Ena

ENA/Formation: Des cadres de l’administration renforcent leurs capacités en suivi-évaluation

50 vues | Laissez un commentaire

L’Ecole nationale d’administration (Ena), en partenariat avec l’Ecole nationale publique du Quebec et le Réseau ivoirien du suivi-évaluation, tient, dans ses locaux aux Deux-Plateaux, une session de formation. Des cadres de l’administration publique ivoirienne, du Gabon, de la Centrafrique se forment, du 18 au 28 avril, en évaluation du développement. Une session du Programme international de formation en évaluation du développement (Pifed) délocalisée en Côte d’Ivoire. Les participants seront formés par des experts internationaux et nationaux à travers des modules tels les enjeux de l’évaluation du développement, la théorie du changement, la communication des résultats pour favoriser leur utilisation.A la cérémonie d’ouverture, Jean Jacques Kanga, directeur de cabinet du ministère de la Fonction publique et de la Modernisation de l’administration, a indiqué que c’est une occasion pour les participants d’approfondir leurs connaissances. Pour lui, leur savoir-faire sera bénéfique aux gouvernants. Car c’est un investissement dans l’élaboration des politiques pour améliorer leur expertise dans les approches de l’évaluation. Sall Abdoul Aziz, formateur, chargé de projets à la direction des affaires internationales de l’Enap Quebec (Canada), dira, pour sa part, que  le plus important est de voir comment mettre en pratique cette formation pour le bonheur des populations.Quant à Traoré Salamata, directeur général de l’Ena, elle a mis l’accent sur l’utilité de cette formation. Qui participe au relèvement des défis de la société. C’est pourquoi, elle salue le fait que l’école qu’elle dirige soit devenue un pôle de recherche pouvant offrir des compétences en matière d’études et faire des propositions. Au dire de Diawara Adama, président du Réseau ivoirien de suivi et évaluation, son organisation en fait la promotion par le renforcement des capacités en suivi-évaluation.Les participants s’accordent à dire que l’évaluation est un outil indispensable à la bonne gouvernance.

SOURCE : fratmat.info

 

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Côte d’Ivoire / Les institutrices de Divo s’unissent pour une grande fête du travail

• Côte d’Ivoire/ Baccalauréat 2017 : 2403 candidats composeront dans la DRENETFP de Dimbokro

• Education : la Côte d’Ivoire nominée pour la seconde fois au Global Inclusion Awards

• Côte d’Ivoire/ Education: Les épreuves physiques du Baccalauréat se déroulent dans le calme à M’Bahiakro

• Côte d’Ivoire/ Une école maternelle et une salle d’initiation à l’informatique pour Tongon

• Côte d’Ivoire – Calendrier des examens de l’Enseignement général 2017-

• Côte d‘Ivoire / Des enseignants chercheurs en formation pour des projets à dimension internationale

• Côte d’Ivoire/ Le Dren explique les causes des arrestations d’élèves à Gagnoa

• Emploi Jeunes : 10 jeunes en stage pré-emploi à Boccard

• Campus universitaire de Cocody : le trajet des bus électriques de Bolloré prolongé jusqu’aux résidences des étudiants




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *