ECXISION

Côte d’Ivoire: Zouan Hounien, Cinq membres d’une famille écopent de trois ans de prison ferme pour mutilation génitale

| Laissez un commentaire

La tradition semble encore avoir la peau dure dans cette région de la Côte d’Ivoire.

Malgré les campagnes de sensibilisation contre les mutilations génitales, certaines familles continuent à s’adonner à cette pratique.

C’est le cas de la famille Gbêh qui vient d’être condamnée pour trois de prison ferme par le tribunal de première instance de Danané (ouest).

En effet et selon nos informations, c’est sur dénonciation de Monsieur Maurice Dosso chef de village de Biantouo1 dans le département de Zouan Hounien, que la gendarmerie a mis aux arrêts une femme et quatre hommes tous membres de la même famille.

Les prévenus continuent cette pratique dans cette localité malgré les interpellations des autres villageois. L’affaire a été finalement portée par le chefferie devant les autorités qui ont procédé à l’arrestation des concernés.

Présents devant un juge ,l’exciseuse et ses frères ont été condamnés à trois ans de prison assorti d’une amende 500 000 FCFA pour la première nommée et 170 000 FCFA pour chacun des quatre hommes.

Pour rappel, la loi n°98-757 du 23 décembre 1998 interdit la mutilation  génitale féminine. « Cette loi prévoit également des peines pouvant aller jusqu’à 20 ans en cas de décès de la victime », ajoute –t-elle.

SOURCE : koaci.com

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Création d’emploi jeunes: les opérateurs dénoncent les failles

• Côte d’Ivoire: Yopougon, une machine de production arrache le bras d’un travailleur

• La profession comptable connaît des ‘’avancées notables’’ en Côte d’Ivoire

• Un hélicoptère s’écrase à Abidjan faisant quatre blessés

• Gestion du foncier rural: La CNDHCI forme ses commissaires régionaux

• Secteur Privé- Renforcement des capacités de plus de 7000 entreprises africaines et francophones

• Côte d’Ivoire/ Education : les cours ont repris à Séguéla

• TIC/La Digitalisation à la loupe

• Sénégal-Côte d’Ivoire: Une plainte déposée contre Dj Arafat, l’artiste accusé d’avoir fait perdre 20 millions de Fcfa à ses promoteurs

• Affaire séisme à Divo: Le directeur du laboratoire de la station géophysique de Lamto explique




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *