immigration

Festival: 25 films à l’affiche à Abidjan pour dire Non à la violence et à l’immigration clandestine

138 vues | Laissez un commentaire

La 8ème édition du Festival de films sur les droits humains et la liberté d’expression, « Ciné Droit Libre » s’ouvre, vendredi, dans la capitale économique ivoirienne, avec à l’affiche, 25 films « pour dire non à l’extrémisme violent, l’immigration clandestine et à l’exploitation des enfants », a appris APA, mardi, auprès du Commissariat général de cet événement.

Avec pour thème, « Droit de vivre : luttons contre l’extrémisme violent et l’immigration clandestine », cette édition vise à sensibiliser les populations sur la nécessité de renoncer d’une part à l’extrémisme violent et d’autre part à l’immigration clandestine», rapporte le communiqué de presse transmis à APA.

Ciné Droit Libre (CDL) donnera lieu principalement, poursuit le communiqué « à des projections de films suivies de débats, à un master class sur le film documentaire, ainsi qu’à deux soirées « cinéma et musique » (le vendredi 18 novembre et le samedi 19 novembre) à la Cité Félix Houphouët-Boigny (ex-Campement) de Koumassi (sud d’Abidjan).

Ce sont au total, « 25 films percutants et chocs, essentiellement des documentaires », qui seront projetés sur huit (8) sites que sont l’Institut Français (Plateau), le Goethe-Institut (Cocody), le Village Ki-Yi (Cocody-Riviera 2), le Centre Ami de Cœur (Yopougon), la Cité Félix Houphouët-Boigny (Koumassi), le lycée Mamie Faitai de Bingerville, le Centre Jean Don Bosco de Koumassi et l’Orphelinat de Grand-Bassam.

Ces films sont entre autres « Le Réveil de l’Eléphant » de Souleymane Drabo qui raconte la difficile réminiscence des victimes de la crise en Côte d’Ivoire , « Boko Haram : les origines du mal » de Xavier Muntz, qui évoque les massacres de la secte terroriste basée au Nigéria, «Le piège-Immigration clandestine» d’Alexandre Dereims, qui suit de jeunes Africains dans un dramatique voyage vers l’Europe.

Le festival « Ciné Droit Libre » a pour objectif de promouvoir et de défendre les droits humains ainsi que la liberté d’expression à travers le cinéma. Il se tient chaque année dans 4 pays de l’Afrique de l’Ouest, à savoir le Burkina Faso, le Sénégal, le Mali et la Côte d’Ivoire. En Côte d’Ivoire, il est piloté par le journaliste culturel, Yacouba Sangaré.

Source:abidjan.net

Facebook Comments

AUTRES TITRES

•  Réhabilitation des cités universitaires – sur pression de la FESCI, un comité de réflexion annoncé

• 28 ans après sa mort : ‘’Festival RFK show‘’ Une tribune culturelle pour “ressusciter” Roger Fulgence Kassy

• 8ème édition SAFIE : Les enfants sensibilisés à une bonne utilisation des TIC

• Eliminatoires Coupe du Monde: Zaha, Kodjia et Gbamin ‘’out’’ face au Gabon

• Lancement d’un appel à candidature pour le « Grand concours d’affiche » de l’édition 2018 du MASA

• Risk management : Le Maroc accueille le Global Forum, une 1ère en Afrique

• Stock d’arriérés et trêve sociale: le gouvernement et les organisations syndicales signent les protocoles d’accord, jeudi

• Enseignement supérieur : La CNEC annonce un arrêt de travail de 3 jours à compter de ce mercredi

• Promotion du mérite et de l’excellence : Maïzan Noël désigné meilleur gestionnaire Africain de fonds sociaux au Maroc

• Entrée en 6ème : Voici où consulter les affectations




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *