YAKRO

Côte d’Ivoire/ Une réunion de crise pour maintenir l’école ouverte et fonctionnelle à Yamoussoukro

| Laissez un commentaire

Le directeur de la pédagogie et de la formation continue du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, Silué Nanzouan, a demandé jeudi, lors d’une réunion de crise, aux acteurs de l’école, de s’organiser face aux grèves répétitives pour maintenir l’école ouverte et fonctionnelle à Yamoussoukro.

M Silué qu’accompagnait l’inspecteur général, coordonnateur régional de l’inspection générale, Yobouet Kouamé, a demandé à l’administration scolaire d’avoir la culture de l’anticipation, et de trouver des stratégies avec des devoirs, des cours et des activités pédagogiques pour que les élèves n’aillent pas en congé tôt et n’en reviennent pas tard.

La réunion présidée par le préfet de Yamoussoukro, Brou Kouamé, a vu la participation du Directeur régional, Aboulaye Diako, des chefs d’établissement, des directeurs d’études, des présidents des Comité des gestion des établissements scolaires (COGES), des chefs des communautés, des guides religieux, et des associations des femmes et des jeunes.

Depuis le 08 décembre, date de l’arrêt des notes du premier trimestre, les établissements de la capitale politique ivoirienne connaissent des perturbations avec des violences à l’instar des lycées et collèges du pays, au motif que les élèves veulent aller en congés anticipés. « Des voies de fait ont été constatées sur des enseignants, sur la pédagogie et sur des élèves », a déploré le chef de la délégation envoyée en urgence à Yamoussoukro.

M Silué a expliqué que tout est parti d’un sms faisant savoir que le ministre a fixé la période des congés de Noël du 15 décembre au 08 janvier. Rappelant que le calendrier scolaire est fixé d’avance à chaque rentrée scolaire, l’envoyé de Kandia Camara a demandé aux parents d’élèves et les communautés à agir pour ramener les élèves à la raison.

Aux élèves, M Silué a fait savoir qu’ils sachent raison gardée parce qu’ils  sont la prunelle des yeux de l’Etat et l’avenir du pays , « c’est grâce à l’école et aux élèves qu’on forme une nation », a-t-il souligné.

« L’école est notre affaire à tous, il nous faut œuvrer dans l’union pour sa bonne marche », a conseillé le directeur de la pédagogie et de la formation continue du MENETFP.

AIP

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Côte d’Ivoire/ L’école de nouveau paralysée à Séguéla

• Côte d’Ivoire / 17 cas de grossesse enregistrés au premier trimestre au lycée moderne de Bocanda

• Côte d’Ivoire / Deux logements remis aux enseignants à Madinani

• Côte d’Ivoire / 140 jugements supplétifs établis par le SAARA en 2017

• Côte d’Ivoire/ 200 kits de dispositif de lavage de main à des restauratrices et aux directeurs d’écoles de Soubré

• Education Nationale : Le Ministre Adama Koné offre 500 tables-bancs et des ordinateurs aux lycées de kabadougou (Odienné)

• Autonomie des femmes- Quatre formations lancées par la Chaire Unesco Eau, Femmes et Pouvoirs de Décisions

• 3ième Edition de la Journée Promotionnelle du Genre ( JPG 2017) : l’employabilité des filles dans les filières industrielles au coeur des débats

• Cote d’Ivoire/ Le 60e anniversaire du collège moderne d’Abengourou célébré

• Création d’emploi jeunes: les opérateurs dénoncent les failles




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *