BTS 2016 : Des syndicats de grandes écoles appellent à la reprise des épreuves

BTS 2016 : Des syndicats de grandes écoles appellent à la reprise des épreuves

| Laissez un commentaire

Alors que les résultats du Brevet de Technicien Supérieur (BTS) session 2016 sont attendus pour le 28 septembre prochain, des organisations syndicales de grandes écoles appellent à la reprise des épreuves. Raison évoquée, des irrégularités constatées tout au long du processus. 

La Fédération des Elèves et Etudiants de l’Enseignement Technique et Professionnel de Côte d’Ivoire (FETEPCI) , le Forum National des Elèves et étudiants de l’enseignement Professionnel et Technique de Côte d’Ivoire ( FNEPT-CI) et le  Collectif des Etudiants des grandes écoles de l’Enseignement Professionnel et Technique de Côte Ivoire (CEGEPT-CI), ont égrainé au cours d’un point presse, ce mercredi 14 septembre 2016, un chapelet de dysfonctionnement dans toutes les étapes de l’organisation du BTS 2016 .

La première étape de l’examen qui consistait en l’inscription en ligne des candidats, à en croire les organisations syndicales, fut un fiasco. Elles dénoncent, la saturation du réseau, le non fonctionnement du code d’inscription attribué à certains étudiants….

Aussi, l’enrôlement biométrique, qui consistait l’une des innovations de cet examen, a été tout aussi catastrophique, de l’avis des syndicats. Ainsi, étayent ils, le système mis en place était défaillant et cela se percevait à travers « les machines d’enrôlement qui se plantaient inlassablement, les empruntes de certains candidats qui n’étaient pas reconnues… » . A Kouassi Ibrahim, Secrétaire général du FNEPT-CI, de souligner qu’au terme de ce processus, le nombre annoncé des candidats était incomplet.

« Il faut signifier qu’à la fin des opérations d’inscription en ligne et d’enrôlement biométrique, nous étions à près de 70 000 candidats, malheureusement le comité d’organisation a publié 46 000 candidats » a t- il déclaré.

Des irrégularités qui se sont poursuivies  dans le déroulement des épreuves. Les syndicats font état d’un «  cafouillage total » matérialisé par  « des changements de centre au dernier moment, absence de listing affiché dans les centres et de professeurs, un  retard dans le démarrage… ». Et même dans les corrections en cours, l’on fait état de « copies rejetées à défaut de code-barres, des feuilles d’intercalaires n’ayant pas été identifiées… ».

Un tableau sombre qui, a en croire les syndicats, ne serait crédibiliser le diplôme en cette année. Ils lancent donc un appellent aux autorités compétentes.

« Nous interpellons l’Etat de Côte d’Ivoire, les parents des étudiants, la société civile pour réclamer la reprise du BTS 2016 et sa délocalisation à la DORES qui est l’entité institutionnelle habilitée à organiser et à proclamer les résultats du BTS et à délivrer ses certificats d’admissibilité et le diplôme du BTS. Nous appelons tous nos camarades à rester mobilisés et que si rien n’est fait, nous pensons que nous allons radicaliser la lutte jusqu’à ce que justice soit rendue », menace M. Kouasssi Ibrahim.

Source :regionale.info

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Côte d’Ivoire/ L’école de nouveau paralysée à Séguéla

• Côte d’Ivoire / 17 cas de grossesse enregistrés au premier trimestre au lycée moderne de Bocanda

• Côte d’Ivoire / Deux logements remis aux enseignants à Madinani

• Côte d’Ivoire/ 200 kits de dispositif de lavage de main à des restauratrices et aux directeurs d’écoles de Soubré

• Education Nationale : Le Ministre Adama Koné offre 500 tables-bancs et des ordinateurs aux lycées de kabadougou (Odienné)

• Autonomie des femmes- Quatre formations lancées par la Chaire Unesco Eau, Femmes et Pouvoirs de Décisions

• 3ième Edition de la Journée Promotionnelle du Genre ( JPG 2017) : l’employabilité des filles dans les filières industrielles au coeur des débats

• Cote d’Ivoire/ Le 60e anniversaire du collège moderne d’Abengourou célébré

• Création d’emploi jeunes: les opérateurs dénoncent les failles

• Séminaire: La Fesci veut en finir avec le problème des inscriptions à l’université de Cocody




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *