La ministre Bakayoko-Ly Ramata à l’Université de Daloa : « Notre mission, c’est de former des cadres compétents, capables d’accompagner l’émergence de la Côte d’Ivoire »

La ministre Bakayoko-Ly Ramata à l’Université de Daloa : « Notre mission, c’est de former des cadres compétents, capables d’accompagner l’émergence de la Côte d’Ivoire »

| Laissez un commentaire

Samedi 9 juillet 2016, l’Université Jean Lorougnon Guédé de Daloa(UJLOG) a reçu la visite du ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Prof. Bakayoko-Ly Ramata. A Daloa, la ministre y est allée pour prendre la pleine mesure des travaux d’extension de l’université et échanger avec les personnels enseignant, administratif et technique, ainsi que les étudiants.
C’est le représentant du Maire de la commune de Daloa qui a souhaité la bienvenue au ministre et à toute la délégation qui l’accompagnait et qui a exprimé la joie des populations pour cette importante visite à l’UJLOG.
Ce fut l’occasion pour le coordonnateur du programme de décentralisation des universités(PDU), M. Dembélé Maky de révéler que l’Université Jean Lorougnon Guédé(UJLOG) est bâtie sur une superficie de 300 hectares sur lesquels l’Etat compte construire un institut d’agroforesterie. Il a également annoncé que la 2ème phase du projet est consacrée aux résidences universitaires.
Pour les experts du BNETD, le taux de réalisation des travaux d’extension pour le bâtiment académique est estimé à 94%. Cependant, il reconnait que beaucoup reste à faire au niveau du CROU et du restaurant.
Le directeur du Centre Régional des Œuvres Universitaires de Daloa, M. Bamba Issiaka a présenté son institution : un restaurant de type traditionnel de 500 places, une cité universitaire de 640 lits, un centre médical, des clubs d’animation. Il n’a pas manqué de relever les insuffisances au niveau de l’hébergement, des infrastructures sportives et culturelles. C’est pourquoi il estime que la construction d’un restaurant ultra moderne de grande capacité, tout comme l’introduction de lits superposés restent les solutions à adopter.
Madame la présidente de l’Université Jean Lorougnon Guédé, Prof. Tidou Habiba Sanogo a remercié le président de la république et madame le ministre pour les efforts consentis pour la création d’un environnement propice aux études. Elle a saisi l’occasion pour égrener quelques préoccupations : augmentation de la dotation budgétaire de l’ujlog, la facilitation du recrutement d’enseignants de rang magistral pour amorcer la formation des masters et la formation doctorale en Droit et sciences économiques, la nomination par décrets et par arrêtés des directeurs et chefs de service.
Une fois terminée la visite du bâtiment du restaurant en construction, des bureaux des professeurs et doyens d’ufr, du nouvel amphithéâtre et du nouveau bâtiment TD, madame de ministre a eu des échanges avec les enseignants, les personnels administratif et technique. A cet effet, le porte-parole des enseignants, Dr Soro Senan a déploré les conditions de travail et de vie des enseignants, avant de proposer la réactivation des écoles doctorales, le reversement intégral des retenues sur les salaires à la CGRAE et à la MUGEFCI, le payement intégral des indemnités dues aux responsabilités des directeurs d’ufr.
Quant à M. Mongnehi Dénis représentant les personnels administratif et technique, celui-ci a fait cas des conditions difficiles de travail et de vie qu’il souhaite voir s’améliorer. C’est pourquoi, il a émis le vœu que les PAT non fonctionnaires soient intégrés à la fonction publique et qu’un arrêté de nomination soit pris pour la titularisation de certains PAT à leur poste.
Madame le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Prof. Bakayoko-Ly Ramata a accueilli favorablement les différentes doléances et a assuré tous de sa volonté et de son engagement à tout mettre en œuvre afin d’améliorer les conditions de vie et de travail des enseignants, des personnels administratif et technique, ainsi que des étudiants. Elle a conclu en invitant tous les acteurs de l’Université à l’accompagner dans son élan de faire des établissements d’enseignement supérieur de véritables centres d’excellence.
Cette visite de la ministre Bakayoko-Ly Ramata aura permis de faire renaître l’espoir et les différents acteurs ont promis tout faire pour assurer l’essentiel qu’est la formation des cadres, agents de développement de la Côte D’ivoire.

 

Source: news.abidjan.net

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Création d’emploi jeunes: les opérateurs dénoncent les failles

• Côte d’Ivoire: Yopougon, une machine de production arrache le bras d’un travailleur

• La profession comptable connaît des ‘’avancées notables’’ en Côte d’Ivoire

• Un hélicoptère s’écrase à Abidjan faisant quatre blessés

• Gestion du foncier rural: La CNDHCI forme ses commissaires régionaux

• Secteur Privé- Renforcement des capacités de plus de 7000 entreprises africaines et francophones

• Côte d’Ivoire/ Education : les cours ont repris à Séguéla

• TIC/La Digitalisation à la loupe

• Sénégal-Côte d’Ivoire: Une plainte déposée contre Dj Arafat, l’artiste accusé d’avoir fait perdre 20 millions de Fcfa à ses promoteurs

• Affaire séisme à Divo: Le directeur du laboratoire de la station géophysique de Lamto explique




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *