ARCHIBAT

Archibat 2017- Voir les choses en grand

| Laissez un commentaire

Le plus grand salon de l’architecture et du bâtiment en Afrique de l’ouest, Archibat 2017, s’est tenu à Abidjan, la capitale économique de la Côte d’Ivoire, du 03 au 07 octobre dernier. L’espace aménagé à cet effet, sur la route de l’aéroport international Félix Houphouët Boigny, a accueilli plus de 300 entreprises exposantes. Parmi elles, Côte d’Ivoire Promotion Immobilière (CIPI), a pris ses marques.

Architecture, design, ameublement, solutions énergétiques et sanitaires, promotion immobilière, tout était réuni pour faire d’Archibat 2017, un pôle incontournable de l’immobilier en Afrique de l’Ouest. Sous sept hangars métalliques, le tout disposé sur un espace à quelques mètres de l’aéroport international Félix Houphouët Boigny de Port Bouët Abidjan, l’édition 2017 du salon du bâtiment a vu les choses en grand. Les visiteurs nullement ébranlés par la pluie, qui s’est invitée aux premières heures de l’événement, n’ont pas déchanté.

« C’est ma première fois de venir à ce salon. On me dit que c’est le 6ème, et moi je découvre jusque là, ce que j’ai manqué. Il y’a beaucoup de choses à voir, beaucoup de solutions qui sont proposées. Et même si je trouve les coûts relativement élevés, je pense que cela valait le déplacement » s’est exprimé, Anselme Kouadio impressionné par le décor proposé par les organisateurs.

Les entreprises ont été regroupées par section. A partir du grand hangar situé au milieu de l’espace, des couloirs menant à six autres bâtiments ont été aménagés. Si certaines sections ont été exclusivement consacrées à l’aménagement d’intérieur et aux solutions énergétiques, d’autres ont plutôt proposé des solutions en architecture et modèles de construction. Un domaine dans lequel excelle depuis quelques années déjà, la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNPS) à travers son entreprise de construction, Côte d’Ivoire Promotion Immobilière (CIPI). Cette dernière est venue présenter « les résidences Eve », promotion immobilière de 384 logements à Angré Djibi 8ème tranche, au grand public. Et certains acquéreurs, en visite à ce sixième salon du bâtiment, louent l’initiative de l’entreprise.

« C’est une bonne initiative. Les prix sont certes élevés mais pour la qualité, c’est normal. Nous souhaitons juste qu’ils réalisent ce qu’ils ont promis aux clients. Il y’a des terrains de sport et des piscines qui doivent être construits et nous espérons que ce sera effectif » s’est exprimé sous le sceau de l’anonymat, un souscripteur aux résidences Eve de CIPI.

Outre le souci de voir l’entièreté du projet réalisé, les acquéreurs ont aussi évoqué le retard accusé par le chantier. Yves Romain Wadjas, directeur de l’Agence d’Architecture et de Coordination, chargé de la réalisation des projets immobiliers de la CNPS, rassure.

« Vous savez tout projet de cette envergure a besoin d’un temps pour sa réalisation. Le retard ne doit pas être un véritable problème pour les souscripteurs. L’essentiel est qu’ils voient la construction de leurs maisons et s’apprêtent à y loger très prochainement. Aujourd’hui, les règles de construction ont évolué. On ne peut plus faire des maisons basses comme le faisaient les entreprises de l’État en son temps. Il faut désormais opter pour une gestion plus efficace de l’espace. Raison pour laquelle nous avons décidé de construire ces appartements sur 32 immeubles en plein centre ville d’Abidjan. Et pour réussir cela, parfois on peut dépasser le délai » a t-il expliqué avant de rassurer sur les matériaux utilisés dans la réalisation des résidences Eve.

« Une entreprise noble comme la CNPS qui s’inscrit dans la durée, ne pouvait pas utiliser des matériaux de basse qualité. C’est donc des matériaux nobles et durables qui ont été utilisés et nous sommes sûrs que les clients seront satisfaits du résultat final » a conclu, l’architecte.

Après la vente des logements, l’autre défi sera leur entretien. Et pour cela, la CNPS a, aux côtés de Côte d’Ivoire Promotion Immobilière (CIPI), créé CIPM (Côte d’Ivoire Property Management). Cette dernière aura pour but de gérer le patrimoine immobilier de l’entreprise et surtout de veiller à l’entretien des bâtiments, de peur qu’elles subissent le même sort, que les premiers logements sociaux réalisés en Côte d’Ivoire. Des solutions complètes que CIPI, a souhaité présenter à ses futurs acquéreurs à ce salon du bâtiment.

Archibat 2017 a refermé ses portes, sur une note positive. Des innovations sont déjà annoncées pour la prochaine édition.

Pole Afrique

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Côte d’Ivoire/ L’école de nouveau paralysée à Séguéla

• Côte d’Ivoire / 17 cas de grossesse enregistrés au premier trimestre au lycée moderne de Bocanda

• Côte d’Ivoire / Deux logements remis aux enseignants à Madinani

• Côte d’Ivoire / 140 jugements supplétifs établis par le SAARA en 2017

• Côte d’Ivoire/ 200 kits de dispositif de lavage de main à des restauratrices et aux directeurs d’écoles de Soubré

• Education Nationale : Le Ministre Adama Koné offre 500 tables-bancs et des ordinateurs aux lycées de kabadougou (Odienné)

• Autonomie des femmes- Quatre formations lancées par la Chaire Unesco Eau, Femmes et Pouvoirs de Décisions

• 3ième Edition de la Journée Promotionnelle du Genre ( JPG 2017) : l’employabilité des filles dans les filières industrielles au coeur des débats

• Cote d’Ivoire/ Le 60e anniversaire du collège moderne d’Abengourou célébré

• Création d’emploi jeunes: les opérateurs dénoncent les failles




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *