Célébration de la journée de l’excellence a Afféry: « des cartables solaires offerts »

Célébration de la journée de l’excellence a Afféry: « des cartables solaires offerts »

| Laissez un commentaire

La journée de l’excellence a été célébrée le samedi 09 juillet 2018 à Affery, dans la sous-préfecture D’Akoupé. Organisée par l’Inspection de l’Enseignement préscolaire et primaire d’Akoupé, cette rencontre qui récompense chaque année les meilleurs élèves de chaque classe, de la zone d’inspection, a été l’occasion de se féliciter de l’engagement mutuel autour des enjeux de développement du secteur de l’éducation dans la région d’Adzopé et jeter les bases d’une éducation de qualité. Initiative, soutenue par les partenaires de l’éducation nationale et des bonnes volontés.
C’est la salle des fêtes de la Mairie d’affery, qui a servi de cadre à cette célébration. Sous le thème « ensemble pour la scolarisation obligatoire et une école de qualité », artistes locaux, élèves, instituteurs, et autres se sont succédés sur le podium pour donner un cachet hautement festif à la 5e édition de la célébration de la journée de l’excellence à Afféry. C’était en présence du parrain Brou Brou Fulbert, de l’inspectrice Kone Fatoumata, du sous-préfet de la localité et des autorités coutumières. Tous ont tenus à exprimer leur soutien à cette journée, qui célèbre le mérite.

Les meilleurs élèves sont repartis heureux et les bras chargés. Ils ont reçu des kits composés de livres, de tenues scolaires et des dons en numéraires. Et le tout, accompagné d’un SOLARPAK.

Ces dons sont de la mutuelle des cadres d’Affery et plusieurs partenaires, dont un opérateur privé orienté dans la recherche et l’innovation pour l’éducation.

Des lots distribués, un seul, retient notre attention, le SOLARPAK

A l’allure d’un cartable ordinaire d’écolier, le SOLARPAK, est une autre innovation avec les TIC. Autant il sert de cartage de rangement d’effets scolaires, autant, il sert de de lampe d’étude la nuit tombée. Sa particularité, il dispose d’une batterie solaire, rechargeable à la lumière du jour, tout comme du soleil. Cette batterie incorporée au cartable, permet d’alimenter une lampe, électrique. Transformant ainsi, ce petit cartable d’écolier et lampe d’étude, le soir venu.

De l’entretien, avec le l’inventeur et promoteur, M. Akoumian Evariste Trésor, il ressort que ce don de cartables solaires répond à une volonté d’améliorer les conditions d’apprentissage des élèves qui se trouvent dans les zones, non desservies, par le réseau électrique, de répondre au besoin des enfants dont les parents ont du mal pas à faire face au cout élevé de l’abonnement en électricité. Enfin, de proposer à tous, un système d’éclairage simple, transportable et gérable à sa guise. Avec, une autonomie de plus 5000 milliampères, une fois rechargé, ce cartable peut même recharger un smartphone.

Affery, est donc le point de départ de la distribution de ce cartable solaire, avec 60 exemplaires. D’autres régions suivront dans les jours à venir.

En termes d’innovations pour le système éducatif ivoirien, nous avons connu la tablette Quelasy, et cette fois, le cartable solaire ou SOLARPAK, s’invite dans les débats.

Grace au TIC, on peut le dire, les chercheurs qui cherchent, commencent à trouver. Reste, tout de même, à connaitre l’appui, qu’apportera l’Etat à de telles initiatives, pour les vulgariser.

 

Source: news.abidjan.net

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Création d’emploi jeunes: les opérateurs dénoncent les failles

• Côte d’Ivoire: Yopougon, une machine de production arrache le bras d’un travailleur

• La profession comptable connaît des ‘’avancées notables’’ en Côte d’Ivoire

• Un hélicoptère s’écrase à Abidjan faisant quatre blessés

• Gestion du foncier rural: La CNDHCI forme ses commissaires régionaux

• Secteur Privé- Renforcement des capacités de plus de 7000 entreprises africaines et francophones

• Côte d’Ivoire/ Education : les cours ont repris à Séguéla

• TIC/La Digitalisation à la loupe

• Sénégal-Côte d’Ivoire: Une plainte déposée contre Dj Arafat, l’artiste accusé d’avoir fait perdre 20 millions de Fcfa à ses promoteurs

• Affaire séisme à Divo: Le directeur du laboratoire de la station géophysique de Lamto explique




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *