LyceeModerneDanane-604x270

Danané / Incendie au Lycée moderne, voici le coupable!

| Laissez un commentaire

Des bâtiments du lycée moderne ont subi la furie des flammes. La cause est trouvée!

« Entre minuit et une heure du matin je faisais ma ronde habituelle. Et soudain, j ai entendu un bruit assourdissant depuis le bâtiment principal. J’ai ensuite vu des flammes sortir par la fenêtre du censorat. J’ai commencé à crié au secours. J’ai couru à la CIE pour appeler les agents mais je n’ai vu personne. Je suis allé chez le proviseur qui une fois qui une fois mis au courant a appelé le préfet et la police », apprend poleafrique.info auprès de Doua Joseph, gardien au lycée moderne Zingbé Mathieu de Danané.

Il ne reste plus rien du bâtiment administratif. Le bureau du proviseur, le censorat, la salle des professeurs, le secrétariat et 5 salles de classes de la terminale n’ont pas échappé aux flammes. C’est un chef d’établissement complètement désemparé que nous avons rencontré lors de notre arrivée sur place. « Je suis dehors depuis une heure du matin et ce jusqu’à maintenant 12 heures. Je ne peux plus tenir sur pieds. Nous avons tout perdu dans cet incendie. Nous n’avons pu sauver que quelques livres. Sinon tout est parti en feu. C’est seulement l’unité centrale qui est demeurée. Sinon le planning du lycée et toute la documentation depuis que je suis là, tout a été consumé. Ce sont tous les dossiers physiques des élèves qui ont brûlé comme cela« , lâche Konaté Syna, le proviseur.

Sur les circonstances du feu, Konaté Syna pointe du doigt les installations électriques. « Vous savez que notre lycée a ouvert ses portes depuis 1960. Ce qui veut dire que les installations électriques sont vétustes et par plusieurs fois, nous avons mené des démarches auprès des autorités pour nous aider à les changer. On nous a dit que c’était un problème de disjoncteur. Nous en avons acheté pour changer ce que les gens ont dit être défaillant. Tous les jours nous avons des baisses de tension. Ce qui devait arriver est arrivé. La cause de cet incendie c’est bien la vétusté des installations électriques. On savait bien que le courant qui alimente le lycée n’est pas bon et voici le résultat », révèle M. Konaté.

Pour les élèves rencontrés c’est un coup dur car ce sont des heures de cours qui seront perdues. « Vous convenez avec moi que si rien n’est fait dans de brefs délais l’école sera perturbée. Avec l’incendie on nous demande de venir le lundi pour reprendre les cours. C’est dur pour nous qui sommes en classe d’examen. Ce sont des heures de cours que nous perdons ainsi par la faute des autorités qui pouvaient agir avant que cet incident n’intervienne. C’est vraiment difficile pour nous et nous demandons que des dispositions soient vite prises pour que nous puissions reprendre les cours », martèle Soualio Diomandé, élève.

Le proviseur Konaté Syna lance un appel aux autorités et âmes généreuses pour sauver son établissement et les élèves. « J’ai longtemps parlé de ce problème de courant sans être compris. Aujourd’hui que tout a brûlé, je pense bien que les gens ont vu que nous n’étions pas en train de les importuner. Je lance un appel à tous les cadres, aux autorités et toutes les bonnes volontés à nous venir en aide », invite -t-il

pole Afrique

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Côte d’Ivoire/ L’école de nouveau paralysée à Séguéla

• Côte d’Ivoire / 17 cas de grossesse enregistrés au premier trimestre au lycée moderne de Bocanda

• Côte d’Ivoire / Deux logements remis aux enseignants à Madinani

• Côte d’Ivoire / 140 jugements supplétifs établis par le SAARA en 2017

• Côte d’Ivoire/ 200 kits de dispositif de lavage de main à des restauratrices et aux directeurs d’écoles de Soubré

• Education Nationale : Le Ministre Adama Koné offre 500 tables-bancs et des ordinateurs aux lycées de kabadougou (Odienné)

• Autonomie des femmes- Quatre formations lancées par la Chaire Unesco Eau, Femmes et Pouvoirs de Décisions

• 3ième Edition de la Journée Promotionnelle du Genre ( JPG 2017) : l’employabilité des filles dans les filières industrielles au coeur des débats

• Cote d’Ivoire/ Le 60e anniversaire du collège moderne d’Abengourou célébré

• Création d’emploi jeunes: les opérateurs dénoncent les failles




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *