Djamala-kongnon-Yah-0002

Festival ‘’Djamala kongnon Yah’’: Une belle vitrine pour découvrir la riche culture du peuple Djamala

| Laissez un commentaire

Contribuer au développement et à la sauvegarde du patrimoine culturel de Satama Sokoro, voici l’objectif principal de l’organisation du Festival djamala kongnon yah qui sera à sa 2e édition du 19 au 22 juillet prochain dans cette Région située dans le département de Dabakala. A coté de cet objectif général, le Conseil municipal avec à sa tête Mr Ouattara Soualiho, maire de la commune de Satama Sokoro vise entre autres aussi à vulgariser les pratiques culturelles liées au djamala kongnon yah qui est le mariage traditionnel de la fille ou du fils djamala, promouvoir le pagne Djamala qui est un élément singulier et distinctif de ce peuple, puis enfin sensibiliser sur certains phénomènes comme l’excision et le mariage précoce. Toutes ces informations ont été données le samedi dernier lors du lancement officiel de la deuxième édition dudit festival. C’était dans un établissement hôtelier de la place à Adjamé. Pour le maire de la commune, cet événement revêt un caractère particulier parce qu’il met en évidence la riche culture du peuple Djamala pour qui le mariage reste une étape cruciale de la vie de chaque enfant de la Région. Cette particularité de ce mariage traditionnel est qu’il est de façon collective au dernier jeudi du mois suivant après celui le mois du Ramadan. Attaché essentiellement à cette tradition et sentant un vide en termes d’événement focalisateur et attractif dans la région, le maire et son conseil ont jugé bon de transformé ce rendez-vous en un festival. Un festival qui va faire de la commune un véritable carrefour touristique. C’est d’ailleurs pour cela, un appel solennel a été lancé par monsieur le maire à tous les ressortissants et les jeunes de s’approprier cet événement qu’il rêve grand « Je demande à tous les fils et filles Djamala de converger le 19 juillet à Satama Sokoro pour rééditer l’exploit de l’édition passée » a-t-il lancé. Mme Alimata Fofana, la commissaire générale du festival a abondé dans le même sens en souhaitant voir cet événement dépasser les frontières régionales et nationales pour devenir un rendez-vous mondial. Elle a souhaité voir plus 7000 festivaliers à cette 2e édition. Quant au Hien Norbé, le président du comité scientifique, il a rappelé l’impact social, économique et culturel que pourrait avoir le festival djamala kongnon yah sur la région « c’est un festival qui va favoriser la cohésion sociale, l’intégration et suscitera un intérêt autour du pagne djamala, d’où la formation et l’installation des jeunes tisserands bientôt » a souligné Mr Hien. Au menu de cette seconde édition, il y aura la présentation des mariées à Kong, la prestation des danses traditionnelles Djamala et bien d’autres moments de découvertes du riche patrimoine culturel de ce vaillant peuple. En tout cas, pendant trois jours, la ville vibrera aux couleurs de la tradition djamala. C’est donc un rendez-vous à ne pas manquer.

SOURCE : Abidjan.net

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Côte d’Ivoire/ L’école de nouveau paralysée à Séguéla

• Côte d’Ivoire / 17 cas de grossesse enregistrés au premier trimestre au lycée moderne de Bocanda

• Côte d’Ivoire / Deux logements remis aux enseignants à Madinani

• Côte d’Ivoire / 140 jugements supplétifs établis par le SAARA en 2017

• Côte d’Ivoire/ 200 kits de dispositif de lavage de main à des restauratrices et aux directeurs d’écoles de Soubré

• Education Nationale : Le Ministre Adama Koné offre 500 tables-bancs et des ordinateurs aux lycées de kabadougou (Odienné)

• Autonomie des femmes- Quatre formations lancées par la Chaire Unesco Eau, Femmes et Pouvoirs de Décisions

• 3ième Edition de la Journée Promotionnelle du Genre ( JPG 2017) : l’employabilité des filles dans les filières industrielles au coeur des débats

• Cote d’Ivoire/ Le 60e anniversaire du collège moderne d’Abengourou célébré

• Séminaire: La Fesci veut en finir avec le problème des inscriptions à l’université de Cocody




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *