paiement_facture_cie

Côte d’ivoire / Remboursement du trop-perçu des factures d’électricité: la CIE déplore la sortie de Ben N’Fally

| Laissez un commentaire

Afin d’être plus proche des préoccupations de ses abonnés, le groupe CIE/Sodeci a inauguré un cadre de discussion avec la plupart des associations de consommateurs. Une réunion a donc eu lieu récemment à Taabo afin de réfléchir et de communiquer sur la dernière crise issue de la hausse des prix de l’électricité. Une rencontre au cours de laquelle, le groupe a moyennement apprécié la dernière sortie médiatique de M. Soumahoro Ben N’Fally, président d’une association de consommateurs. Voici les grandes lignes du bref communiqué qui a sanctionné cette réunion et dont nous avons eu copie. Dans le communiqué, on apprend que la récente sortie de Ben N’Fally dans un quotidien de la place n’a pas été très Fair-Play d’autant, plus qu’il existe entre eux, un cadre collaboratif. « La crise de l’électricité ou ce qu’il est convenu d’appeler ainsi a permis de se rendre compte que les Ivoiriens savent se faire entendre. Le Chef de l’Etat, en désamorçant la bombe sociale par les décisions prises, a su donner réponse idoine à ces concitoyens. Passé donc la bourrasque, on peut s’interroger sur la partition des parties prenantes à la gestion de cette crise, notamment les associations de consommateurs », souligne le communiqué. Et le communiqué de décrier la sortie du président de la Fédération ivoirienne des consommateurs (FICR). Ben N’Fally, dans sa sortie, disait ceci : « Quant à l’annonce faite par la CIE à savoir que les abonnés au tarif social n’ont pas étés touchés, nous disons faux, faux et faux ! Tous les abonnés ont étés touchés. A l’analyse de cette sortie de la CIE, nous rétorquons d’arrêter de se moquer des consommateurs. C’est dommage que le calcul du trop-perçu ne soit effectué que par ceux qui ont volé les consommateurs », a dit le président de la FICR ».

Le groupe indique qu’il a été créé un cadre dit de collaboration entre les associations de consommateurs et la compagnie aux fins d’échanger sur les relations avec les clients. Cette plateforme est une représentation moderne de l’arbre à palabre, instance populaire où les litiges se règlent », assure le groupe. Aussi, lorsque les consommateurs et, même certaines associations, ont constaté la hausse du prix de l’électricité, la plateforme aurait pu être convoquée aux fins de discussion par les associations. Et leur crédibilité s’en serait retrouvée renforcée. Dans tout le concert de réprobation entendue, celle des associations de consommateurs aurait été audible si elle était une résultante des rencontres telles que prévues par le cadre collaboratif. « Il faut observer que parmi les entreprises de service public, notre groupe est l’une des rares, si ce n’est la seule, à entretenir des relations de cette nature avec les consommateurs. Elle a, par deux fois, réuni celles-ci à Taabo, à l’effet de renforcer la relation dans un cadre structuré. On peut donc s’étonner de l’opportunité d’une telle sortie », déplore le communiqué.

OG

Source : apa

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Création d’emploi jeunes: les opérateurs dénoncent les failles

• Côte d’Ivoire: Yopougon, une machine de production arrache le bras d’un travailleur

• La profession comptable connaît des ‘’avancées notables’’ en Côte d’Ivoire

• Un hélicoptère s’écrase à Abidjan faisant quatre blessés

• Gestion du foncier rural: La CNDHCI forme ses commissaires régionaux

• Secteur Privé- Renforcement des capacités de plus de 7000 entreprises africaines et francophones

• Côte d’Ivoire/ Education : les cours ont repris à Séguéla

• TIC/La Digitalisation à la loupe

• Sénégal-Côte d’Ivoire: Une plainte déposée contre Dj Arafat, l’artiste accusé d’avoir fait perdre 20 millions de Fcfa à ses promoteurs

• Affaire séisme à Divo: Le directeur du laboratoire de la station géophysique de Lamto explique




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *