Bilan des Jeux Olympiques 2016 pour les athlètes ivoiriens

Bilan des Jeux Olympiques 2016 pour les athlètes ivoiriens

298 vues | Laissez un commentaire

La flamme olympique s’est éteinte le dimanche 21 août 2016 au Stade Maracana de Rio au Brésil, après avoir distribué 306 médailles olympiques. La palme des JO est revenue aux Etats Unis d’Amérique avec 121 médailles glanées. L’Afrique s’en tire avec un total de 45 médailles. Un bond quantitatif de 10 (dix) médailles de plus que la campagne de Londres 2012 (35 médailles). La Côte d’Ivoire avec sa toute première médaille d’or olympique et celle de bronze prend la 51e place mondiale et la 4e sur le plan africain.

Une satisfaction totale pour le sport ivoirien, qui rompt ainsi avec la maxime ‘’de participer pour participer’’. La Côte d’Ivoire avec les tireurs taekwondo’ins a participé pour gagner et faire retentir l’Abidjanaise à Rio au pays de Pelé. En clair, le bilan de la Côte d’Ivoire aux Jeux Olympiques est positif. Car le gouvernement par la voix du ministre des Sports et Loisirs, Albert Amichia, avait pour objectif de retourner à Abidjan avec au moins une médaille olympique.

Bien au-delà de cette satisfaction, il ne faudrait pas oublier les autres disciplines sportives ivoiriennes qui ont sombré à Rio. Excepté l’athlétisme (Ta Lou et Méité Ben), le Judo, la natation, le tir à l’arc et l’escrime ont raté cette campagne. René Kouassi Philippe, l’archer pour sa seconde participation aux Jeux Olympiques a dû s’arrêter au stade des 1/32e de finale. Sakoa Gbahi Gwladys, la tireuse au niveau de l’escrime pour sa première participation n’a pu franchir le cap des 16e de finale. Idem pour la Judoka, Zouleiha Dabonne. Première participation, premier combat aux JO, élimination précoce en 8e de finale. Que dire des nageurs Te Flan Talita et Thibaut Danho ? En dépit des espoirs fondés en eux, ils n’ont pas atteint les demi-finales au 100 m nage libre (hommes) et 800 m nage libre (Dames). En clair, ces athlètes ivoiriens qui auraient voulu hisser le drapeau national haut, ont simplement déçu au regard de leurs parcours. A ceux-ci, il faut ajouter Murielle Ahouré, porte-drapeau de la Côte d’Ivoire. Espoir de médaille pour la Côte d’Ivoire, Murielle Ahouré, il faut le dire a fait une mauvaise campagne à Rio aux 100 m et 200m. Elle a, à son actif, deux demi-finales. Hua Koffi Wilfried s’est essayé aux 100m et 200 m sans pour autant inquiéter des ténors du sprint mondial. Il n’empêche, Cissé et Ruth sauvent la campagne ivoirienne de Rio. Toutefois, il est bon de souligner que les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020, se préparent maintenant et sur quatre ans. L’Etat devra dégager les moyens pour déjà mettre les athlètes dans les conditions de préparation, afin de participer aux grandes compétitions internationales, se frotter aux grands afin de s’aguerrir pour Tokyo 2020. En clair, pour perpétuer la culture de médailles olympiques et ne plus attendre trois décennies, il faut faire du sport une priorité, non en paroles mais en actes. Avec des infrastructures sportives modernes adaptées, la professionnalisation véritable du sport. En clair, sortir le sport de sa léthargie.

Cissé et Ruth attendus à Abidjan le 27 août 

Les athlètes regagneront Abidjan le samedi 27 août 2016, avec comme chef de file Cissé Cheick, le médaillé d’or. Le porte-drapeau Ivoirien, Murielle Ahouré sera présente à Abidjan. Ta Lou Marie-José, la sprinteuse qui a fait sensation, ne foulera pas le sol ivoirien ce samedi 27 août 2016. Le jeudi 25 août prochain, elle prendra part à la Diamond League 2016, étape de Lausanne en Suisse. Alignée sur le 100m, elle retrouvera la jamaïcaine Elaine Thompson, championne olympique de la discipline. Après ce rendez-vous, Ta Lou aura trois autres compétitions pour terminer sa saison. Ces athlètes seront accueillis avec triomphe par l’ensemble des Ivoiriens, comme ce fut le cas des Eléphants-footballeurs champions d’Afrique 2015. Le ministre des Sports et Loisirs, Albert François Amichia, précèdera la délégation. Il devrait être à Abidjan, aujourd’hui 23 août 2016.

Ange K

Source : educarriere.ci

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Crise des frais d’inscription – D’anciens syndicalistes estudiantins condamnent la FESCI

• Une caravane de sensibilisation à l’autonomisation de la femme annoncée Odienné

• Des jeunes de Guiléhiri (Divo) primés par le ministère de la jeunesse

• Côte d’Ivoire/ Un comité de prévention des crises en milieu scolaire créé à Agnibilékrou

• Côte d’Ivoire/ Les enseignants de Téhini exhortés à achever les programmes scolaires

• Côte d’Ivoire/ Bruno Koné récompense les meilleurs élèves de la région de la Bagoué

• Déclaration de l’APDH relative au mouvement de la FESCI et à la situation sécuritaire du pays

• UNIVERSITÉ DE BOUAKÉ-LES ÉTUDIANTS EN COLÈRE CONTRE L’ADMINISTRATION

• Fermeture des écoles Collège Horizon au Mali : Deux membres de la majorité s’affrontent à l’hémicycle

• Rencontres Africa 2017: des centaines de dirigeants d’entreprises attendus début octobre, à Abidjan




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *