PMT

Côte d’Ivoire / Médecins et infirmiers formés pour un meilleur encadrement dans la lutte contre la tuberculose

96 vues | Laissez un commentaire

Vingt médecins et infirmiers, points focaux des districts sanitaires, participent, depuis lundi à Yamoussoukro, à un atelier de formation sur l’encadrement des interventions des praticiens de médecine traditionnelle (PMT) impliqués dans les activités préventives et promotionnelles de lutte contre la tuberculose.

La session de formation concerne les points focaux des 20 districts sanitaires ayant enregistré les taux de notification des cas de tuberculose les plus bas en 2015, signale-t-on.

Selon le responsable de formation, le Dr Touré dit Tot, la session va porter sur l’amélioration des connaissances et des compétences des participantes sur la médecine traditionnelle et le cadre réglementaire sur l’encadrement des interventions des PMT dans le système sanitaire, l’utilisation du manuel de référence pour la formation des PMT sur la tuberculose et sur la collecte et la gestion des données des activités des PMT impliquées dans la lutte contre la tuberculose.

Au terme de deux jours de formation, ces points focaux devront, à leur tour, former dans leur zone de compétence 20 PMT, soit 400 relais, auprès des communautés. En Côte d’Ivoire, plus de 90 % des populations utilisent la médecine traditionnelle et 7 % des malades de tuberculose perdus de vue se retrouvent chez certains PMT ou dans les camps de prières, a confié le directeur coordonnateur du PNPMT, le Dr Kroa Ehoulé, chercheur à l’Institut national de santé publique (INSP).

« Le rôle des point focaux et leurs relais sera donc d’identifier ces PMT qui accueillent les malades de la tuberculose et de collaborer pour voir comment travailler avec eux pour qu’ils réfèrent les patients vers les structures sanitaires conventionnelles », a précisé le Dr Kroa Ehoulé.

Initié en collaboration avec le Programme national de promotion de la médecine traditionnelle (PNPMT) et le Programme national de lutte contre la tuberculose, l’atelier de formation des encadreurs des PMT est une activité inscrite dans le plan de travail 2017 de la direction générale de la Santé (DGS). Il est financé par le Fonds mondial et mis en œuvre par Alliance Côte d’Ivoire.

Dans le but de réduire le taux de mortalité lié à la tuberculose de 20 % à l’horizon 2020, un vaste programme communautaire d’Alliance Côte d’Ivoire développe des activités pour augmenter la notification des cas de tuberculose, toutes formes, de 23 275 en 2014 à 26 179 en 2017, en vue d’atteindre un taux de succès thérapeutique d’au moins 86% en 2017.

SOURCE: AIP

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Université virtuelle : l’enseignement supérieur à l’heure de l’internet des objets (IoT)

• Recherche Scientifique : le Pasres initie une formation à l’endroit des enseignants-chercheurs de Côte d’Ivoire

• Droits de l’Homme et Entreprises: Commissaires centraux, régionaux, et personnel de la CNDHCI formés

• Côte d’Ivoire / Un comité régional RIP-EPT installé à Yamoussoukro

• Concours national d’orthographe « épelle-moi » : les lauréats de la deuxième édition connus

• Côte d’Ivoire/L’EPP Gborogbodougou, la plus belle école de la commune de Katiola

• Côte d’Ivoire-BEPC 2017/Mankono attend toujours les copies pour la correction

• Côte d’Ivoire : A 43 ans, un transporteur réussi à l’examen du CEPE session 2017

• Côte d’Ivoire : Le lycée international Jean Mermoz élabore un projet pour adapter son programme d’Histoire-Géo aux réalités locales

• Côte d’Ivoire: Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, les examens prévus pour le 27 juin, avec plus de 16 000 candidats




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *