elephantsci

Eliminatoires mondial 2018: Eléphants, pas de cadeau aux Lions “du Renard”

137 vues | Laissez un commentaire

Les Eléphants de Côte d’Ivoire croiseront le fer aujourd’hui samedi 12 novembre 2016 au Grand stade Marrakech au Maroc avec les Lions de l’Atlas pour le compte de la 2e journée des éliminatoires du mondial 2018 en Russie dans le groupe C (20h GMT). Une rencontre donc l’enjeu est la dispute de la place de leader dans le groupe.

L’ancien sélectionneur des Eléphants, Hervé Renard, l’actuel parton du banc des Marocains veut battre l’équipe ivoirienne à domicile pour s’installer dans le fauteuil de leader du groupe dans cette course pour la Russie. Et Surtout prendre une ascendance physiologique sur le match de la CAN 2017 à Oyem, prévu le 24 janvier 2017.

« Le match contre la Côte d’Ivoire est un match spécial. C’est la plus forte équipe du continent en ce moment. C’est un honneur mais aussi une source de motivation. Tout le monde est conscient de l’importance et de la difficulté de ce match. Je suis persuadé qu’on sera prêt d’ici samedi prochain pour faire la différence devant une équipe aussi forte comme la Côte d’Ivoire. Le plus important, c’est de gagner le match. Dans ce match, autant tous les joueurs sont mobilisés. J’ai envie de battre la Côte d’Ivoire », a soutenu Hervé Renard en conférence de presse le jeudi 10 novembre 2016 à Marrakech. Pour y arriver, le parton du banc des Marocains espère priver les Eléphants.

« Il faut poser le plus de problème à tous nos adversaires. Ça va être un match tactique. Les Eléphants de Côte d’Ivoire ont un milieu très efficace dans la récupération », a poursuivi Hervé Renard.
Loin de toutes annonces, Michel Dussuyer et son groupe ont pendant une semaine travaillé pour tenter de garder leur invincibilité depuis le sacre de 2015. Si pour cette rencontre, Michel Dussuyer a été privé de certains cadres, dont Yao Kouassi Gervais, Eric Bailly, Seri Michael et Sylvain Gbohoua , il m’en demeure pas moins que Serges, Aurier, Jonathan Kodjia, Franck Kessié, Serey Dié sauront réagir et agir pour permettre à la Côte d’Ivoire de demeurer le leader du groupe. En clair, les Eléphants ne devront pas faire de cadeau aux Lions d’Hervé Renard.

L’histoire des confrontations entre la Côte d’Ivoire et le Maroc donne l’avantage aux Ivoiriens. En quatre matchs, la Côte d’Ivoire a obtenu deux victoires contre 2 nuls. « Je connais aussi bien cette équipe du Maroc pour l’avoir affrontée. C’est une équipe qui a de très belles individualités avec beaucoup de technicité. Ils ont une armada offensive très intéressante avec beaucoup de techniques et de vivacité. Il faudra empêcher ces joueurs de s’exprimer, sinon on peut avoir des difficultés », avait confié Michel Dussuyer.

Source:abidjan.net

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Ouverture à Abidjan de la 10è édition du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo

• Côte d’Ivoire/ La place du FEMUA rebaptisée place « Papa Wemba »

• Taekwondo: le nouveau comité directeur de la Fédération Ivoirienne investi

• L’Asec certifié sur Twitter

• Cissé Cheick rapporte une nouvelle médaille d’or à la Côte d’Ivoire

• Omnisports: Amichia met les directeurs régionaux en mission

• Musique / Deuil : Abidjan pleure la disparition de Désiré Aloka, propriétaire du Parker Place.

• CAF: Le malgache Ahmad Ahmad élu président

• FOOTBALL : ACCORD ENTRE LA FIF ET HERVÉ RENARD

• Femua 10: Viva la Musica, le groupe de Papa Wemba à l’honneur




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *