Youssouf Bakayoko

Côte d’Ivoire : Lancement de l’opération de révision de la liste électorale: le discours du président de la CEI, Youssouf Bakayoko

210 vues | Laissez un commentaire

Ivoiriens, Ivoiriennes, Chers frères et sœurs,

La Commission Electorale Indépendante s’apprête à lancer à compter du 25 juin prochain, l’opération de révision de la liste électorale.

Il convient de rappeler de prime abord, que dans le cadre de la construction de sa jeune démocratie, la Côte d’Ivoire s’est dotée, au sortir de la décennie de crise sociopolitique qu’elle a connu, d’une liste électorale consensuelle et fiable, comportant outre les données alphanumériques, les données biométriques de chacun des électeurs.

La fiabilité de cette liste électorale a permis à notre pays de connaitre lors des scrutins du précédent cycle électoral, des taux de participation allant parfois au-delà de 80%.

Aujourd’hui, force est de constater qu’au fil des années, cette liste électorale a connu des mutations.

En effet, certains des électeurs inscrits sont, soit décédés, soit privés de leurs droits civiques, quand d’autres se sont déplacés ou sont tout simplement sortis du territoire national, sans que ces faits aient été portés à la connaissance de la Commission Electorale Indépendante.

Le toilettage du fichier électoral se présente dès lors comme une impérieuse nécessité afin de maintenir haut le cap de la construction de notre démocratie,

Laquelle constitue une œuvre de longue haleine.

La tenue d’une liste électorale fiable, inclusive et extirpée de tous ceux qui n’en remplissent plus les conditions, fait partie des intrants essentiels à l’édification de la démocratie.

En effet, la bonne tenue de la liste électorale est indispensable à la tenue d’élections crédibles, et le contraire, source de contestations, voire de violences regrettables.

La révision et la mise à jour de la liste électorale sont donc capitales.

C’est d’ailleurs pourquoi le législateur a fait de la révision de la liste électorale un impératif annuel, confié à l’organe de gestion des élections. C’est sur la base de ces principes que la Commission Electorale Indépendante a proposé et obtenu du Gouvernement, la signature du décret N°2016-340 du 26 mai 2016 fixant les modalités de la révision de la liste électorale 2015.

Elle consistera en l’enregistrement de nouveaux électeurs, en la modification des mentions concernant l’état civil d’autres électeurs déjà inscrits, en la radiation de personnes décédées ou privées de leurs droits civiques par décisions de justice, puisque la liste électorale doit prendre en compte toutes les mutations survenues dans le corps électoral.

La première phase durera, un mois, et elle débutera le 25 juin pour s’achever le 24 juillet 2016.

Elle concernera :

Les personnes qui sollicitent leur première inscription sur la liste électorale, à savoir, les personnes majeures non inscrites sur la liste 2015, ou celles qui viennent d’avoir 18 ans révolus au 31 mars 2016 : celles-ci doivent présenter la Carte Nationale d’Identité (CNI) ou le Certificat de Nationalité Ivoirienne.

Celles qui figurent déjà sur la liste électorale, mais qui souhaiteraient voir apporter des modifications à leurs données personnelles (patronyme, adresse ou autres mentions), la présentation de leur carte d’électeur pourrait suffire.

Celles qui désirent changer de lieux de vote parce qu’elles ont changé de domicile, devront venir se faire enregistrer au lieu d’enrôlement couvrant leur nouveau lieux de vote.

Au terme de cette première phase, des listes dites « de contentieux » seront affichées, lesquelles comporteront de façon visible, les nom et prénoms de ceux qui doivent être extirpés de la liste électorale, soit pour cause de décès, soit pour cause de condamnation à des peines privatives de leurs droits civiques.

Cela permettra à toute personne intéressée de contester ou de confirmer les cas de radiations envisagés.

C’est le lieu d’indiquer que pour la présente opération, la Commission Electorale Indépendante ouvrira sur le territoire national, 1071 guichets fixes, logés dans les locaux de sous-préfectures ou mairies, et dans certains lieux de vote dont la liste est établie et diffusée.

Après le recueil des informations, le traitement de celles-ci, et du contentieux subséquent, la liste électorale fera l’objet d’ajustements et de purge pour donner la liste électorale définitive.

Je voudrais exhorter nos populations à prendre part au processus en y adhérant massivement. Il reste entendu que la participation de la population est bien évidement exempt de frais.

En y prenant part, en portant à la Commission Electorale Indépendante, l’information utile, vous contribuez au renforcement et à l’enracinement de la démocratie dans notre pays.

Toute chose devant permettre à notre pays de poursuivre sa marche inexorable dans la paix vers l’émergence tant souhaitée.

Je vous remercie.

YOUSSOUF BAKAYOKO
Président de la Commission Electorale Indépendante

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• TIC- l’ivoirienne Raissa Banhoro remporte le prix de l’innovation RFI

• Littérature – En marge du Prix Ivoire 2017, Akwaba culture lance le Prix littéraire Horizon.

• Côte d’Ivoire / La jeunesse pour la création de plus d’opportunités d’emplois (Recommandations)

• A propos du numérique, Sidi Tiémoko Touré : « La démarche du gouvernement est d’encourager le développement de nouveaux métiers »

• Autonomisation des jeunes: une association de jeunesse sollicite le ministre Sidi Tiémoko Touré

• La 2ème édition d’Africa Cyber Security Conference ouverte à Abidjan

• TIC-Sécurité: l’Afrique se trouve en bonne position pour utiliser la cybersécurité (Mme Katherine Brucker)

• Archibat 2017- Voir les choses en grand

• La 7e rencontre internationale des Professionnels du Protocole et de l’Event management du réseau IPPRB s’ouvre à Abidjan

• Côte d’Ivoire: Emploi Jeunes, 200 jeunes à former aux métiers du bâtiment à Bouaké




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *