Formation professionnelle: Deux prêts de la BID à notre pays en faveur de 4245 jeunes.

Formation professionnelle: Deux prêts de la BID à notre pays en faveur de 4245 jeunes.

154 vues | Laissez un commentaire

 A l’occasion de la 44e session du conseil des ministres des affaires étrangères de l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI) qui s’est ouverte le 10 juillet à Abidjan, l’OCI a accordé deux prêts à notre pays. Ces conventions ont été signées le mardi 11 juillet par le président de l’OCI, Dr Bandar Al Hajjar et le gouvernement ivoirien en vue d’accroître l’accès à des programmes de formation de qualité en faveur de 4.245 jeunes dont 50% sont de sexe féminin, avec à la clé la formation de 774 diplômés annuels, à partir de 2024.

 La partie ivoirienne était représentée par le Ministre de l’Economie et des finances, M. Adama KONE, le Ministre du plan et du développement, Mme Nialé KABA, le Ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, Madame Kandia CAMARA.

 D’un montant de 13,26 millions d’euros, ces deux conventions de prêts portent sur un projet de développement du système de formation professionnelle de notre pays. Et visent également à améliorer la qualité de la formation professionnelle destinée aux jeunes, à travers : la construction et l’équipement de quatre centres de formation professionnelle (comprenant 42 salles de classe, 32 salles spécialisées et 4 blocs de laboratoires) ; la construction et l’équipement d’un nouveau département de l’agriculture et de l’agro-industrie à l’Institut pédagogique national pour l’enseignement technique et professionnel (IPNETP), grâce à un appui technique de l’Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail ( OFPPT); le développement de 3 nouveaux programmes d’enseignement et la révision de 2 autres programmes , ainsi que des spécifications de l’OFPPT; la mise à jour du cadre existant pour les cours de formation en alternance, afin de renforcer les capacités du personnel de l’IPNETP par un appui de l’OFPPT.

La Banque islamique de développement ou BID, pour mémoire, est un organisme financier ayant pour objectif d’être une banque mondiale pour les pays musulmans. Elle a été créée en 1973 mais elle commence ses activités en 1975 à Djeddah, en Arabie saoudite.

La gamme de produits et de services proposés par le Groupe s’est enrichie au fil des années. La Banque Islamique de Développement est par ailleurs classée AAA au long terme avec des perspectives stables par Standard & Poors, et est qualifiée de banque de développement multilatéral de risque zéro dans le cadre des Accords de Bâle II sur les capitaux. À noter également : les agences Moodys et Fitch lui attribue un classement très flatteur.

SOURCE : education.gouv.ci

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• VIIIe Jeux de la Francophonie : Edima Nguessan Emmanuel appelle les jeunes de Côte d’Ivoire à la mobilisation

• VIIIes jeux de la Francophonie / Finale du relais 4x100m (H et D) : 2 médailles d’or pour la Côte d’Ivoire

• Côte d’Ivoire : Nouvelle réforme du système éducatif pour la rentrée 2017-2018

• Les nouveaux de Bus de la Sotra sont là : Le  » bôrô d’enjaillement  » a repris aussi

• Enseignement supérieur- Des milliers de bacheliers, nombre insuffisant d’enseignants, le ministère rassure dans le flou.

• Côte d’Ivoire / Le DREN de San Pedro juge les résultats des examens scolaires acceptables

• À seulement 14 ans le jeune GONDO MARDOCHE EBENEZER obtient le Bac !

• Concours de recrutement des instituteurs adjoints: Pourquoi les résultats coincent

• Côte d’Ivoire: Enseignement technique et formation professionnelle, la rentrée académique 2017-2018 fixée au 11 septembre

• Côte d’Ivoire/Un responsable de lycée impute les échecs aux examens à Séguéla au déficit d’enseignants




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *