Koné Daouda Soukpafôlô offre un collège d’une valeur de 500 millions Fcfa à Tioro

Koné Daouda Soukpafôlô offre un collège d’une valeur de 500 millions Fcfa à Tioro

205 vues | Laissez un commentaire

La place dite de l’ex-mairie de Tioro, une sous-préfecture, située à une quinzaine de kilomètres de Korhogo a servi de cadre à la cérémonie de reconnaissance et de remerciement des populations de ladite localité à Koné Daouda Soukpafôlô, opérateur économique de son état.

A cette occasion, le porte-parole des populations, Coulibaly Daouda n’a pas caché sa satisfaction.  « Je dis merci au nom des populations à cet agent de développement. Grâce à cet homme, les problèmes vécus par les parents d’élèves et les élèves sont, maintenant, de vieux souvenirs avec la construction du collège moderne de Tioroniadougou. Merci à Soukpafôlô de nous permettre de fabriquer les futurs soldats de la lutte contre le sous-développement »

Le chef du village, Coulibaly Nabitin, à son tour, abonde dans le même sens pour dire « merci au donateur de permettre à Tioro d’élargir son vivier de cadres ». Toujours au nom des populations sorties très nombreuses pour la circonstance, il a poursuivi à l’endroit du donateur en ces termes, « quand il s’agit de ta localité de naissance et de développement, ces deux choses n’ont pas de prix pour toi ».

Les enfants de Tioro et de ses environs ne parcourront plus quinze kilomètres pour aller au collège à Korhogo. Finis également les problèmes de tuteur. Prenant la parole, le donateur Koné Daouda Soukpafôlô, a tenu à lever toute équivoque.

 « Je ne suis pas un politicien. Je ne vise aucun poste politique ni ici ni ailleurs. Pour moi, le bien le plus précieux que l’on puisse offrir à une communauté pour son épanouissement est l’éducation, donc l’école. Tous les indicateurs du développement humain s’accordent à reconnaitre que la promotion d’un être humain commence par l’instruction », précise-t-il.

Il invite les cadres et fils de Tioro à la paix, à l’entente et à la cohésion sociale. « Nous sommes, avant tout, des frères, des parents », a-t-il dit en substance. Pour lui, la seule bataille qui vaut la peine d’être menée est celle du développement. Le généreux donateur  plaide pour la scolarisation à grande échelle et surtout celle de la jeune fille dans la sous-préfecture de Tioro et bien au-delà. Car selon lui, la raison principale de la pauvreté qui n’est pas une fatalité, est le manque d’instruction, l’analphabétisme, en somme l’ignorance.

Koné Daouda Soukpafôlô qui veut faire du développement de sa localité son cheval de bataille, a promis faire la promotion de l’école et de la santé. Avec l’appui de l’Etat ivoirien et de l’office nationale de l’eau potable (Onep), des travaux d’extension du réseau sont en cours dans la localité de Tioro et de ses environs et ce avec la bénédiction de Soukpafôlô.

Les têtes couronnées, les chefs religieux ainsi que ceux des bois sacrés sont sortis massivement pour célébrer l’arrivée du collèe dans leur localité grâce à leur bienfaiteur Koné Daouda Soukpafôlô.

Source:lepointsur.com

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Le 5e festival des arts d’Adiaké prévu du 30 août au 3 septembre (Organisateurs)

• La Société ivoirienne de promotion des supermarchés lance une carte pour fidéliser ses clients

• Les assemblées annuelles de la BAD s’achèvent sur une note optimiste

• Un navire de 269 mètres accoste au Port Autonome d’Abidjan

• Autonomisation de la femme : Mariatou Koné ouvre la maison digitale de Bonoua

• Côte d’Ivoire / L’USAID offre du matériel à la radio Iffou

• Côte d’Ivoire / Début de l’opération de distribution de kits aux étudiants de l’université virtuelle

• Côte d’Ivoire/Nutrition : un bouillon culinaire réduit son taux de sel en Afrique centrale et de l’Ouest (Communiqué)

• Côte d’Ivoire/ La 2ème édition du Festival Abla Pokou de Sakassou débutera le 2 juin

• Côte d’Ivoire/ Le grand prix national Bernard Dadié de la littérature décerné à Josué Guébo




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *