Pr Mariatou Koné n’abandonne pas le chemin des amphithéâtres

FORMATION / Nommée ministre, Pr Mariatou Koné n’abandonne pas le chemin des amphithéâtres

307 vues | Laissez un commentaire

Nommée récemment Ministre de la Solidarité, de la cohésion sociale et de l’indemnisation des victimes dans le nouveau gouvernement ivoirien, la seule femme ivoirienne, Professeur titulaire d’Anthropologie, Mariatou Koné, n’abandonne pas le chemin des amphithéâtres de l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody où elle enseigne depuis plus de deux décennies.

Habillée dans sa toge universitaire de couleur verte, Pr Mariatou Koné, figurait vendredi au nombre des cinq membres du jury qui devrait apprécier la thèse de doctorat de sociologie de l’étudiant Isidore Assamoi Etty, sur le thème de la libéralisation de la filière café cacao: situation coopérative en Côte d’Ivoire.

Interrogée sur la poursuite de ses activités académiques après sa nomination au gouvernement , Pr Koné, rassure qu’elle n’entend « pas rompre » avec le monde universitaire. « Je suis d’abord enseignant-chercheur. Je pense que c’est le milieu universitaire qui me permet de faire ce que je suis en train de faire, et donc je ne peux pas couper avec le milieu universitaire », insiste-t-elle dans un entretien à APA après cette soutenance de thèse.

« Je trouverai le temps pour concilier mes activités gouvernementales et celles de l’université », poursuit la Ministre de la Solidarité, de la cohésion sociale et de l’indemnisation des victimes , qui « pense que c’est une question d’organisation ».

« Si je m’organise, je devrais pouvoir concilier les deux parce que la recherche nourrit l’enseignement. C’est à travers la recherche et l’enseignement que j’ai pu toucher les questions de cohésion sociale, de citoyenneté, de foncier rural, d’encadrement agricole », explique Pr Mariatou Koné, estimant que « les deux vont ensemble ».

A propos de la thèse, elle soutient que ses « résultats devraient permettre par exemple au Conseil café cacao, donc au gouvernement d’améliorer ses prestations auprès des agriculteurs ». Avant sa nomination au gouvernement, elle occupait les fonctions de Directrice générale du Programme national de cohésion sociale (PNCS), structure indispensable dans un pays qui a connu de nombreuses crises.

Enseignante-chercheur depuis 1995 à l’Université Félix Houphouët Boigny d’Abidjan-Cocody, Pr Mariatou Koné est membre de plusieurs réseaux scientifiques internationaux dont Landnet West-Africa, la Chaire UNESCO, Alimentation Du Monde (ADM), le Réseau de formation et de recherche en socio-anthropologie de la santé en Afrique de l’Ouest (REFASA), l’Association euro-africaine pour l’Anthropologie du changement social et du Développement (APAD), le Réseau International des Acteurs Emergents (RIAE), l’association des femmes chercheures de Côte d’Ivoire, etc.

En plus d’être la première et pour l’instant seule femme ivoirienne Professeur Titulaire d’Anthropologie Sociologue et anthropologue, le Pr Mariatou Koné est également la première femme Directrice de l’Institut d’Ethnosociologie (IES) de l’Université Félix Houphouët-Boigny sise à Abidjan–Cocody en Côte d’Ivoire.

L’ex-Directrice Générale du Programme National de Cohésion Sociale est entre autres Médiatrice pour la Paix de la Communauté Economique Des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) depuis 2013 et Experte et consultante internationale dans plusieurs domaines (foncier rural, famille, genre, santé, développement rural, éducation, cohésion sociale, …).

Elle est auteur de plusieurs travaux de recherches et publications sur les questions de genre, santé, famille, foncier rural, cohésion sociale, citoyenneté et développement en Côte d’Ivoire et en Afrique.

Le Programme qu’elle dirigeait depuis sa création en 2012 a entre autre pour missions d’assurer la mise en œuvre de la politique de renforcement et de promotion de l’unité nationale, de renforcer le cadre juridique en vue de promouvoir la cohésion sociale et la réconciliation nationale, de contribuer à la réduction des conflits, des tensions et des violences, d’éduquer à la paix, au dialogue et à la coexistence pacifique, de participer aux actions de mobilisation de ressources financières en vue de la prise en charge et de la réparation des préjudices subis par les victimes.

Pr Mariatou Koné, la cinquantaine, aînée d’une famille de 8 enfants, mère de trois enfants est une passionnée de lecture, des voyages, de la musique et du sport. Musulmane pieuse, elle est membre du Réseau des Femmes Musulmanes d’Afrique-Section Côte d’Ivoire, REFMA-CI.

LS/APA –

Source : abidjan.net

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Côte d’Ivoire: un député concède 10% de son salaire aux économiquement faibles

• Côte d’Ivoire/International/ Mondiaux d’athlétisme : Usain Bolt détrôné à son dernier 100 m

• Un Ivoirien connecte un village isolé à Internet… grâce à la lumière !

• Séguéla : Bac 2017 / Un élève apprend son admission en prison

• Au Zimbabwe, les chèvres sont acceptées pour payer les frais scolaires

• Bénin / BAC 2017: À 11 ans il décroche son baccalauréat

• Un ancien joueur du Parma Calcio (Italie) avoue avoir tué sa mère et sa sœur

• Côte d’Ivoire: M’Bahiakro, cinq candidats au baccalauréat condamnés à deux mois de prison ferme

• Côte d’Ivoire: la justice condamne un élève à 2 mois de prison pour fraude à l’examen du baccalauréat

• Méagui : 2 enseignants arrêtés pour fraude au Bac




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *