Ivoiriens apprennent à parler couramment l’Anglais

Toussaint Tchimou, président de l’United Kingdom Côte d’Ivoire: que les Ivoiriens apprennent à parler couramment l’Anglais

324 vues | Laissez un commentaire

Consultant, coach et formateur en marketing, business et communication en anglais, Toussaint Tchimou, président en exercice de l’United Kingdom Côte d’Ivoire (UKCI), est aussi traducteur et interprète (français-anglais).

Qu’est-ce que l’Ukci ?
L’United Kingdom Côte d’Ivoire (UKCI) est l’association des Ivoiriens ayant vécu, effectué des études, ou exercé des activités professionnelles, en Grande-Bretagne, et maintenant résident ou ayant des activités en Côte d’Ivoire. L’Ukci a pour objet principal de fédérer les diverses compétences et expertises des membres afin de revitaliser la coopération Ivoiro-Britannique à travers des projets d’impact et développement. Après des mois de travail acharné et la contribution des membres disponibles, l’association a tenu sa première Assemblée générale constitutive le samedi 20 Juin 2015. De cette réunion, le premier bureau exécutif officiel d’UKCI a été élu avec comme premier président élu, Tchimou Toussaint, votre serviteur. L’UKCI AA, ayant été légalement établie, il était très important de présenter le bureau exécutif nouvellement élu à S.E.M Mark Bensberg, Ambassadeur de Grande-Bretagne à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Pour cela, le tout Bureau Exécutif De l’UKCI a été présenté à Son Excellence à sa résidence à Abidjan le mercredi 12 août 2015 de 14h00 à 17h30. Nous avions aussi eu une séance de travail avec le Premier Adjoint de l’Ambassadeur de la Grande-Bretagne et son équipe le mercredi 02 décembre 2015 pour préparer l’ouverture du 1er British Skills Centre. Sous notre mandat, a été créé le 1er British Skills Centre à Abidjan et en Côte d’Ivoire.

Quelle est l’importance de l’anglais en Côte d’Ivoire, ce pays dont la langue officielle est le français?
L’anglais est la langue la plus utilisée dans les relations internationales en Côte d’Ivoire, bien que le français soit la langue officielle. Les Ivoiriens, ici en Cote d’Ivoire, utilisent de plus en plus Internet et la langue la plus utilisée dans ce domaine est l’anglais. Pour entretenir des relations constructives en business avec la majorité des entreprises internationales qui opèrent ici, en Côte d’Ivoire, il faut pouvoir communiquer en anglais. Dans tous les aéroports du monde, il est écrit « Welcome », puis la langue nationale.Présentement en Côte d’Ivoire, quels que soient les diplômes que vous avez et vos compétences, si vous ne pouvez pas communiquer en anglais, de manière fluente, vous serez le plus frustré. Je m’arrête là sur ces quelques exemples pour montrer l’importance de l’Anglais.

Le British Skills Centre de l’association UKCI, qu’est-ce que c’est ? Son rôle ? La pertinence de sa création ? Depuis quand existe-il en Côte d’Ivoire?
Le 1er British Skills Centre(BSC) est une plate-forme d’échange et de promotion de compétences, en s’inspirant des bonnes pratiques et expériences britanniques. Les domaines visés sont la communication en anglais, l’entreprenariat britannique, la culture de la planification. Nous aurons des ateliers, des conférences et même des séminaires sur thèmes spécifiques. Toutes ces activités seront animées en anglais par des membres d’UKCI et des Experts d’entreprises britanniques en Côte d’Ivoire. Voici, le Planning des thèmes pour l’année 2016. Le BSC va aider à faciliter la communication en anglais en ôtant les barrières artificielles. Le BSC va surtout favoriser la découverte des potentialités individuelles et la puissance de la solidarité dynamique. Dans ce centre, tout se fera en anglais, je dis tout. Vous savez, la grande tragédie n’est pas la mort. Mais, c’est d’avoir vécu sans jamais savoir pourquoi nous sommes nés. Par les activités qui seront animées au BSC, les participants découvriront leurs immenses potentialités et surtout comment être productifs pour impacter positivement notre génération. Le BSC existe depuis le vendredi 29 janvier 2016.

Quelle est nature de la coopération que votre structure a avec les universités de la Grande-Bretagne ?
Le BSC est une structure de l’association Ukci, elle est toute jeune. Nous n’avons pas encore de coopération directe avec des Universités britanniques. Cependant, notre partenaire, la Librairie Carrefour Siloé a déjà signé un partenariat avec la prestigieuse maison d’édition Cambridge University Press. Avec cet accord, vous pouvez désormais trouver des livres en anglais dans n’importe quel domaine ici en Côte d’Ivoire, précisément à la Libraire Carrefour Siloé, notre partenaire. C’est elle qui abrite le BSC. La majorité des membres d’UKCI ont étudié dans des Universités britanniques. Cela constitue une base importante pour tisser une coopération constructive. Nous allons nous atteler à cela.

Qu’attendez-vous de l’ambassade de la Grande-Bretagne en Côte d’Ivoire pour votre structure?
Permettez-moi de remercier l’Ambassade de la Grande-Bretagne en Côte d’Ivoire, qui nous a assistés de manière effective dans la création de l’association UKCI. Des entreprises comme AGGREKO, AMARA Mining, G4S et Standard Chartered Banque nous ont également aidé. Nous attendons aussi des bourses d’études et de la coopération. Surtout, nous attendons un accompagnement dans nos projets.

Qu’est-ce qui vous fait courir ?
Ce qui me fait courir est le besoin de pouvoir parler couramment l’anglais en Côte d’Ivoire, un besoin qui est plus que réel.

En tant que francophone, n’est-pas un pied de nez fait à la langue française?
Aucunement pas. Aujourd’hui en France, un nombre de jeunes français dépensent beaucoup d’argent et d’effort pour pouvoir parler couramment l’anglais. Les cours pour devenir pilote en France se font en anglais.

Comment adhérer à votre structure pour ceux qui sont intéressés ?
Vous manifestez simplement le désir d’être membre. Vous renseignez un formulaire d’inscription que vous pouvez trouver au BSC, à la Librairie Carrefour Siloé à Cocody. Vous vous acquittez d’un droit d’inscription de 3000 FCFA /an. Et voilà, vous avez droit aux activités du BSC.
Par ailleurs, il faut être majeur, avoir vécu, effectué des études et/ou exercé des activités professionnelles, en Grande Bretagne. Il faut également adhérer aux statuts et au règlement intérieur.

Avez-vous un appel à lancer aux Ivoiriens ?
Je dirai aux Ivoiriens de refuser de s’enfermer mais plutôt de s’ouvrir au monde. Qu’ils apprennent à parler couramment l’anglais et à développer des compétences utiles au développement social et économique avec le BSC. Nous lançons un appel aux autorités gouvernementales notamment les ministères de l’Education nationale, de l’Enseignement technique, de l’Enseignement supérieur et le ministère des Affaires Etrangères pour leur soutien et une implication réelle pour mener à bien cet objectif de parler couramment l’anglais par tous.

Mamadou Ouattara

Source : abidjan.net

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Taekwondo/ Grand Prix de Rabat 2017 : Cissé Cheick et Gbagbi Ruth offrent l’Or et le bronze aux éléphants taekwondo ins

• Côte d’Ivoire: Lutte contre le VIH SIDA, un docteur déplore le manque de ressources pour éradiquer définitivement la pandémie

• Excellence à l’école- Récompense des 14 meilleurs élèves, Dominique Kakou : « Nous intégrerons les meilleurs en étant sur le chemin de l’excellence »

• Rentrée scolaire 2017-2018 / Un enfant en kaki agresse à Williamsville, élève ou microbe?

• Côte d’Ivoire: Agence Emplois Jeunes, une trentaine des fonctionnaires auraient reçu des cessations de service après leur grève

• Côte d’Ivoire/ Le combat des autorités éducatives du Bounkani pour réduire l’analphabétisme dans la localité

• Côte d’Ivoire/ Le combat des autorités éducatives du Bounkani pour réduire l’analphabétisme dans la localité

• Côte d’Ivoire: Espionnage Facebook messenger et Whatsapp impossible malgré les rumeurs

• Crise des frais d’inscription – D’anciens syndicalistes estudiantins condamnent la FESCI

• Une caravane de sensibilisation à l’autonomisation de la femme annoncée Odienné




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *