Universite_Nazi_Boni1

Bobo-Dioulasso: l’université baptisée au nom de Nazi Boni

126 vues | Laissez un commentaire

Le ministre en charge de l’Enseignement supérieur, Alkassoum Maiga, a présidé dans la matinée du lundi 8 avril 2017, la double cérémonie de baptême de l’Université polytechnique de Bobo-Dioulasso du nom de Nazi Boni, l’un des pères fondateurs de la littérature burkinabé, homme politique burkinabé (1947-1960) et de l’inauguration de deux amphithéâtres.

En procédant à ce baptême, le gouvernement entent rendre hommage à l’auteur du « Crépuscule des temps anciens », la première œuvre littéraire burkinabé. L’acte a été salué par la communauté universitaire qui, par la voix du Pr Geoeges Armand Ouédraogo, président de l’université polytechnique de Bobo-Dioulasso, estime que cette initiative du gouvernement traduit la marque d’attention à son institution. «Porter le nom de cette illustre personnalité est une lourde responsabilité confiée à notre institution en ce sens qu’elle doit travailler à incarner les valeurs de courage, de combativité et de détermination porté par l’illustre Nazi Boni », a-il précisé.

Pour sa part, la famille de Nazi Boni a tenu à saluer cette marque de reconnaissance faite au défunt. La famille, par la voix de Joseph Boni, a dit toute sa gratitude à l’endroit du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, qui a entériné la décision du président de la transition Michel Kafando.

Comme pour mettre ce temple du savoir au même diapason que l’illustre personnalité dont elle porte désormais le nom, deux amphithéâtres d’une capacité de 750 places chacun ont été inaugurés par le ministre en charge de l’Enseignement supérieur.

Nazi Boni est né 1909 à Bwan (province du Mouhoun) et a quitté le monde des vivant 16 mai 1969

SOURCE :   FasoZine

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Sénégal / l’Ecole des sables a besoin d’aide pour continuer de danser

• Chloé Tossem, meilleure bachelière de France avec 21,289 de moyenne

• Togo/UL-Notre Université change!

• Togo – Vers une rentrée académique 2017-2018 mouvementée ?

• Les Universités Sociales du Togo démontent la loi sur les communes

• Corruption au Niger : Près de 5 milliards de FCFA versés par an à des enseignants « fictifs »

• Au Zimbabwe, les chèvres sont acceptées pour payer les frais scolaires

• Burkina Faso: Un enseignant enceinte 5 filles de la même classe à Mangodara

• Togo: Résultats du BEPC, 72.148 admis

• Sassou N’guesso parrain du 30è anniversaire l’Académie régionale des sciences et techniques de la mer d’Abidjan




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *