Grève des enseignants- des syndicats pour la reprise du service

Grève des enseignants- des syndicats pour la reprise du service

175 vues | Laissez un commentaire

Le gouvernement ivoirien  durcit le ton face à la grève des enseignants du primaire et du préscolaire. Les négociations sont au point mort.

Kouyaté Abdoulaye, chef de cabinet du Ministère de l’Education Nationale, parlant des conclusions de la rencontre avec des formations syndicales, les encourage à s’organiser pour négocier avec les autorités publiques de la Côte d’Ivoire.

«  Les syndicats que nous avons rencontrés hier ne sont pas partants pour les manifestations qui sont en cours. Kaba Sory a donné son accord, la Synepci a dit qu’elle n’est pas partante pour la grève syndicale ; elle n’a plus cette coloration. Nous rencontrerons d’autres formations syndicales la semaine prochaine » a-t-il indiqué à Politikafrique.info ce vendredi après midi.

A l’instar de la Ministre Kandia Camara, Kouyaté Abdoulaye soutient que les syndicats en grève cachent leur faible représentativité par la violence.

« Si les groupes syndicaux étaient majoritaires, ils n’allaient pas tomber dans la violence. S’ils sont représentatifs, qu’ils demandent à leurs militants de rester à la maison et que l’école soit bloquée. Et ce, tout le monde reste à la maison. Mais, pourquoi vont-ils déloger des gens pour donner l’impression qu’ils sont majoritaires ? », interroge-t-il?

Puis, de préciser que la décision gouvernementale de sanctionner les grévistes n’émane pas du ministère de l’Education Nationale mais du gouvernement.

« C’est le gouvernement qui a pris la décision, et madame le ministre a signalé hier que si les syndicats continuent la grève, l’école pourrait être fermée. Nous attendons l’implication des parents d’élèves et des guides religieux  parce que ce sont leurs enfants qui sont à l’école et on travaille pour eux.  Les parents d’élèves et les religieux doivent demander aux syndicats d’entamer les négociations. La preuve, j’ai rencontré plus de 10 groupes syndicaux hier; nous avons échangé pendant 3 heures de temps. Mme le ministre a échangé avec les parents d’élèves et les chefs religieux de 16h à 22H. Nos portes ne sont pas fermées, nous sommes prêts à rencontrer d’autres formations syndicales »  soutient Kouyaté Abdoulaye par téléphone à Politikafrique.info.

D’ailleurs, il estime que la grève des enseignants est plus politique que corporatiste, liée à la nouvelle Constitution promulguée mardi 8 novembre dernier par le Président Alassane Ouattara.

« Il n’y a pas de doute. Parce qu’il y a des partis politiques qui disent qu’ils feront un soulèvement populaire et maintenant, il y a des syndicats qui jouent au jeu. La coïncidence paraît logique  pour une revendication, ou une préoccupation qui se pose ; les syndicats s’organisent, rencontrent les pouvoirs publics et on enclenche une discussion pour être éclairé. La coïncidence est trop bizarre pour ne faire de rapprochement » a-t-il conclu l’entretien avec Politikafrique.info.

Dans une note d’information diffusée à la presse par le ministère de l’Education Nationale, un entretien accordé à Toussaint Alain, ex-porte-parole de Laurent Gbagbo et promoteur d’un média en ligne « Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite www.ovajab.com... … » qui est largement diffusée sur les réseaux sociaux,  Mesmin COMOE déclare que « Nous allons combattre les héritiers d’Houphouët par la grève. »

Y-a-t-il un déterminisme à entrevoir dans cette grève? A chacun de se faire une idée mais, l’avenir des enfants de familles moins nanties devrait être privilégié.

Source : Politikafrique.info

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Taekwondo/ Grand Prix de Rabat 2017 : Cissé Cheick et Gbagbi Ruth offrent l’Or et le bronze aux éléphants taekwondo ins

• Côte d’Ivoire: Lutte contre le VIH SIDA, un docteur déplore le manque de ressources pour éradiquer définitivement la pandémie

• Excellence à l’école- Récompense des 14 meilleurs élèves, Dominique Kakou : « Nous intégrerons les meilleurs en étant sur le chemin de l’excellence »

• Rentrée scolaire 2017-2018 / Un enfant en kaki agresse à Williamsville, élève ou microbe?

• Côte d’Ivoire: Agence Emplois Jeunes, une trentaine des fonctionnaires auraient reçu des cessations de service après leur grève

• Côte d’Ivoire/ Le combat des autorités éducatives du Bounkani pour réduire l’analphabétisme dans la localité

• Côte d’Ivoire/ Le combat des autorités éducatives du Bounkani pour réduire l’analphabétisme dans la localité

• Côte d’Ivoire: Espionnage Facebook messenger et Whatsapp impossible malgré les rumeurs

• Crise des frais d’inscription – D’anciens syndicalistes estudiantins condamnent la FESCI

• Une caravane de sensibilisation à l’autonomisation de la femme annoncée Odienné




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *