exit

Comment préparer avec brio son départ de l’entreprise

213 vues | Laissez un commentaire

Après plusieurs années fructueuses au sein de votre entreprise, d’autres opportunités professionnelles vous appellent. Hors de question de passer votre préavis à attendre que les minutes s’égrènent. Mettre à jour ses dossiers, passer le relais, tout cela se prépare afin de laisser une image positive de son passage.

La décision est prise: vous allez quitter votre job. Que ce soit parce qu’un meilleur poste vous attend ailleurs, parce que vous avez décidé de lancer votre propre entreprise ou bien que vous souhaitez vous lancer dans une reconversion, vous allez entreprendre les démarches pour mettre fin à votre CDI. Mais attention, il y a de fortes chances pour que votre employeur vous demande d’effectuer votre préavis. Ces quelques mois peuvent sembler longs à celui qui n’a plus la même motivation. Mais hors de question de ternir votre réputation acquise au fil des ans en adoptant une attitude laxiste.

« Le monde est petit, les infos circulent facilement, avec les réseaux sociaux tout s’accélère. Autant dire qu’il faut laisser une bonne image où que l’on passe », confirme Marie-Pierre Cottier, fondatrice d’Eminence RH, un cabinet spécialisé dans l’accompagnement d’entrée et de sortie de l’entreprise.

Il est donc essentiel de mettre à profit ces quelques dernières semaines passées au sein de l’entreprise pour renforcer son image de professionnel. On peut distinguer 3 grandes étapes dans ce processus:

1-Annoncer la nouvelle

Une fois que vous êtes certain de votre volonté de quitter l’entreprise, la première personne à qui s’ouvrir de votre projet n’est pas le responsable des ressources humaines. Mais plutôt votre manager, car c’est avec lui que vous travaillez au quotidien. Il serait indélicat qu’il l’apprenne par la voie hiérarchique. « Il faut lui expliquer que l’on a un autre projet, sans forcément en donner le détail, et que l’on souhaite quitter l’entreprise », conseille Marie-Pierre Cottier. Si vous entretenez d’excellentes relations avec lui, il pourra peut-être vous fournir des conseils, en vous recommandant une rupture conventionnelle plutôt qu’une démission. Ou peut-être tentera-t-il de vous retenir en vous proposant un nouveau poste.

Ensuite, il faut annoncer la nouvelle à vos collègues. Une règle à retenir: faites en fonction de vos affinités. Votre voisin de bureau, avec qui vous partagez tous les déjeuners et avec qui vous aimez prendre un verre en dehors de vos horaires de bureau, sera à prévenir en priorité, avant que les bruits ne circulent. Mais pour les personnes avec qui vous vous contentez d’échanges formels, attendez que les choses soient au clair avec votre hiérarchie avant d’envoyer un mail ou d’en faire l’annonce au détour d’une réunion.

2-Passer le relais

Vous avez quelques semaines pour faire le tri dans vos dossiers: jetez ceux qui ne sont plus d’actualité pour ne pas laisser un bureau encombré et surtout, définissez ceux que vous aurez le temps de boucler et ceux que vous aurez à confier. Si votre remplaçant est déjà désigné, ce sera à lui qu’il faudra donner toutes les informations nécessaires. Sinon, donnez à vos collègues des instructions claires sur le timing, les personnes responsables à contacter afin qu’ils assurent la continuité du service.

« Si vous avez affaire à des clients, il faut absolument les informer de votre départ et leur dire quel est leur nouvel interlocuteur. Il ne faut absolument pas qu’ils se sentent abandonnés au milieu du gué », prévient Marie-Pierre Cottier.

3-Développer le relationnel

Vous avez moins la pression du fait de votre départ imminent, c’est parfait, profitez-en pour développer le relationnel. Multipliez les déjeuners avec vos collègues, mais aussi vos clients pour renforcer les liens. Pourquoi ne pas leur parler de votre nouveau projet professionnel? Cela vous permettra peut-être de recueillir des conseils.

« Si vous avez un poste qui vous attend, ne donnez pas le nom de l’entreprise tout de suite. Il vaut mieux attendre la fin de votre période d’essai pour les informer. C’est d’ailleurs un excellent motif pour entretenir le lien: envoyez leur un mail une fois que vous serez confirmé à votre poste », conseille Marie-Pierre Cottier. Dans tous les cas, profitez de votre présence pour enrichir votre réseau professionnel et les ajouter dans vos contacts sur LinkedIn.

Enfin, étape incontournable avant de quitter l’entreprise: le pot de départ. Celui-ci peut prendre la forme d’un petit-déjeuner, d’un déjeuner ou d’un goûter, en fonction des usages au sein de l’entreprise. On peut aussi multiplier les événements, en fonction des services ou des personnes que l’on souhaite inviter. Parfois c’est l’entreprise qui l’organise, surtout quand c’est l’occasion de présenter votre successeur. Dans tous les cas, il va falloir vous plier à l’exercice du discours. Il faut prendre le temps de le préparer pour éviter de s’embrouiller sous le coup de l’émotion. Mais que raconter?

« C’est l’occasion de rappeler les faits marquants de sa carrière et le plaisir que l’on a pris à travailler en ces lieux. C’est aussi le moment idéal pour remercier les personnes avec qui l’on a travaillé et qui nous ont soutenu. Un petit mot personnel flatte toujours les gens », précise la dirigeante de RH. On s’assure ainsi de laisser une belle impression derrière soi.

Source:msn.com

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Remède contre les verrues

• Comment protéger nos yeux des écrans ?

• Masque de grossesses : comment s’en débarrasser ?

• La constipation,et si on en parlais ?

• Prévenir le diabète, oui c’est possible !

• Des solutions naturelles contre la dysménorrhée

• Santé-Pied d’athlète et saisons pluvieuses

• Se désintoxiquer de Facebook

• 5 astuces pour nettoyer les vitres

• COMMENT NETTOYER UNE TACHE DE GRAISSE SUR UN VÊTEMENT ?




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *