Gambien

Ce gambien a été arrêté en Autriche : il avait 4 femmes, 7 fiancées et 5 copines

214 vues | Laissez un commentaire

Un gambien a été arrêté en Autriche pour polygamie. L’homme aurait quatre épouses, sept fiancées et cinq petites amies .

Tijan Sonko, 28 ans, qui se fait également appelé Tijan Bojang et Junior Crang , a été arrêté le 2 Octobre à l’aéroport de Vienne à son retour d’une visite en Gambie où il a passé la fête musulmane de l’Aïd . Il est accusé d’avoir épousé plusieurs femmes et avoir des relations avec 15 autres, de les utiliser pour la pension, de leur emprunter de l’argent qu’il ne rembourse jamais. Il a également été accusé de fraude sur les avantages des services sociaux en utilisant ses femmes, ses enfants et de faux noms. Selon la police autrichienne, l’homme avait un réseau de femmes à travers toute l’Autriche. La police autrichienne pense que l’homme a plus de femmes que ce qui a été découvert. Un appel a été lancé aux éventuelles femmes de se manifester. La police a aussi découvert qu’il a quatre enfants de mères différentes. Présentement, deux de ses petites amies seraient enceintes.

Source:rumeursdabidjan.net

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Côte d’Ivoire: Prouesse des sages-femmes dans un cas inédit d’accouchement

• Côte d’Ivoire: Reprise des manifestations estudiantines sous fond de révolte sociale et de menace des forces de l’ordre

• Côte d’Ivoire: échauffourées entre étudiants et forces de l’ordre à Abidjan

• Côte d’Ivoire / Biographie de Kandia Camara, nouvelle secrétaire générale du RDR

• Côte d’Ivoire: Bouaké, un taximètre «renverse» un étudiant, ces condisciples se révoltent et «cassent» le taxi

• Un écolier écrasé par un camion-citerne près de Kanawolo (Niakara)

• Des parents d’élèves de Soubré mécontents de l’orientation de leurs enfants en 6ème

• Gagnoa: Kader Kéita affirme n’avoir jamais vendu de glaces

• UNE ASSOCIATION D’ELEVES MILITE POUR L’ABANDON DE L’EXCISION A GBEMOU

• Les pays africains qui consomment le plus (et le moins) d’alcool par habitant




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *