Le Conseil National du Dialogue Social recommande la poursuite des cours de demi-journée du mercredi

Le Conseil National du Dialogue Social recommande la poursuite des cours de demi-journée du mercredi

107 vues | Laissez un commentaire

Réunis du lundi 07 au vendredi 11 novembre 2016 pour sa session ordinaire, la dernière de l’année 2016, À la Maison de l’Entreprise au plateau, 22 membres titulaires sur 27, du Conseil National du Dialogue Social regroupé en quatre (04) Commissions Techniques permanentes dont la Commission Litige et Médiation, la commission protection sociale, la Commission Etudes et Développement et la Commission relation de travail.

À ces titres des analyses et des recommandations ont été faites sur la situation sociale. Au titre de la réforme du quantum horaire, qui fait « brûler le torchon » entre le Ministère et certains syndicats d’enseignants, le conseil a recommandé que les cours de la demi-journée du mercredi, décidés pour accroître le quantum horaire, se poursuivent durant l’année scolaire 2016-2017 ainsi que la mise en place d’un cadre de concertation tripartie composé du CNDS, des syndicats et du Ministère de l’Education Nationale, afin de trouver des solutions idoines au relèvement du quantum horaire.

Il faut rappeler que cette décision du Ministère de l’Education Nationale dans la réforme du système éducatif, fait partir des motifs de la grêve qu’enregistrent les enseignants qui y opposent un refus catégorique. Appliqueront-ils cette recommandation du CNDS? Wait and see. Au-delà de ce point, d’autres recommandations ont été faites.

Notamment sur le régime des pensions géré par la CGRAE. Le conseil a recommandé de l’ouverture d’un dialogue entre le gouvernement et les organisations syndicales des fonctionnaires sous l’égide du CNDS, à l’effet d’examiner à la lumière des exigences liées à l’équilibre du régime de retraite de la CGRAE et des aspirations légitimes des fonctionnaires, les mesures susceptibles de répondre aux attentes des parties.

Au titre de la privatisation de l’école, le Conseil a recommandé au Ministère de l’Enseignement Supérieur d’annuler le projet de privatisation de l’INP-HB, afin de permettre la formation d’un plus grand nombre d’ingénieurs ivoiriens nécessaire au développement de la Côte d’Ivoire ainsi que la subvention des filières professionnalisées pour l’accès à un plus grand nombre.

Le président du Conseil, Bernard N’Doumi, s’est félicité de la qualité des travaux qui a ainsi donné ces recommandations pertinentes. Le CNDS a pour mission entre autre de l’instauration d’un dialogue social effectif entre les partenaires sociaux, le règlement des conflits majeurs de travail dans les secteurs publics, para public et privé. Il se réuni chaque trois mois.

Source:abidjan.net

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Côte d’Ivoire / Formation professionnelle : 504 candidats aux épreuves écrites à San Pedro

• Côte d’Ivoire/ Plus de 56.000 candidats à l’assaut du BAC à Yopougon

• Côte d’Ivoire / Les épreuves orales du baccalauréat se déroulent sans encombre à Biankouma

• Côte d’Ivoire / 4 799 candidats de la Marahoué affrontent les épreuves orales du Baccalauréat

• L’élève le plus intelligent de l’Afrique à seulement 10 ans.

• Côte d’Ivoire-Inter/ Des sages-femmes réclament la reconnaissance de leur profession qui aide à sauver des vies

• Côte d’Ivoire/ La croissance économique au cœur de la deuxième édition du FICCA

• L’USAID promet des actions pour relancer l’aulacodiculture en Côte d’Ivoire après Ebola

• Côte d’Ivoire: Des bandits s’introduisent dans une église, ligotent les prêtres et emportent tout

• Mega Qadr 2017: Sous le signe de la lutte contre l’enrichissement illicite




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *