Petite anfance

Droits de l’enfant: Les acteurs à la recherche d’une meilleure prise en charge des enfants impliqués dans la violence

155 vues | Laissez un commentaire

Dans le cadre de son partenariat avec Save the Children, l’ONG SOS Violence sexuelle a organisé un atelier sur la problématique des enfants à risque de recrutement ou associés aux gangs armés communément appelés ‘’enfants dits microbes’’. Cet atelier qui a eu lieu le mercredi 12 avril 2017 au siège de la CNDHCI sis à Cocody les Deux Plateaux-Vallons, avait pour objectif d’appréhender le phénomène suscité et de voir comment mener une étude appropriée.
Étaient présents à cet atelier Monsieur OKOU Legré René, Secrétaire Exécutif de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDHCI), Monsieur KOUAKOU Osseï, Président du Conseil d’Administration de l’Ong SOS Violences sexuelles, en plus des représentants des Organisations de la Société civile, des directions techniques des ministères et de l’administration publique, et des institutions en charge de la gestion des questions liées aux droits de l’enfant.
Cet atelier a été ponctué par des échanges, des revues documentaires, des présentations powerpoint en plénière, des rapports d’étude.

SOURCE : CNDHCI

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Enseignement supérieur : Tout sur le calendrier académique 2017-2018 . Les résultats des préinscriptions connus cette semaine

• Les Kids United à la rencontre des enfants de Côte d’Ivoire

• Côte d’Ivoire: un nouveau rapport souligne des efforts pour s’attaquer au travail des enfants dans la chaîne d’approvisionnement du cacao

• Enfants en conflit avec la loi : tous les ministères s’engagent dans la lutte contre le phénomène

• EXAMEN DU BTS SESSION 2017 / LES RESULTATS SONT DISPONIBLES – CONSULTER ICI.

• BTS 2017 : Les résultats seront disponibles le lundi 02 octobre 2017

• Développement de la Formation Professionnelle en Côte d’Ivoire: Mamadou Touré échange avec un grand groupe chinois

• Concession du Brevet de technicien au privé : LES GESTIONNAIRES DES ÉTABLISSEMENTS RETENUS FORMÉS POUR S’ADAPTER A LA NOUVELLE DONNE

• La Fondation SIFCA offre deux cantines scolaires aux EPP de Péguékaha et de Fodiolokaha

• Éducation : des parents et aides familiaux formés à soutenir le développement de la petite enfance




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *