Koné Daouda Soukpafôlô offre un collège d’une valeur de 500 millions Fcfa à Tioro

Koné Daouda Soukpafôlô offre un collège d’une valeur de 500 millions Fcfa à Tioro

305 vues | Laissez un commentaire

La place dite de l’ex-mairie de Tioro, une sous-préfecture, située à une quinzaine de kilomètres de Korhogo a servi de cadre à la cérémonie de reconnaissance et de remerciement des populations de ladite localité à Koné Daouda Soukpafôlô, opérateur économique de son état.

A cette occasion, le porte-parole des populations, Coulibaly Daouda n’a pas caché sa satisfaction.  « Je dis merci au nom des populations à cet agent de développement. Grâce à cet homme, les problèmes vécus par les parents d’élèves et les élèves sont, maintenant, de vieux souvenirs avec la construction du collège moderne de Tioroniadougou. Merci à Soukpafôlô de nous permettre de fabriquer les futurs soldats de la lutte contre le sous-développement »

Le chef du village, Coulibaly Nabitin, à son tour, abonde dans le même sens pour dire « merci au donateur de permettre à Tioro d’élargir son vivier de cadres ». Toujours au nom des populations sorties très nombreuses pour la circonstance, il a poursuivi à l’endroit du donateur en ces termes, « quand il s’agit de ta localité de naissance et de développement, ces deux choses n’ont pas de prix pour toi ».

Les enfants de Tioro et de ses environs ne parcourront plus quinze kilomètres pour aller au collège à Korhogo. Finis également les problèmes de tuteur. Prenant la parole, le donateur Koné Daouda Soukpafôlô, a tenu à lever toute équivoque.

 « Je ne suis pas un politicien. Je ne vise aucun poste politique ni ici ni ailleurs. Pour moi, le bien le plus précieux que l’on puisse offrir à une communauté pour son épanouissement est l’éducation, donc l’école. Tous les indicateurs du développement humain s’accordent à reconnaitre que la promotion d’un être humain commence par l’instruction », précise-t-il.

Il invite les cadres et fils de Tioro à la paix, à l’entente et à la cohésion sociale. « Nous sommes, avant tout, des frères, des parents », a-t-il dit en substance. Pour lui, la seule bataille qui vaut la peine d’être menée est celle du développement. Le généreux donateur  plaide pour la scolarisation à grande échelle et surtout celle de la jeune fille dans la sous-préfecture de Tioro et bien au-delà. Car selon lui, la raison principale de la pauvreté qui n’est pas une fatalité, est le manque d’instruction, l’analphabétisme, en somme l’ignorance.

Koné Daouda Soukpafôlô qui veut faire du développement de sa localité son cheval de bataille, a promis faire la promotion de l’école et de la santé. Avec l’appui de l’Etat ivoirien et de l’office nationale de l’eau potable (Onep), des travaux d’extension du réseau sont en cours dans la localité de Tioro et de ses environs et ce avec la bénédiction de Soukpafôlô.

Les têtes couronnées, les chefs religieux ainsi que ceux des bois sacrés sont sortis massivement pour célébrer l’arrivée du collèe dans leur localité grâce à leur bienfaiteur Koné Daouda Soukpafôlô.

Source:lepointsur.com

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Taekwondo/ Grand Prix de Rabat 2017 : Cissé Cheick et Gbagbi Ruth offrent l’Or et le bronze aux éléphants taekwondo ins

• Côte d’Ivoire: Lutte contre le VIH SIDA, un docteur déplore le manque de ressources pour éradiquer définitivement la pandémie

• Excellence à l’école- Récompense des 14 meilleurs élèves, Dominique Kakou : « Nous intégrerons les meilleurs en étant sur le chemin de l’excellence »

• Rentrée scolaire 2017-2018 / Un enfant en kaki agresse à Williamsville, élève ou microbe?

• Côte d’Ivoire: Agence Emplois Jeunes, une trentaine des fonctionnaires auraient reçu des cessations de service après leur grève

• Côte d’Ivoire/ Le combat des autorités éducatives du Bounkani pour réduire l’analphabétisme dans la localité

• Côte d’Ivoire/ Le combat des autorités éducatives du Bounkani pour réduire l’analphabétisme dans la localité

• Côte d’Ivoire: Espionnage Facebook messenger et Whatsapp impossible malgré les rumeurs

• Crise des frais d’inscription – D’anciens syndicalistes estudiantins condamnent la FESCI

• Une caravane de sensibilisation à l’autonomisation de la femme annoncée Odienné




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *