ecole(4)

Centrafrique : Blocage dans l’émergence scolaire des enfants au village Kélagofie à l’Ouest

| Laissez un commentaire

Bouar – L’émergence scolaire des garçons et filles est bloquée au village Kélla-Goffi dans le secteur de Bouar 2, axe Zotoua-Baguerem à l’Ouest du pays. Plusieurs enfants sont employés pour des travaux champêtres et les filles à l’âge de 11-12 ans sont considérées comme une richesse et livrées au mariage par des parents. Un constat décrié par Cyril Mofini directeur de l’école Kélla-Goffi dans une interview accordée au RJDH.

La RCA a signé le traité de droit de l’enfant le 30 juillet 1990 et a ratifié la convention des Nations Unies relative au droit de l’enfant le 23 avril 1992. Ces textes à caractère supranationaux font obligations à la République Centrafricaine de garantir le droit à l’éducation des enfants. Plus de 25 ans après, certains enfants n’accèdent pas à l’éducation. C’est dans ce contexte que Cyril Mofini appelle à l’implication des autorités locales pour combattre la non-participation des filles de l’école.

Le directeur de cette école accuse les parents des élèves d’être la cause de non-participation des enfants « les parents ne veulent pas envoyer leurs enfants à l’école, ils veulent seulement les amener au champ, peut-être faire la pêche, la chasse et faire autres choses que de les envoyer à l’école. Pour les filles, ce sont les parents qui imposent aux filles de ne pas venir à l’école puisqu’ils voient comme leur richesse et si on amène un paquet de sucre ou de café c’est tout si la fille a 10-11 et 13 ans », a-t-il déploré.

Certains parents joints par le RJDH ont rejeté la responsabilité affirmant que ce sont les enfants qui ne veulent pas aller à l’école « nous sommes conscients du phénomène. Mais ce n’est pas forcement la faute des parents, parfois les enfants n’aiment pas beaucoup l’école et préfèrent jouer à la maison », a concédé une dame qui a requis l’anonymat.

Un club des enfants est envisagé pour les sensibiliser à aller à l’école, une initiative des responsables de l’école Kélla-Goffi.

Source:news.abangui.com

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Guinée: un étudiant ivoirien tué lors des récentes manifestations

• Education nationale: Les instituteurs stagiaires grognent

• Burkina Faso: Six étudiants blessés dans des heurts à l’université de Ouagadougou

• Centrafrique /L’inspecteur académique de Bangui projette la règlementation de vente des articles divers dans les écoles

• Gabon/Dérives des élèves : Le ministère cherche la parade

• Sénégal/Enseignement supérieur : Vers la réforme de l’Office national du Bac

• Togo/L’Université de Lomé dans l’air du temps, s’affirme de plus en plus moderne

• Nigeria/ Un fou attaque une école et taillade trois enfants à la machette

• Burkina Faso: Manifestation d’étudiants devant l’Université contre la présence de Macron

• USA: Des étudiants originaires de Côte-d’Ivoire bientôt renvoyés des universités (Diaby Seydou accusé)




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *