les chevres

Au Zimbabwe, les chèvres sont acceptées pour payer les frais scolaires

| Laissez un commentaire

Dans ce pays ruiné par des années d’hyperinflation, même les administrations recourent au troc. Dans les écoles publiques, les parents d’élèves peuvent ainsi payer les frais scolaires de leurs enfants avec du bétail ou un travail en nature.

L’hyperinflation des années 2000 a fait des ravages au Zimbabwe et laissé l’économie exsangue. Au point qu’il est désormais possible pour les parents d’élèves qui ne peuvent s’acquitter des frais de scolarité de leurs enfants en numéraire… de payer en nature.

Les écoles acceptent en effet d’être payées avec du bétail mais aussi sous forme de services, rapporte la BBC. «Nos écoles se doivent d’être souples», a aussi déclaré le ministre zimabwéen de l’Education au quotidien britannique The Sunday Mail. «Par exemple, s’il y a un maçon dans la communauté, il doit avoir la possibilité de travailler, ce qui est une forme de paiement des frais scolaires», a-t-il expliqué.

Pays ruiné par des années d’hyperinflation, le Zimbabwe a été contraint d’abandonner sa monnaie, le dollar zimbabwéen, en 2009 à la faveur du dollar américain. Mais il doit aujourd’hui faire face à une une pénurie de devises, ce qui rend les échanges marchands particulièrement difficiles.

 

SOURCE : apr-news.fr

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Guinée: un étudiant ivoirien tué lors des récentes manifestations

• Il renverse une fillette de 9 ans, la tue puis revend ses organes

• Burkina Faso: Six étudiants blessés dans des heurts à l’université de Ouagadougou

• Le médecin lui diagnostique une simple grippe : elle décède quelques heures

• L’un des plus gros diamants du monde acheté à 6,5 millions de dollars

• Etats-Unis : Un ex-agent de la CIA avoue avoir tué Bob Marley

• Centrafrique /L’inspecteur académique de Bangui projette la règlementation de vente des articles divers dans les écoles

• Gabon/Dérives des élèves : Le ministère cherche la parade

• Sénégal/Enseignement supérieur : Vers la réforme de l’Office national du Bac

• Togo/L’Université de Lomé dans l’air du temps, s’affirme de plus en plus moderne




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *