kaba_niale

Journée mondiale de la population (JMP 2016) – déclaration du gouvernement de cote d’ivoire/ Thème : « Investir dans les adolescentes »

| Laissez un commentaire

Mesdames et Messieurs, Chers compatriotes,

La Côte d’Ivoire célèbre, ce lundi 11 juillet 2016, en communion avec le reste de la planète, la 30èmeJournée Mondiale de la Population dont le thème est « Investir dans les Adolescentes ».
Au niveau mondial, on compte actuellement plus de 515 millions d’adolescentes dans les pays en voie de développement. Ces jeunes filles ont le potentiel d’accélérer la croissance et les progrès dans tous les secteurs, de briser l’engrenage de la pauvreté intergénérationnelle et de faire progresser des économies toutes entières.
Et pourtant, il est souvent démontré, que les adolescentes sont plus susceptibles d’être retirées de l’école, mariées précocement, constamment exposées aux maladies sexuellement transmissibles, avec comme l’une des premières causes de leur mortalité, les grossesses précoces et les accouchements à risque.
Ainsi, la fréquentation de l’école secondaire et l’accomplissement des études de ce cycle jusqu’à leur terme, l’accès à des soins de santé de qualité, l’information sur le planning familial, la protection contre toute sorte de violences et la participation aux prises de décision sont les grands défis à relever et les conditions fondamentales permettant aux adolescentes de réaliser pleinement leur potentiel.
En effet, bien accompagnées, elles ont la possibilité d’induire puissamment des changements structurels parce qu’elles seront demain « les travailleuses, les mères, les entrepreneures, les mentors, les chefs de famille et les dirigeantes politiques ». Investir donc dans les adolescentes permet d’assurer leurs droits tout en leur offrant un avenir plus équitable et prospère, base de la croissance inclusive.
Mesdames et Messieurs, Chers compatriotes

Au plan international, des efforts en faveur de l’éducation des filles, ont permis de réaliser d’importants progrès. Ainsi, de 2000 à 2015, le nombre d’enfants non scolarisés dans le monde est passé de 142 millions à 58 millions. Parallèlement, la proportion de filles non scolarisées a reculé de 58 à 53 % dans les pays en développement.

Pour sa part, la Côte d’Ivoire a ratifié de nombreux instruments juridiques dont la Convention de l’UNESCO contre la discrimination dans le domaine de l’enseignement et la Convention sur l’Elimination de toutes les formes de Discrimination à l’Egard des Femmes.

De plus, depuis son indépendance, la Côte d’Ivoire qui a fait de l’éducation et la formation une priorité, a récemment pris l’engagement de scolariser obligatoirement tous les enfants de 6 à 16 ans, avec un accent particulier sur les filles, en tant que levier important à actionner pour réussir la scolarisation obligatoire.

Par ailleurs, en plus du plan stratégique d’accélération de l’éducation des filles (2016-2018) mis en place par le Ministère de l’Education Nationale, le PND 2016-2020 prend en compte le développement humain pour impulser les efforts d’investissements sur les adolescentes.

Mesdames et Messieurs, Chers Compatriotes,
Vous le savez, la Côte d’Ivoire s’est engagée dans une dynamique de réalisation des droits des adolescentes afin d’améliorer leur chance de devenir productives, économiquement indépendantes et plus aptes à faire face aux défis mondiaux qui attendent leur génération.

Les jeunes adolescents en général, et les jeunes filles en particulier auront la responsabilité de notre cher pays de demain. Ils ont besoin d’un passage à l’âge adulte sûr et réussi. Ceci est un droit. Et ce droit ne sera obtenu que si les familles, la société et les institutions gouvernementales font des investissements ciblés et offrent des opportunités aux adolescentes pour développer les connaissances, compétences et résilience nécessaires pour une vie productive, saine et épanouie.
En construisant une base solide et en investissant dans des programmes qui mettent l’accent sur l’atteinte de résultats spécifiques pour les adolescentes, la Côte d’Ivoire peut réaliser son programme de transformations structurelles conduisant à l’émergence, selon la vision du Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara.
Le Gouvernement ivoirien, par ma voix, confirme sa volonté d’intensifier ses efforts pour que chaque jeune fille ivoirienne soit en mesure de réaliser son plein potentiel et contribuer au développement de la Côte d’Ivoire.
Nous en appelons donc à la mobilisation de tous, pour renforcer les investissements dans le respect du droit, de l’éducation, de la nutrition, de la santé et de l’emploi, en faveur des adolescentes, afin de les doter de compétences, inhérentes à leur plein épanouissement.
Gouvernement, société civile, leaders communautaires, collectivités territoriales, secteur privé et partenaires au développement, unissons nos forces et ensemble, réaffirmons notre engagement à soutenir les adolescentes, pour promouvoir leur autonomisation. Rendez-vous, à cet effet, le samedi 30 Juillet 2016, à Korhogo, pour manifester un engagement fort, autour du thème national : « Investir dans l’éducation et la santé des adolescentes, pour l’atteinte du dividende démographique ».
Je ne saurai terminer mon propos sans remercier le système des Nations unis, les partenaires bilatéraux et multilatéraux, les Organisations non gouvernementales et la société civile pour leurs efforts et leurs contributions aux côtés de l’Etat de Côte d’Ivoire.
Je vous remercie .

 

Source: news.abidjan.net

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Création d’emploi jeunes: les opérateurs dénoncent les failles

• Côte d’Ivoire: Yopougon, une machine de production arrache le bras d’un travailleur

• La profession comptable connaît des ‘’avancées notables’’ en Côte d’Ivoire

• Un hélicoptère s’écrase à Abidjan faisant quatre blessés

• Gestion du foncier rural: La CNDHCI forme ses commissaires régionaux

• Secteur Privé- Renforcement des capacités de plus de 7000 entreprises africaines et francophones

• Côte d’Ivoire/ Education : les cours ont repris à Séguéla

• TIC/La Digitalisation à la loupe

• Sénégal-Côte d’Ivoire: Une plainte déposée contre Dj Arafat, l’artiste accusé d’avoir fait perdre 20 millions de Fcfa à ses promoteurs

• Affaire séisme à Divo: Le directeur du laboratoire de la station géophysique de Lamto explique




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *