préfet-K-T3

Côte d’Ivoire/ La problématique de l’école dans l’Agnéby-Tiassa au centre d’une rencontre à Agboville

| Laissez un commentaire

Le préfet de la région de l’Agnéby-Tiassa, Kanandiénantiori Touré, a invité vendredi les élus, les cadres, les directeurs et chefs de service, les autorités administratives, religieuses, traditionnelles, ainsi que tous les acteurs et partenaires du système éducatif à faire en sorte que l’école reprenne tous ses droits sur la violence et les perturbations, afin d’obtenir d’excellents résultats en fin d’année scolaire.Le préfet Touré qui présidait une rencontre baptisée « opération Réussir à l’école » dans l’Agnéby-Tiassa, a expliqué que le but de son initiative est d’amener tous les citoyens de la région, à quelque niveau qu’ils se situent, à prendre conscience que l’école est en danger dans cette partie du pays et à s’impliquer effectivement à la faire sortir des difficultés.En effet, l’école est dans la tourmente depuis deux ans à Agboville, chef-lieu de  l’Agnéby-Tiassa. Pour l’année scolaire 2016-2017, les deux premiers trimestres ont été perturbés par la grève des fonctionnaires et les grèves intempestives des élèves eux-mêmes.« Si rien n’est fait pour sauver le 3ème et dernier trimestre, ce sera la catastrophe en ce qui concerne les résultats scolaires », prévient le préfet.Par rapport à la situation tout à fait inquiétante de l’école dans le département, la directrice régionale de l’Education nationale, Mme Diaby Fanta, a relevé que les perturbations, parties d’une fréquence trimestrielle à une fréquence presque journalière, sont liées à plusieurs facteurs ou prétextes.Il s’agit, entre autres, du déficit d’enseignants évoqué par les élèves, du refus du calcul en ligne des moyennes, institué pourtant par la tutelle, de la décision d’aller en congé de Noël avant la date fixée officiellement.Les conséquences de ces perturbations font qu’Agboville, au dire de Mme la DRENETFP, connaît un grand retard dans les programmes et court le risque de connaître de mauvais résultats aux examens de fin d’année si le tir n’est pas rectifié dès maintenant.

SOURCE : AIP

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Création d’emploi jeunes: les opérateurs dénoncent les failles

• Côte d’Ivoire: Yopougon, une machine de production arrache le bras d’un travailleur

• La profession comptable connaît des ‘’avancées notables’’ en Côte d’Ivoire

• Un hélicoptère s’écrase à Abidjan faisant quatre blessés

• Gestion du foncier rural: La CNDHCI forme ses commissaires régionaux

• Secteur Privé- Renforcement des capacités de plus de 7000 entreprises africaines et francophones

• Côte d’Ivoire/ Education : les cours ont repris à Séguéla

• TIC/La Digitalisation à la loupe

• Sénégal-Côte d’Ivoire: Une plainte déposée contre Dj Arafat, l’artiste accusé d’avoir fait perdre 20 millions de Fcfa à ses promoteurs

• Affaire séisme à Divo: Le directeur du laboratoire de la station géophysique de Lamto explique




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *