Les candidats composent aux concours administratifs de la fonction publique à Yamoussoukro

Les candidats composent aux concours administratifs de la fonction publique à Yamoussoukro

477 vues | Laissez un commentaire

Quatre cent quarante-trois candidats candidats aux concours administratifs de la fonction publique composent depuis samedi à Yamoussoukro (centre) la capitale politique ivoirienne devenue désormais un centre déconcentré d’examen.

Situé dans l’enceinte du lycée mixte 1 de Yamoussoukro sur le site du lycée scientifique, le centre déconcentré des concours de la fonction publique de Yamoussoukro accueille également 14 candidats aux concours professionnels des assistants sociaux et 30 infirmiers spécialisés de la santé publique en provenance des différentes villes environnantes.

Les concours administratifs qui se déroulaient jusque-là à Abidjan, sont organisés pour cette édition 2016 dans six villes de l’intérieur, à savoir Yamoussoukro, Bouaké, Korhogo, Abengourou, Daloa et Man, en vue donner les mêmes chances à tous les candidats de composer dans leur localité sans se déplacer.

« Cette déconcentration obéit au souci de réparer une injustice qui a longtemps perduré, vu le nombre de personnes désireuses de postuler aux différents concours et qui y renonçaient, en raison des difficultés liées aux longues distances à parcourir jusqu’à Abidjan, aux frais de transport et d’hébergement onéreux », a fait savoir Jean-Jacques Kanga, directeur de cabinet du ministre de la Fonction publique et de la Modernisation de l’administration procédant samedi au lancement de la première session de l’édition 2016 des concours administratifs à Yamoussoukro.

Il a expliqué que la politique de dématérialisation des actes, désormais priorisée par le ministre de la Fonction publique et de la Modernisation de l’administration, Pascal Abinan, dans l’organisation des concours de la fonction publique, vise à instaurer la transparence et surtout à éviter les contacts avec les agents et intermédiaires, et de mettre fin désormais à toutes les tracasseries.

Pour l’année 2016, quelque 278 concours sont organisés par le ministère de la Fonction publique et de la Modernisation administrative. L’on dénombre 71 417 candidats inscrits contre 49 225 en 2015 pour pourvoir 8 323 postes. Environ 10 % des dossiers ont été rejetés en majorité liés aux diplômes requis pour postuler. En outre, il a été décidé de réduire de 10.000 FCFA, les frais d’inscription aux concours administratifs au titre de l’année 2016 qui sont passés de 33 000F CFA à 23 000F CFA.

Source : abidjan.net

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Lancement des ‘’Maisons digitales’’ pour l’autonomisation de la femme en Côte d’Ivoire

• Le ministère du Commerce dément toute présence de riz « plastique » en Côte d’Ivoire

• Assemblée nationale, Des enseignants-chercheurs chômeurs manifestent

• Côte d’Ivoire/ Les anciens du Lycée d’Agboville équipent leur ex-établissement

• Côte d’Ivoire/ L’importance de l’information pour une bonne insertion socioprofessionnelle expliquée aux élèves de Prikro

• Côte d’Ivoire/International/ De nouvelles réformes organisationnelles annoncées pour la Région africaine de l’OMS

• Côte d’Ivoire/International/ La 85e Conférence annuelle de l’IFA veut garantir la sécurité alimentaire mondiale

• Côte d’Ivoire/Filière coton : la vente des intrants dénoncée à Boundiali

• Côte d’Ivoire/ Six postes à pourvoir à la Fondation ICI (Communiqué)

• Côte d’Ivoire / Des acteurs équipés pour la sensibilisation sur la conservation du parc Taï à Soubré




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *