Bourses de recherche édition 2016: L’Ascad récompense les lauréats

Bourses de recherche édition 2016: L’Ascad récompense les lauréats

| Laissez un commentaire

Trois éminents chercheurs ivoiriens ont reçu le soutien financier de l’Académie des Sciences, des Arts, des Cultures d’Afrique et des Diasporas Africaines ( ASCAD) dans le but de les rendre plus performants dans leurs domaines de recherches et biens d’autres. C’est au cours d’une cérémonie solennelle que cette remise symbolique a été effectuée ce jeudi 24 novembre au siège de l’ascad à Abidjan.

Dans le cadre de ses missions régulières, l’ASCAD lance chaque année un appel à candidature pour l’attribution de bourses de recherche. Cette année, après les procédures de sélection d’usage, et sur proposition de la Commission d’Attribution des Bourses, le premier lauréat est Docteur Coulibaly Safiatou, attachée de recherche au Centre de Recherches Océanologiques (CRO), depuis 2014 avec la somme de 5.016.250 FCFA dont 4 316 250 Fcfa provenant de l’ASCAD et 700.000 Fcfa provenant du don de la Mairie du Plateau.

Selon le Professeur Traoré Dossahoua, président de la commission d’attribution des bourses de l’ascad, le Docteur Coulibaly Safiatou présente un projet de recherche dont le thème est « Étude du niveau de contamination aux métaux lourds dans les organes du Tilapie d’élevage et du Tilapia importé de Chine : risque potentiel de santé publique ». L’attribution du 1er prix à Docteur Coulibaly Safiatou a été faite en s’appuyant sur les éléments suivants : expérience scientifique de la candidate et des membres de son équipe ;analyse du projet et faisabilité l’impact du projet.

Quant au deuxième prix, il est revenu au Dr Aka, épouse Any Grah Armelle Adjoua Sandrine avec la somme de
3.670.000 FCFA dont 3.000.000 FCFA provenant de l’ASCAD et 670.000 FCFA provenant du don de la Mairie du Plateau.
Assistante, chef de clinique à l’UFR Sciences pharmaceutiques et biologiques de l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody, département de pharmacie galénique, cosmétologie et législation pharmaceutique.
Dr Aka, épouse Any, présente un projet de recherche dont le thème est : ‘’Etude de stabilité, d’innocuité et de l’activité antimicrobienne d’un hydrogel bioadhésif et thermosensible à base de sacoglottis gabonensis (humiriaceae) pour le traitement de l’ulcère de Buruli’’. L’attribution du second prix à Dr Aka, épouse Any, a été faite en s’appuyant sur les éléments tels que l’expérience scientifique de la candidate ; l’analyse du projet et faisabilité et l’impact du projet.

En ce qui concerne le troisième Lauréat Dr Maroua Gilles Thierry, il s’est vu remettre la somme de 2.630.000 CFA dont 2.000.000 FCFA provenant de l’ASCAD et 630.000 CFA provenant du don de la Mairie du Plateau.
Chirurgien-dentiste depuis 2003 et actuellement attaché de département à l’UFR d’odonto-stomatologie.
Dr Maroua et ses coéquipiers présentent un projet de recherche dont le thème est ‘’Introduction de matériaux locaux dans la thérapeutique odonto-stomatologique en Côte d’Ivoire : cas de l’argile verte d’Anyama’’.
Selon le jury, l’attribution du troisième prix à Dr Maroua a été faite en s’appuyant sur l’expérience scientifique du candidat et des membres de son équipe ;
l’analyse du projet et faisabilité et l’impact du projet.

Le professeur Aïdara Daouda, président de l’ascad a lors de son allocution précisé que l’attribution annuelle de bourses aux chercheurs notamment, fait partie d’une des missions prioritaires de l’institution qu’il dirige. Selon lui, cette bourses consiste à appuyer les postulants dans ce domaine afin de contribuer, par leurs résultats, à consolider les fondements de la recherche scientifique et technologique de la Côte d’Ivoire.
À en croire, Aïdara Daouda, le faisant, l’ASCAD veut donner l’exemple, de soutien à tous ceux qui donnent priorité à ce secteur, qui fonde et constitue le socle du développement des valeurs : la recherche scientifique.
Aussi, va-t-il souligné que quelles que soient les ressources à l’ASCAD, ce programme qui leur tient à cœur ne saurait être négligé. ’’ Nous l’appuierons autant que possible et le renforcerons pour atteindre d’année en année des résultats concrets et probants ’’ a-t-il révélé. Pour lui, cet apport est proportionnel à l’investissement financier que chacun des pays africains consacre à la recherche scientifique, c’est-à-dire moins de 1%.

Source:abidjan.net

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Création d’emploi jeunes: les opérateurs dénoncent les failles

• Côte d’Ivoire: Yopougon, une machine de production arrache le bras d’un travailleur

• La profession comptable connaît des ‘’avancées notables’’ en Côte d’Ivoire

• Un hélicoptère s’écrase à Abidjan faisant quatre blessés

• Gestion du foncier rural: La CNDHCI forme ses commissaires régionaux

• Secteur Privé- Renforcement des capacités de plus de 7000 entreprises africaines et francophones

• Côte d’Ivoire/ Education : les cours ont repris à Séguéla

• TIC/La Digitalisation à la loupe

• Sénégal-Côte d’Ivoire: Une plainte déposée contre Dj Arafat, l’artiste accusé d’avoir fait perdre 20 millions de Fcfa à ses promoteurs

• Affaire séisme à Divo: Le directeur du laboratoire de la station géophysique de Lamto explique




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *