JeuneEmploi

Emploi : Les conditions d’obtention des 15 000 stages disponibles

340 vues | Laissez un commentaire

Le ministère de la Promotion de la jeunesse, de l’Emploi des jeunes et du Service civique offrira, cette année, 15 000 stages aux jeunes grâce au Programme national de stage.

 Ce projet, qui s’inscrit dans le cadre du programme d’aide à l’embauche, a été lancé officiellement en 2016 et sera davantage opérationnel cette année. Déjà en décembre dernier, la phase pratique a démarré à San Pédro avec une immersion d’élèves et étudiants en entreprise. Le Programme national de stage se décline en deux volets. Le premier, d’une durée de 45 à 90 jours, porte sur le stage-école et concerne les étudiants en fin de cycle issus de la formation professionnelle. Le second est une semaine d’immersion en milieu professionnel. Il permet aux apprenants de découvrir pour la première fois le monde du travail. Selon l’Agence emplois jeunes (Aej), tous les secteurs d’activités (Banque, assurance, téléphonie mobile, industrie, sécurité sociale etc.) sont concernés. Mais comment bénéficier de ces opportunités d’emploi ?

Les prétendants à ces offres devront, au préalable, s’inscrire dans la base de données de l’Agence emploi-jeunes via son site internet. Ils devront rédiger leur Curriculum vitae ( Cv) selon le modèle de cette plate-forme, décliné en quatre points : identité, formation (« Ce que je sais faire », expérience professionnelles et divers. Le dernier point, n’étant pas un « fourre-tout », il est recommandé aux candidats de se faire valoir en y inscrivant leurs savoir-faire extrascolaires. Une sorte de plus-value qui fera la différence tels que les parchemins honorifiques et les compétences associatives. Il va falloir se démarquer car une sélection sera faite pour garder les meilleurs profils. Profils qui seront également consultés par les entreprises qui postent leurs offres d’emplois. Cette première étape du programme national de stage, est une phase pilote et concerne les pôles économiques ayant des « structures d’accueil en termes d’industries et d’entreprises », c’est-à-dire Abidjan et sa banlieue, San-Pédro, Bouaké.

Rappelons que plusieurs programmes dédiés aux primo-demandeurs d’emploi sont parallèlement lancés par le Guichet unique de l’emploi. Ce sont notamment les volets « mise en stage » du Programme d’aide à l’embauche (Pae-stage) et le Projet emploi-jeunes et développement des compétences (Pejedec). Pour ce dernier programme, la Banque mondiale a accordé, fin décembre 2016, un appui additionnel de 25 milliards de F Cfa.

Source:linfodrome

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Côte d’Ivoire/ Un comité de prévention des crises en milieu scolaire créé à Agnibilékrou

• Côte d’Ivoire/ Les enseignants de Téhini exhortés à achever les programmes scolaires

• Côte d’Ivoire/ Bruno Koné récompense les meilleurs élèves de la région de la Bagoué

• Déclaration de l’APDH relative au mouvement de la FESCI et à la situation sécuritaire du pays

• UNIVERSITÉ DE BOUAKÉ-LES ÉTUDIANTS EN COLÈRE CONTRE L’ADMINISTRATION

• Fermeture des écoles Collège Horizon au Mali : Deux membres de la majorité s’affrontent à l’hémicycle

• Rencontres Africa 2017: des centaines de dirigeants d’entreprises attendus début octobre, à Abidjan

• Côte d’Ivoire: nouveaux affrontements entre policiers et étudiants à Abidjan

• RETRAIT DES ATTESTATIONS D’ADMISSION AU BTS .

• Côte d’Ivoire: Bangolo, les sinistrés des pluies enfin soulagés, le 23 septembre prochain




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *