carte-scolaire

Education / Scolarisation obligatoire: le gouvernement planche sur des formations adaptées au marché de l’emploi

| Laissez un commentaire

Le gouvernement ivoirien veut résorber le chômage par une formation adaptée au marché de l’emploi à travers un séminaire interministériel de réflexion sur la Politique de scolarisation obligatoire (PSO) des enfants de six à 16 ans que le ministère de l’Education nationale organise de mardi à vendredi à l’hôtel Président de Yamoussoukro en collaboration avec l’UNICEF.

Ce séminaire mobilisera les gestionnaires, les acteurs, les partenaires et les bénéficiaires de l’action éducative afin d’approfondir la réflexion sur les enjeux de la Politique de scolarisation obligatoire en vue de dégager une matrice commune d’actions pour sa mise en œuvre. L’objectif de cette politique étant d’accroître l’offre éducative, d’améliorer la qualité et l’efficacité du système éducatif pour répondre à la problématique de l’éducation de base et de l’employabilité des jeunes.

Dans cette perspective, les quatre communications qui seront dites pour rappeler les enjeux de la PSO et les attentes de la communauté éducative vont s’articuler autour de thèmes en rapport étroit avec les attentes du gouvernement. Il s’agit de « Education et formation de l’Ivoirien nouveau sur la base d’un socle de connaissances, de compétences et de culture permettant de transformer le système éducatif ivoirien, en lien avec les objectifs du Plan national de développement », de la « mise en place de passerelles d’un niveau d’enseignement à un autre et entre deux ordres d’enseignements différents » de la « mise en place d’un mécanisme de détection précoce et de soutien pédagogique au profit des enfants en difficultés d’apprentissage » et de la « prise en charge des enfants hors du système en fonction des dispositifs existants et des approches novatrices : contribution des différentes structures et alternatives d’éducation/formation ».

A l’issue des travaux, les participants auront recueilli les contributions spécifiques des structures représentées, élaboré un socle commun de connaissances, de compétences et de culture à acquérir par les jeunes ivoiriens âgés de six à 16 ans, proposé un dispositif fonctionnel de passerelles éducatives attrayant, incitatif et inclusif dans la perspective d’offrir à chaque ivoirien la possibilité d’apprendre tout au long de la vie, identifié un mécanisme opérationnel de détection précoce des enfants en difficultés d’apprentissage pour mieux les soutenir et les orienter , identifié les axes stratégiques pour la prise en charge des enfants hors du système éducatif.

Un tel diagnostic devrait permettre de générer des solutions pour juguler le fléau du chômage à travers la création des structures d’insertion et l’adéquation entre les connaissances reçues et l’emploi sur le terrain, indiquent les organisateurs.

aaa/ask

Source : aip

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Création d’emploi jeunes: les opérateurs dénoncent les failles

• Côte d’Ivoire: Yopougon, une machine de production arrache le bras d’un travailleur

• La profession comptable connaît des ‘’avancées notables’’ en Côte d’Ivoire

• Un hélicoptère s’écrase à Abidjan faisant quatre blessés

• Gestion du foncier rural: La CNDHCI forme ses commissaires régionaux

• Secteur Privé- Renforcement des capacités de plus de 7000 entreprises africaines et francophones

• Côte d’Ivoire/ Education : les cours ont repris à Séguéla

• TIC/La Digitalisation à la loupe

• Sénégal-Côte d’Ivoire: Une plainte déposée contre Dj Arafat, l’artiste accusé d’avoir fait perdre 20 millions de Fcfa à ses promoteurs

• Affaire séisme à Divo: Le directeur du laboratoire de la station géophysique de Lamto explique




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *