les fondateurs des établissements privés laïcs

 Côte d’Ivoire : les fondateurs des établissements privés laïcs plaident pour la revalorisation des frais d’écolage

200 vues | Laissez un commentaire

La Fédération nationale des établissements privés laïcs de Côte d’Ivoire (FENEPLACI) plaide pour la revalorisation des frais d’écolage versés par l’Etat au titre des élèves affectés, expliquant que ces frais, depuis leur fixation en 1992, n’ont connu aucune hausse en dépit du renchérissement du coût de la vie. Les membres de la FENEPLACI l’ont exprimé, samedi, dans une motion à l’issue d’un congrès  ordinaire. Ils justifient leur plaidoyer en ce que, selon la Banque Mondiale, le taux d’inflation a atteint une moyenne de 2,6 % l’an et a engendré une augmentation des charges des écoles privées et par voix de conséquence une augmentation du coût de formation d’un élève. Le congrès a engagé le bureau fédéral…

Source : aip

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Excellence à l’école- Récompense des 14 meilleurs élèves, Dominique Kakou : « Nous intégrerons les meilleurs en étant sur le chemin de l’excellence »

• Rentrée scolaire 2017-2018 / Un enfant en kaki agresse à Williamsville, élève ou microbe?

• Côte d’Ivoire: Agence Emplois Jeunes, une trentaine des fonctionnaires auraient reçu des cessations de service après leur grève

• Côte d’Ivoire/ Le combat des autorités éducatives du Bounkani pour réduire l’analphabétisme dans la localité

• Côte d’Ivoire/ Le combat des autorités éducatives du Bounkani pour réduire l’analphabétisme dans la localité

• Côte d’Ivoire: Espionnage Facebook messenger et Whatsapp impossible malgré les rumeurs

• Crise des frais d’inscription – D’anciens syndicalistes estudiantins condamnent la FESCI

• Une caravane de sensibilisation à l’autonomisation de la femme annoncée Odienné

• Des jeunes de Guiléhiri (Divo) primés par le ministère de la jeunesse

• Côte d’Ivoire/ Un comité de prévention des crises en milieu scolaire créé à Agnibilékrou




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *