Parc-Comoé

Côte d’Ivoire/ L’OIPR dévoile les opportunités touristiques du parc national de la Comoé

| Laissez un commentaire

Le parc national de la Comoé (Nord-Est) est une aire protégée d’une superficie de 1.149.150 hectares dont la faune et la flore offrent des opportunités touristiques, révèle le responsable de la zone Nord-Est de l’Office Ivoirien des Parcs et Réserves (OIPR), le Commandant Kouadio Yao Roger, au cours d’une incursion avec l’AIP dans cette réserve de biosphère et espace classé patrimoine mondial de l’Unesco.

Selon le Cdt Kouadio, le parc est officiellement ouvert au tourisme de la mi-décembre à la mi-mai. Les touristes peuvent accéder au parc national de la Comoé soit par avion, soit par véhicule. L’approche en avion peut se faire à partir d’Abidjan pour l’aérodrome de Bouna ou le village de Kafolo (région du Tchologo) où se trouve un terrain d’atterrissage encore fonctionnel. Pour l’approche en voiture, il faut privilégier l’axe Abidjan-Bondoukou-Bouna pour atteindre le parc.

Ce parc abrite une variété d’habitats à savoir les savanes herbeuses et arbustives. Toutefois, l’on y rencontre des formations intactes de forêts claires, des ilots forestiers et des forêts galeries qui bordent les principaux cours d’eau dont le fleuve Comoé.

Les observations d’animaux sont fructueuses tôt le matin et en fin d’après-midi. L’on peut donc aisément découvrir entre autres espèces les antilopes, les buffles, les éléphants, les hippopotames, les crocodiles ou encore les phacochères et babouins évoluant dans leurs milieux naturels respectifs.

D’autres attraits touristiques sont à noter. Il s’agit d’abord de plusieurs massifs montagneux recouverts de forêts et dont les principaux sommets sont les monts Boutourou, Yévélé et Gorowi-Kongoli, puis la grotte des chauves-souris, les plaines de la Lola et le plateau de Müller. Des sites qui lui procurent un charme d’une extrême particularité.

Des hôtels assurant l’hébergement et la restauration de touristes existent dans les localités à la périphérie du parc.

SOURCE : AIP

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Côte d’Ivoire/ Des enseignants menacés par des « élèves-sorciers » à l’EPP Djorogalilié de Lakota

• Education Nationale- Les élèves de Touba et Amondji d’Adjamé hors des classes

• Recherche Scientifique / Premières soutenances de mémoire de fin de cycle du Master Sous Régional de Didactique du Français

• Des élèves du lycée moderne de Vavoua prennent les cours arrêtés

• Littérature enfantine : Lancement à Abidjan des magazines « planète j’aime lire» et « planète Okapi

• Madame le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a procédé au lancement du processus d’élaboration de la politique Nationale de l’Enseignement Supérieur le lundi 20 novembre 2017

• Côte d’Ivoire/ Des kits scolaires offerts aux meilleures élèves de Gohitafla (Zunénoula)

• Dans l’univers de la prostitution à l’Université de Bouaké : comment et pourquoi nous sommes devenues des prostitués

• Côte d’Ivoire/ La fondation orange remet les clés de quatre cantines scolaires à Adiaké

• Côte d’Ivoire/ Les enseignantes du primaire et du secondaire de Bondoukou célébrées




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *