vehicule

Côte d’Ivoire: Abidjan prend deux décrets pour interdire l’importation des vieux véhicules

| Laissez un commentaire

Le Gouvernement a adopté ce jour en sa réunion hebdomadaire,deux décrets  au titre du ministère des Transports.

Le premier décret porte sur la limitation de l’âge des véhicules d’occasion importés en Côte d’Ivoire.

Ce décret fixe, l’âge limite des véhicules Rechercher véhicules importés, en fonction du type de l’activité à laquelle, le véhicule est affecté.

Ainsi l’âge limite des véhicules d’occasion importés affectés au transport de personnes ou de marchandises est fixé en fonction de l’automobile.

5 ans pour les taxis, 7 ans pour les mini cars de 9 à 34 places, 7 ans pour les camionnettes jusqu’à 5 tonnes, 10 ans pour les cars de plus de 34 places, 10 ans pour les camions de 5 à 10 tonnes, 10 ans pour les camions de plus de 10 tonnes, et l’âge limite des véhicules de tourismes d’occasion importés est fixé à 5 ans, à compter de la date de leur première mise en circulation à l’étranger.

Ce dispositif vise à réduire significativement, le nombre croissant d’accidents de la route en Côte d’Ivoire, à réduire les émissions de gaz à effet de serre, à limiter la pollution qui induit des problèmes de santé pour les populations.

Il permettra de réduire l’encombrement constaté partout dans les villes de garages qui s’implantent partout pour permettre à ces véhicules  de rouler parce qu’ils arrivent ici dans un état de dégradation très avancés qui ne permet pas de les exploiter pendant longtemps.

Selon le porte-parole du Gouvernement, les villes ivoiriennes sont des cimetières pour ces véhicules qui sont en fin de vie en Europe avant de rejoindre les pays africains.

Bruno Nabagné Koné a indiqué que l’âge moyen des véhicules en Côte d’Ivoire est supérieur à 20 ans et 75% des véhicules en Côte d’Ivoire ont un âge compris entre 16 et 20 ans, soit les ¾ du parc, seul ¼ du a un âge inférieur à 16 ans.

Le second décret porte fixation de la durée d’exploitation de véhicules affectés au transport public ou privé de personnes ou de marchandises.

Les durées d’exploitation des véhicules  affectés au transport public ou privé de personnes ou de marchandises à compter de leur date de première mise en exploitation sont fixées comme suite.

7 ans pour les taxis, 10 ans pour les mini cars, de 9 à 34 places, 10 ans pour les camionnettes jusqu’à 5 tonnes, 15 ans pour les cars de plus de 34 places, 20 ans pour les camions de 5 à 10 tonnes, 20 ans pour les camions de plus de 10 tonnes.

Par ailleurs, une période de 10 ans est accordée aux propriétaires de véhicules déjà en circulation affectés au transport public ou privé de personnes ou de marchandises bénéficiant d’une autorisation de transport en vue de leur permettre de se mettre en conformité avec cette règlementation.

Pendant cette période de 10 ans des opérations de retrait de la circulation de véhicules les plus âgés auront lieu.

Un arrêté interministériel fixera les tranches d’âges des véhicules concernés.

Bruno Koné a en définitif déclaré que les mesures de ces deux décrets seront complétées par un renforcement de contrôle technique d’automobile qui aujourd’hui, ne couvre pas 100% du parc automobile ivoirien.

«Ces contrôles vont être renforcés afin que nous atteignions le taux de 100% de véhicules qui passent avec succès le contrôle technique, » a-t-il conclu.

koaci.com

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Côte d’Ivoire/ L’école de nouveau paralysée à Séguéla

• Côte d’Ivoire / 17 cas de grossesse enregistrés au premier trimestre au lycée moderne de Bocanda

• Côte d’Ivoire / Deux logements remis aux enseignants à Madinani

• Côte d’Ivoire / 140 jugements supplétifs établis par le SAARA en 2017

• Côte d’Ivoire/ 200 kits de dispositif de lavage de main à des restauratrices et aux directeurs d’écoles de Soubré

• Education Nationale : Le Ministre Adama Koné offre 500 tables-bancs et des ordinateurs aux lycées de kabadougou (Odienné)

• Autonomie des femmes- Quatre formations lancées par la Chaire Unesco Eau, Femmes et Pouvoirs de Décisions

• 3ième Edition de la Journée Promotionnelle du Genre ( JPG 2017) : l’employabilité des filles dans les filières industrielles au coeur des débats

• Cote d’Ivoire/ Le 60e anniversaire du collège moderne d’Abengourou célébré

• Création d’emploi jeunes: les opérateurs dénoncent les failles




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *