Fonction publique – Ça chauffe!

Fonction publique , ça chauffe !

268 vues | Laissez un commentaire

Une grève est annoncée du 08 Novembre au 10 pour baisse de la pension de retraite. 

Les enseignants de l’enseignement public de la entreront en « grève à compter de ce mardi 8 octobre au jeudi 10 octobre 2016, à savoir 3 jours».
C’est l’information que confirme Johnson Kouassi, secrétaire général de la coordination nationale des enseignants du Supérieur et de la Recherche (Cnec).
« La raison, c’est que celui qui va à la retraite gagnera une pension réduite de moitié à compter de Janvier 2015 », indique Pr Johnson Kouassi.

Il ajoute, « Avec le ministère de l’Education nationale, les négociations n’ont pas abouti à grand-chose. Et, nous sommes obligés d’aller à nos corps défendant en grève.
« Nous on demande qu’à défaut d’améliorer cette pension qu’on revienne à l’etat initial. On cotise plus, de 6% à 8,33%. Logiquement on devrait bonifier et là, on réduit. Et, c’est comme si vous voulez qu’on travaille plus, pour être payer en moins »justifie le Secrétaire Général de la Cnec joint par téléphone par Politikafrique.info. 

Les motivations de cette grève sont partagées par le Mouvement des instituteurs pour la défense de leurs droits (Midd). Mesmin Comoé, le Porte-parole soutient que les dernières négociations avec le Ministère de tutelle se sont terminées en queue de poisson.

« Nous avons déposé le préavis il y’a une semaine selon la législation en la matière. Et, c’est hier que nous avons été appelés par Madame le Ministre Kandia Camara. La grève porte sur un certain nombre de points, dont le paiement de la totalité des arriérées lié à l’indemnité de logement et à la bonification indiciaire. Nous demandons le retrait pur et simple de la réforme portant sur les cours du mercredi, à savoir l’arrêté portant réorganisation de l’enchaînement de travail au primaire. Nous demandons aussi le retrait du régime de pension des fonctionnaires et agents de l’Etat de Côte d’Ivoire. Nous demandons le respect absolu des libertés syndicales » énumère Mesmin Comoé, Secrétaire du Midd. Il dénonce le fait de ne pas avoir obtenu la parole lors de la rencontre au minisère, avec la Ministre sur la réforme imposant les cours du mercredi le système éducatif primaire de la Côte d’Ivoire.

Source : Politikafrique.info

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Côte d’Ivoire/ Un comité de prévention des crises en milieu scolaire créé à Agnibilékrou

• Côte d’Ivoire/ Les enseignants de Téhini exhortés à achever les programmes scolaires

• Côte d’Ivoire/ Bruno Koné récompense les meilleurs élèves de la région de la Bagoué

• Déclaration de l’APDH relative au mouvement de la FESCI et à la situation sécuritaire du pays

• UNIVERSITÉ DE BOUAKÉ-LES ÉTUDIANTS EN COLÈRE CONTRE L’ADMINISTRATION

• Fermeture des écoles Collège Horizon au Mali : Deux membres de la majorité s’affrontent à l’hémicycle

• Rencontres Africa 2017: des centaines de dirigeants d’entreprises attendus début octobre, à Abidjan

• Côte d’Ivoire: nouveaux affrontements entre policiers et étudiants à Abidjan

• RETRAIT DES ATTESTATIONS D’ADMISSION AU BTS .

• Côte d’Ivoire: Bangolo, les sinistrés des pluies enfin soulagés, le 23 septembre prochain




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *