Dr-moet-OMS-AFRO

Côte d’Ivoire/International/ De nouvelles réformes organisationnelles annoncées pour la Région africaine de l’OMS

| Laissez un commentaire

La Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, Dr Matshidiso Moeti a annoncé lundi quatre nouveaux programmes phares qui devront être lancés dans la Région au cours des deux prochaines années, y compris une impulsion majeure en faveur de la santé de l’adolescent et de la création de centres régionaux d’intervention d’urgence.

Selon un communiqué de presse de l’OMS transmis mardi à l’AIP, Dr Moeti a également annoncé que les bureaux de pays de l’OMS de la Région seraient responsables de l’atteinte d’un ensemble obligatoire de résultats de performance au cours des deux prochaines années au titre de la prochaine phase d’un programme de réforme ambitieux lancé en 2015 au lendemain de la crise liée à Ebola en Afrique de l’Ouest.

« Au début de mon mandat il y a deux ans et demi, je me suis engagée à instaurer des réformes au sein de la Région africaine de l’OMS », a déclaré la Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, lors d’un événement organisé en marge de l’Assemblée mondiale de la Santé à Genève, en Suisse.

Elle s’est félicitée des progrès réalisés dans le cadre du Programme de transformation au cours de cette période. « Il est maintenant temps de lancer la prochaine phase des réformes visant à améliorer la santé des populations dans la Région africaine », a-t-elle poursuivi.

Au titre du prochain grand mouvement de réforme, la Région africaine de l’OMS met en place 13 changements obligatoires, principalement liés à des cibles spécifiques en matière de santé, qui doivent être appliqués par les tous les bureaux de pays au cours des deux prochaines années.

Ces changements comprennent le traitement du VIH (cible 90/90/90); le plan de prévention et de lutte contre les maladies non transmissibles; l’élaboration d’un plan pour la santé génésique et la santé de la mère, du nouveau-né, de l’enfant et de l’adolescent; la couverture des vaccins contenant les valences diphtérie-tétanos-coqueluche (DTC3); la couverture des personnels de santé; le Système intégré de surveillance des maladies et de riposte; le Règlement sanitaire international (RSI); la Commission régionale de certification de l’éradication de la poliomyélite en Afrique.

De plus, chaque bureau de pays doit se fixer sept objectifs à atteindre dans chaque pays.

Dr Moeti a lancé le Programme de transformation en 2015 pour rétablir la crédibilité de l’OMS et son leadership dans le domaine sanitaire en Afrique. « Nos priorités sont claires et notre vision est cadrée », a-t-elle assuré.

SOURCE : AIP

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Création d’emploi jeunes: les opérateurs dénoncent les failles

• Côte d’Ivoire: Yopougon, une machine de production arrache le bras d’un travailleur

• La profession comptable connaît des ‘’avancées notables’’ en Côte d’Ivoire

• Un hélicoptère s’écrase à Abidjan faisant quatre blessés

• Gestion du foncier rural: La CNDHCI forme ses commissaires régionaux

• Secteur Privé- Renforcement des capacités de plus de 7000 entreprises africaines et francophones

• Côte d’Ivoire/ Education : les cours ont repris à Séguéla

• TIC/La Digitalisation à la loupe

• Sénégal-Côte d’Ivoire: Une plainte déposée contre Dj Arafat, l’artiste accusé d’avoir fait perdre 20 millions de Fcfa à ses promoteurs

• Affaire séisme à Divo: Le directeur du laboratoire de la station géophysique de Lamto explique




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *