justice

Justice : Condamné à 10 ans de prison, il menace le juge

| Laissez un commentaire

Mais, l’inculpé a, à la barre, reconnu sa culpabilité et  dit avoir agi sous l’effet de l’alcool.
Koné  Mamadou, jeune  ivoirien de 23 ans, a  été condamné à 10 ans de prison ferme par le tribunal de Tiassalé, pour vol de nuit portant sur divers objets et des numéraires.Il a comparu,  le 8 novembre, dans ladite juridiction.

Trouvant sa peine de 10 ans  excessive, il a proféré des menaces et grossièretés à l’endroit du  juge en charge de l’affaire qui est le président du tribunal. Lui rétorquant qu’il préfèrait  mourir que d’être condamné  à 10 ans.     

Mais, l’inculpé a, à la barre, reconnu sa culpabilité et  dit avoir agi sous l’effet de l’alcool.

En effet, dans la  nuit du 21 octobre, à Binao, il  a volé des cigarettes et d’autres articles dans la boutique de Sidi Yaya, avant de menacer à la machette Agnéro Lasme et Koffi Kota après les avoir soutiré respectivement  1500 Fcfa et 12 000 Fcfa.

Koné Mamadou a été appréhendé, la même nuit, par des badauds, alors qu’il tentait de s’enfuir.

fratmat.info

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Recherche Scientifique / Premières soutenances de mémoire de fin de cycle du Master Sous Régional de Didactique du Français

• Le ministre Sidi Touré appelle les jeunes à dire non à l’aventure

• Accès au financement des PME: Un atelier de validation du fonds de garantie ouvert à Abidjan

• 4ème AFRICA WEB FESTIVAL Mariam Diawara : «Le numérique est la voie du salut pour la jeunesse»

• Implications juridiques des fautes commises par les fonctionnaires et agents de l’Etat: Le personnel du Ministère du Plan et du Développement sensibilisé

• Côte d’Ivoire/ Des enseignants menacés par des « élèves-sorciers » à l’EPP Djorogalilié de Lakota

• Education Nationale- Les élèves de Touba et Amondji d’Adjamé hors des classes

• Recherche Scientifique / Premières soutenances de mémoire de fin de cycle du Master Sous Régional de Didactique du Français

• Côte d’Ivoire/ La faible qualification de certains enseignants, l’une des causes des échecs scolaires à Séguéla

• Des élèves du lycée moderne de Vavoua prennent les cours arrêtés




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *