Côte d’Ivoire: les écoles primaires publiques paralysées par une grève des instituteurs

Côte d’Ivoire: les écoles primaires publiques paralysées par une grève des instituteurs

146 vues | Laissez un commentaire

Les écoles primaires publiques ont été paralysées, lundi, en Côte d’Ivoire par une grève déclenchée par le Mouvement des instituteurs pour la défense de leur droit (MIDD), qui exige le paiement d’arriérés d’indemnité de logement et de meilleures conditions sociales.

Selon plusieurs sources concordantes, aussi bien à Abidjan (capitale économique ivoirienne) qu’à l’intérieur du pays, l’arrêt de travail de cinq jours annoncé par le MIDD et l’intersyndicale de l’enseignement préscolaire et primaire de Côte d’Ivoire (ISEPP-CI) a été ‘’largement suivi’’.

Dans le Centre-Nord ivoirien, à Bouaké, du Groupe scolaire Mamianou au quartier Koko (Centre) à l’EPP Diézoukouamékro (Nord) en passant par l’EPP Ahounianssou 3 (Ouest), les salles de classes des établissements primaires publics sont restées hermétiquement fermées ce lundi, et les écoliers ont été priés de rentrer chez eux.

Selon un responsable régional du MIDD Bouaké qui a requis l’anonymat, le mot d’ordre de grève lancé par son syndicat a été ‘’pratiquement suivi à 100% à Bouaké et environnants’’.« La grève est suivie dans pratiquement tous les établissements primaires publics de Bouaké. Seuls les écoliers du privé ont fait cours aujourd’hui’’, a ajouté la même source.

Source:abidjan.net

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Athlétisme : avant son retour en Côte d’Ivoire / Le message de Ta Lou aux institutions

• Enseignement Technique et Formation Professionnelle : de grands changements annoncés pour la rentrée prochaine

• Lutte contre le travail des enfants / Les inspecteurs du travail renforcent leurs capacités

• Affectation en 6ème : Problème au niveau des demandes de réclamation

• Côte d’Ivoire / Le début des préinscriptions des nouveaux bacheliers fixé au 21 août

• Signature de trêve sociale – les syndicats, «c’est une issue heureuse, moins mauvaise pour tous, Gon Coulibaly, « Un non-respect implique une rupture tacite »  

• Nouveaux bacheliers, la date des préinscriptions connue

• 4ème édition du Prix Alassane Ouattara du jeune entrepreneur émergent: 210 millions de FCFA pour booster la création d’emplois et lutter contre le chômage

•  Réhabilitation des cités universitaires – sur pression de la FESCI, un comité de réflexion annoncé

• 8ème édition SAFIE : Les enfants sensibilisés à une bonne utilisation des TIC




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *