Sidwaya

Burkina Faso/Baccalauréat 2017: Pr Alkassoum Maïga souhaite « bonne chance » aux 75 959 candidats

90 vues | Laissez un commentaire

es épreuves écrites et orales du baccalauréat, session de 2017, se dérouleront sur l’ensemble du territoire national du 20 juin au 7 juillet 2017.
A l’orée de cette session, je puis vous assurer que toutes les conditions sont réunies pour que l’examen se déroule normalement. L’année scolaire et académique 2016-2017 a été relativement calme.
Les activités pédagogiques se sont très bien déroulées dans l’ensemble, au grand bénéfice des apprenants. Cela a été possible grâce à l’engagement des élèves et étudiants, à l’accompagnement des personnels administratifs, d’enseignement et d’encadrement, mais aussi de par le soutien des partenaires sociaux et des parents d’élèves.
Le dialogue social qui a prévalu tout au long de l’année a permis aux différents acteurs et partenaires du système éducatif de fédérer leurs efforts dans la recherche de solutions à leurs préoccupations.
Au total, 75 959 candidats composeront cette année pour le baccalauréat contre 71 712 en 2016. Cela représente une progression des effectifs de 5,92 %.
Cette année, à l’instar des années précédentes, les préparatifs de l’examen du baccalauréat se sont bien déroulés en dépit de quelques difficultés rencontrées. La présente session va mobiliser plusieurs milliers d’acteurs au nombre desquels des chefs de centres, des présidents et secrétaires de jurys, des correcteurs, des examinateurs, des superviseurs, des financiers, des agents de sécurité, des agents de santé, etc. Toutes les ressources humaines et matérielles ont été mobilisées.
Par ailleurs, suite aux négociations avec les partenaires sociaux relatives aux indemnités et grâce à l’accompagnement du Gouvernement, le budget de l’ensemble de la session a été entièrement bouclé. C’est une enveloppe de quatre milliards vingt-six millions cinq cent quatre-vingt-seize mille sept cent cinquante (4 026 596 750) francs qui est consacrée à l’organisation du baccalauréat.
A la veille de l’examen, je demande aux élèves de travailler dans le calme et la sérénité afin d’aborder les épreuves avec le maximum de chance de réussite.
Je les invite à se départir de toute attitude compromettante et de tout comportement frauduleux pouvant entraîner des conséquences fâcheuses. Je remercie tous les acteurs et partenaires sociaux de l’éducation ainsi que les forces de sécurité pour leur engagement dans l’organisation et le déroulement de l’examen.
J’appelle les parents d’élèves à apporter leur soutien aux candidats dans cette période de composition.
Bonne chance et bon courage à tous et à toutes !

SOURCE : Sidwaya

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Niamey / Lettre au Ministre de l’Enseignement Primaire de l’Alphabétisation…

• Chloé Tossem, meilleure bachelière de France avec 21,289 de moyenne

• Togo/UL-Notre Université change!

• Togo – Vers une rentrée académique 2017-2018 mouvementée ?

• Les Universités Sociales du Togo démontent la loi sur les communes

• Corruption au Niger : Près de 5 milliards de FCFA versés par an à des enseignants « fictifs »

• Au Zimbabwe, les chèvres sont acceptées pour payer les frais scolaires

• Burkina Faso: Un enseignant enceinte 5 filles de la même classe à Mangodara

• Togo: Résultats du BEPC, 72.148 admis

• Sassou N’guesso parrain du 30è anniversaire l’Académie régionale des sciences et techniques de la mer d’Abidjan




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *