Rencontre-Ministre-Billon-VISA-0010

Développement des TIC en Afrique : L’ANSUT reçoit la caution de l’initiative « Smart Africa »

| Laissez un commentaire

Le Rwanda accueillera du 10 au 12 mai 2017 à Kigali, la 2e édition du Transform Africa Summit sous l’Initiative Smart Africa. Ce rendez-vous sera consacré au développement des « villes intelligentes».
Parfaite illustration de «Smart Africa», le Rwanda est en tête des villes intelligentes. Pour Dr. Hamadoun Touré, directeur exécutif de ce sommet, qui réunira plus de 300 maires de villes à travers l’Afrique, ce sera l’occasion de présenter les composantes d’une ville intelligente. L’objectif visé étant de démultiplier des solutions technologiques déjà expérimentées par le Rwanda dans toutes les villes africaines. Comme solutions palpables, il y a le Wifi dans des zones publiques, les véhicules de transport public, le développement de systèmes de paiement sans argent dans le transport public, et bien d’autres services dématérialisés.
À ce jour, l’initiative est soutenue par 11 pays africains: la Côte d’Ivoire, le Gabon, le Kenya, le Mali, l’Ouganda, le Sénégal, le Soudan du Sud, le Tchad, l’Angola, le Rwanda et le Burkina Faso, en attendant que les autres pays, se joignent à l’élan de révolution technologique des villes africaines.
Smart Africa prépare les temps nouveaux de l’Afrique. C’est pourquoi, l’initiative noue des partenariats avec des gouvernements, le monde universitaire et le secteur privé pour augmenter sa pertinence dans l’écosystème des TIC.
C’est dans ce contexte que l’Agence Nationale du Service Universel des Télécommunications-TIC (ANSUT), structure sous tutelle du Ministère de la Communication, de l’Economie Numérique et de la Poste de la Côte d’Ivoire, a été conviée à cette rencontre de haut niveau. Dirigée par M. Euloge SORO-KIPEYA, elle est sollicitée pour accompagner, stimuler et concevoir de concert avec les autres expertises présentes, les plans soutenant la mise en œuvre de la vision d’une Afrique Intelligente. Cela résulte de l’expertise de l’ANSUT en matière de construction d’infrastructures TIC pour le compte de l’Etat et de l’accompagnement de l’administration ivoirienne dans le déploiement de eServices à impact direct sur les populations ainsi que la modernisation de cette dernière.
Sur la base donc du « Rwanda Intelligent », les organisateurs espèrent fournir une excellente plate-forme d’échanges pour reproduire et adapter les solutions éprouvées partout en Afrique.
C’est à ce prix, seulement selon les organisateurs que, « les TIC changeront des industries, des villes, des pays et mèneront en fin de compte à une Société en réseau en Afrique».

SOURCE :L’intelligent d’Abidjan

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Création d’emploi jeunes: les opérateurs dénoncent les failles

• Côte d’Ivoire: Yopougon, une machine de production arrache le bras d’un travailleur

• La profession comptable connaît des ‘’avancées notables’’ en Côte d’Ivoire

• Un hélicoptère s’écrase à Abidjan faisant quatre blessés

• Gestion du foncier rural: La CNDHCI forme ses commissaires régionaux

• Secteur Privé- Renforcement des capacités de plus de 7000 entreprises africaines et francophones

• Côte d’Ivoire/ Education : les cours ont repris à Séguéla

• TIC/La Digitalisation à la loupe

• Sénégal-Côte d’Ivoire: Une plainte déposée contre Dj Arafat, l’artiste accusé d’avoir fait perdre 20 millions de Fcfa à ses promoteurs

• Affaire séisme à Divo: Le directeur du laboratoire de la station géophysique de Lamto explique




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *