le-concours-des-assistants-sociaux-menace

Fonction Publique : Le concours des assistants sociaux menacé

440 vues | Laissez un commentaire

Le Mouvement des assistants sociaux diplômés d’Etat non encore intégrés à la Fonction publique des promotions de 2009 à 2014 projette de manifester devant le centre d’examen de ce concours prévu le samedi 17 septembre 2016.

Au nombre de 897, ils ont exprimé leur intention le samedi 10 septembre 2016 à l’issue d’une réunion organisée au Lycée Nangui Abrogoua à Adjamé de faire l’état des lieux de leur situation. Yao Konan Samuel, secrétaire général du mouvement a expliqué les raisons de cette grève. Selon lui, cela fait plus de 5 ans que les assistants sociaux des promotions de 2009 à 2014 attendent leur intégration au sein de la Fonction publique. Malheureusement, a-t-il fait savoir, ils sont toujours sans emploi, alors qu’un déficit de 1.310 assistants sociaux, se ressent depuis 2013 dans 4 ministères. Notamment, au ministère de l’Emploi et des Affaires Sociales, au ministère de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’Enfant, au ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique, et au ministère de l’Education Nationale. « Depuis 2009, nous attendons notre intégration à la Fonction publique. Nous avons fait des études pour être des assistants sociaux. Aujourd’hui, on refuse de nous donner du travail alors que l’appel à communication en conseil des ministres de 2013 nous a prouvé qu’il y a un besoin de 334 assistants sociaux et 308 assistants sociaux adjoints au ministère de l’Emploi et des Affaires Sociales, 120 assistants sociaux et 90 assistants sociaux adjoints au ministère de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’Enfant, 310 assistants sociaux au ministère de l’Education nationale et enfin 80 assistants sociaux et 100 assistants sociaux adjoints au ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique », a expliqué Yao Konan. Pis, il dit ne pas comprendre le lancement du concours d’assistants sociaux cette année pendant que 897 assistants attendent leur intégration à la Fonction publique. « Nous ne pouvons pas accepter qu’un concours soit lancé alors qu’il existe déjà des personnes qui n’ont pas encore été embauchées. C’est blessant et frustrant », s’est-il offusqué.

C’est pourquoi, Yao Konan Samuel a invité tous ses camarades à ne pas participer au concours des assistants sociaux, prévu le samedi 17 septembre 2016 : « Je vous le redis, ne composons pas. C’est une question de vie ou de mort. Ce combat est toute notre vie. On n’arrive même pas à acheter un savon pour se laver ou manger. (…) Au départ, nous étions plus de 1.000 agents, mais aujourd’hui à cause des difficultés certains parmi nous sont morts. D’autres ont même dépassé l’âge d’entrée à la Fonction publique. C’est dommage ».

Nos démarches sont restées vaines…
Avez-vous entrepris des démarches auprès des autorités pour plaider votre cas ? A cette question, le secrétaire général du mouvement a répondu par l’affirmative en égrenant les démarches qu’ils ont menées auprès de leur ministère de tutelle. « Cette année, à l’instar des précédentes, nous avons déposé des courriers au ministère de l’Emploi et de la Protection Sociale pour rencontrer le ministre, Moussa Dosso. Il a répondu favorablement à notre courrier, mais il a imputé le dossier à l’Inspection générale du Travail, qui a fait un recensement des assistants sociaux de notre promotion. Un mois après ce recensement qui devait aboutir à une solution de nos cas, nous n’avons pas encore reçu de réponse. Au niveau du ministre Pascal Abinan de la Fonction Publique et de la Modernisation de l’Administration, nous n’avons pas encore eu de retour favorable à nos courriers. Le Mouvement a également envoyé un courrier au ministre des Affaires Présidentielles, M. Brahima Ouattara. De son côté, nous attendons un retour. Puisque nous sommes toujours dans notre situation, je peux dire que nos démarches sont restées vaines », a-t-il fait savoir.

«Nous voulons un recrutement dérogatoire»
M. Yao Konan Samuel s’est appesanti sur les solutions qu’il juge incontournables pour remédier à la situation dans laquelle ses pairs et lui sont confrontés. De son avis, il faut un recrutement dérogatoire qui prendra en compte les 897 assistants sociaux no n intégrés. «Plusieurs d’entre nous ne peuvent plus travailler à la Fonction publique, parce qu’ils ont atteint la limite d’âge. Ce qui peut les sauver, c’est un recrutement dérogatoire qui exclut toutes les contraintes d’entrée à la Fonction publique (…) Ce n’est pas de notre faute si nous n’avons pas pu travailler jusqu’à présent », a-t-il plaidé.

La clémence du Président Ouattara implorée
« Nous connaissons notre Président. C’est quelqu’un qui a la main sur le cœur. Je prie le ciel pour qu’il puisse porter un regard favorable à notre situation. Son gouvernement est conscient et responsable, je sais qu’il va répondre ». C’est en ces termes que le secrétaire général du Mouvement des assistants sociaux diplômés d’Etat non encore intégrés à la Fonction publique des promotions de 2009 à 2014 a imploré la clémence du Président Alassane Ouattara.

Source : abidjan.net

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Côte d’Ivoire/International/ De nouvelles réformes organisationnelles annoncées pour la Région africaine de l’OMS

• Côte d’Ivoire/International/ La 85e Conférence annuelle de l’IFA veut garantir la sécurité alimentaire mondiale

• Côte d’Ivoire/Filière coton : la vente des intrants dénoncée à Boundiali

• Côte d’Ivoire/ Six postes à pourvoir à la Fondation ICI (Communiqué)

• Côte d’Ivoire / Des acteurs équipés pour la sensibilisation sur la conservation du parc Taï à Soubré

• Côte d’Ivoire/ Les populations d’Aboisso invitées à s’approprier l’opération « Grand ménage »

• Économies africaines: La Bad prévoit une croissance de 3,4% en 2017

• Ouverture à Abidjan d’une conférence sur l’impact du blanchiment de capitaux sur les économies ouest-africaines

• Côte d’Ivoire/ L’EEP Madinani 4 reçoit un ordinateur fixe

• Côte d’Ivoire/375 cas de grossesses enregistrés à Dimbokro en milieu scolaire de 2010 à 2016 (SSSU)




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *