lom1

La Coopérative des enseignants s’active pour le démarrage de ses activités

| Laissez un commentaire

Les premiers responsables de la Coopérative d’Epargne et Crédit des Enseignants du Togo (COOPEC-ET) ont commencé leur opération de séduction vis-à-vis de leur cible. Kpemissi Eyana et son instance dirigeante ont rencontré mercredi à Lomé les enseignants du Grand Lomé à qui ils ont exposé les avantages de la Coopérative.

L’objectif principal de la rencontre a été de recueillir l’avis des adhérents sur le taux à attribuer à l’épargne retraite.

Cette séance de sensibilisation se poursuit jusqu’au 13 mai et va être observée dans toutes les préfectures du Togo.
Elle est, selon le Président du Conseil d’Administration de la COOPEC-ET, la condition sine qua non pour mettre en branle la Coopérative.

Constituée le 27 décembre 2016, la COOPEC-ET est une banque des enseignants pour les enseignants gérée par les enseignants. Elle entend offrir les mêmes services que la banque mais avec des taux d’intérêts particuliers et très avantageux.

L’idée est d’améliorer les conditions de vie des enseignants et du personnel administratif du ministère des enseignements primaire et secondaire et celui de l’enseignement technique et professionnel. … suite de l’article sur Autre presse

 

SOURCE : Togo breaking news

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Togo/Penser d’abord aux élèves

• Togo/Mécontents de leur situation/Les enseignants volontaires en grève de deux jours la semaine prochaine

• Mali/Espace universitaire malien : A quand la fin des grèves ?

• Togo/Des professeurs satisfaits, des étudiants aussi

• Togo/Recrutement d’enseignants à la Faculté des sciences de la santé (FSS)

• Togo/ Bawara appelle les enseignants à la retenue

• Mali/Concours d’entrée à l’Ecole supérieure de journalisme et des sciences de la communication : la compétition est lancée

• CANADA/3 millions de dollars pour repenser les écoles

• CANADA/Décès d’un enfant de cinq ans à l’école Beau-Séjour à Québec

• Ghana: Gandhi jugé raciste, sa statue retirée d’un campus




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *