mariatou kone

Déclaration officielle de Madame la ministre de la femme, de la protection et de la solidarité à l’occasion de la journée internationale des droits de l’Enfant.

| Laissez un commentaire

Ivoiriens ; Ivoiriennes ;
Chers compatriotes, 
La journée du 20 Novembre, commémorant la célébration de la Journée Internationale des Droits de l’Enfant, offre l’opportunité au Ministère de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité, de saluer les actions de tous les acteurs pour la création de conditions sociales, économiques et culturelles, propices à un environnement sain et protecteur au profit des enfants. Cette Journée est aussi l’occasion pour l’Etat de Côte d’Ivoire de renouveler son engagement sans faille à faire de la promotion et de la protection des droits de l’enfant une réalité.
La situation des enfants dans notre pays n’échappe guère aux mutations des sociétés, malgré les efforts consentis par le Gouvernement, continuant ainsi d’être exposés à la violation de leurs droits fondamentaux au sein des familles, des communautés et même des institutions. 
Pour faire face à ces défis, le Gouvernement a pris plusieurs initiatives avec la collaboration des organisations non gouvernementales et l’appui des partenaires techniques et financiers. Il s’agit notamment de:
– la prévention des risques exposant les enfants et adolescents à des comportements déviants à travers la destruction des fumoirs et autres lieux criminogènes et dangereux ;
– la prise en charge d’environ 774 enfants dans le centre de resocialisation de M’bahiakro de 2016 à 2017 ;
– la mise en place d’un Comité multisectoriel afin de tenir compte de la multidisciplinarité des approches et la capitalisation des acquis ;
– la mise en œuvre de programmes d’animation communautaire dans environ 500 localités des zones urbaines et rurales au profit des communautés et des familles pour l’encadrement et l’accompagnement de leurs enfants. 
Pour toutes ces actions, le Gouvernement se félicite de l’appui inestimable de Madame la Première Dame, Madame Dominique Ouattara, à la promotion des droits de l’Enfant en Côte d’Ivoire et dans la sous-région ouest-africaine. 
Mesdames et Messieurs, 
Chers compatriotes,
L’enfant est un être fragile, qui mérite toute notre affection. Le Gouvernement voudrait, en ce jour, inviter tous les acteurs sociaux à mener une réflexion profonde sur les problématiques liées aux droits des enfants qui, parce qu’elles concernent les enfants, engagent l’avenir de notre nation.
Ainsi, la semaine du 20 au 26 Novembre 2017, déclarée « semaine de l’enfant », sera l’occasion pour nous de tenir la première réunion interministérielle sur la protection des enfants en Côte d’Ivoire. 
J’invite, à l’occasion de cette journée, chacun et chacune de nous : acteurs, familles, communautés, Etat, collectivités, secteur privé … à s’engager pour une protection plus renforcée des droits des enfants dans notre pays.

Vivent des enfants de Côte d’Ivoire épanouis, pour un avenir radieux ;
Vive la Côte d’Ivoire ;
Je vous remercie !

Ministeres

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Côte d’Ivoire/ L’école de nouveau paralysée à Séguéla

• Côte d’Ivoire / L’UNICEF pour la protection des enfants dans un monde numérique

• Côte d’Ivoire / 17 cas de grossesse enregistrés au premier trimestre au lycée moderne de Bocanda

• Côte d’Ivoire / Deux logements remis aux enseignants à Madinani

• Côte d’Ivoire / 140 jugements supplétifs établis par le SAARA en 2017

• Côte d’Ivoire/ 200 kits de dispositif de lavage de main à des restauratrices et aux directeurs d’écoles de Soubré

• Education Nationale : Le Ministre Adama Koné offre 500 tables-bancs et des ordinateurs aux lycées de kabadougou (Odienné)

• Autonomie des femmes- Quatre formations lancées par la Chaire Unesco Eau, Femmes et Pouvoirs de Décisions

• 3ième Edition de la Journée Promotionnelle du Genre ( JPG 2017) : l’employabilité des filles dans les filières industrielles au coeur des débats

• Cote d’Ivoire/ Le 60e anniversaire du collège moderne d’Abengourou célébré




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *