que  deux  manifestants de la Fesci ont été arrêtés par les forces de l’ordre. Non sans préciser que les autres se sont enfuis.
Selon  Ange Kouakou, un étudiant en master d’une université privée, il  y a eu un affrontement  entre les forces de l’ordre et la Fesci.
« La fesci était armée de cailloux, lançaient des pierres sur les forces de l’ordre et eux à leur tour leur lançaient des gaz lacrymogènes, afin de les disperser. Il nous est demandé de rester en classe mais je ne peux pas faire cours dans ces conditions là », témoigne l’étudiant.

Parmi les écoles visitées par l’équipe de Politikafrique.info, seuls  les élèves du lycée français étaient aux cours, la Fesci n’a pas pu les déloger. Deux cargos de la brigade anti-émeute sont postés devant l’établissement.

La Fesci avait menacé de semer la zizanie pour réclamer la libération des élèves arrêtés lors des manifestations pour exiger des congés de février. Le syndicat estudiantin proteste également contre l’interdiction du syndicalisme dans les écoles secondaires, annoncée par la Ministre de l’Education Nationale, de l’enseignement technique et professionnel  (Menet), Kandia Camara.

Dans la commune d’Adjamé, située à quelques kilomètres du lieu des affrontements, les établissements scolaires ne voulaient pas se laisser surprendre par les troubles. Un impressionnant dispositif de sécurité était visible ce mardi 21 février devant le lycée moderne Djédji Amondji Pierre, au quartier 220 logements.

Présents très tôt dans la matinée, grenades lacrymogènes en main, casques sur la tête et bouclier sur le côté, les policiers qui y ont été déployés ont indiqué à Politikafrique.info qu’il s’agit d’actions de dissuasion relatives aux troubles constatés dernièrement dans les écoles ivoiriennes. Ils ont ajouté cependant que pour ce jour, la vigilance est accrue à cause de la situation qui prévalait à Cocody.

Le jeudi 16 février 2017, le lycée moderne Djédji Amondji Pierre avait été la cible d’individus armés de projectiles et d’armes blanches. Ces derniers y avaient fait irruption, agressé des élèves dont un, poignardé au bras, et perturbé les cours. À 10h15, au moment où l’équipe de reportage quittait les lieux,  le calme était revenu.

Source : Politikafrique.info

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Excellence à l’école- Récompense des 14 meilleurs élèves, Dominique Kakou : « Nous intégrerons les meilleurs en étant sur le chemin de l’excellence »

• Rentrée scolaire 2017-2018 / Un enfant en kaki agresse à Williamsville, élève ou microbe?

• Côte d’Ivoire: Agence Emplois Jeunes, une trentaine des fonctionnaires auraient reçu des cessations de service après leur grève

• Côte d’Ivoire/ Le combat des autorités éducatives du Bounkani pour réduire l’analphabétisme dans la localité

• Côte d’Ivoire/ Le combat des autorités éducatives du Bounkani pour réduire l’analphabétisme dans la localité

• Côte d’Ivoire: Espionnage Facebook messenger et Whatsapp impossible malgré les rumeurs

• Crise des frais d’inscription – D’anciens syndicalistes estudiantins condamnent la FESCI

• Une caravane de sensibilisation à l’autonomisation de la femme annoncée Odienné

• Des jeunes de Guiléhiri (Divo) primés par le ministère de la jeunesse

• Côte d’Ivoire/ Un comité de prévention des crises en milieu scolaire créé à Agnibilékrou




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *